Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Récit d'un viol difficile à écrire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lolae21

avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 27
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 25/01/2010

MessageSujet: Récit d'un viol difficile à écrire...   Mer 27 Jan - 3:09

Bonsoir à tous!

Je vous réécris un second message pour présenter plus en détail mon histoire. Cela va surement me permttre de mieux me sentir pour ce soir, et pour une fois j'espère de ne pas refaire ces horribles cauchemards...

L'initiative de raconter ce récit et d'exprimer se que je ressens est aussi due au fait que je me dis que peut être certains ou certaines d'entre vous se reconnaitront plus ou moins à travers les faits, et donc peut être qu'ainsi nous pourrons établir un contact ou partager nos sentiments...

Je n'ai passé qu'une année scolaire dans cet établissement, le but était de me mettre en internat pour m'aider à aller en cours, ce que j'avais du mal à faire tous les jours. Je me sis très bien intégrée dans ma nouvelle classe, ainsi qu'au monde de l'internat.
Seulement je trouvais le comportement d'un de mes professeurs un peu bizarre. Il venait me parler en cours et ne me donnait pas les devoirs à faire, à tel point que certaines pétasses de la classe tentaient tout pour attirer son attention, elles se débrouillaient pour que leur string ressortent dès que le prof passait... (Vraiment n'importe quoi!)

Comme j'habitais loin de l'établissement, ma mère devait venir me chercher tous les vendredi après les cours. Une semaine, elle avait un empêchement et ne pouvait donc pas venir comme à son habitude. Le seul moyen qu'elle a trouvé est de demander au seul professeur du collège qui habitait la même ville que moi.
Il a accepté, tout en insistant sur le fait que je devais le dire à personne car se n'était pas autorisé de rester seul avec un élève... (Si j'avais su pourquoi!) Le jour étant arrivé, nous avons pris la route, tout se passait bien, il était gentil et on discutait.

Il y a eu un moment bizarre où il avait changé de regard sur moi, il me faisait des compliments, j'étais mal à l'aise. Ensuite, il a voulu passer sa main dans mes cheveux et la poser sur ma cuisse. Je commençais à prendre peur et je voulais qu'on arrive au plus vite. Malheureusement, il a changé de route d'un seul coup et ne disait plus un mot. Il s'est arreté au bord d'une route déserte, prétextant une envie pressante. C'est là que j'ai réalisé que j'étais en danger mais trop tard pour m'enfuir.
Je ne savais même pas où j'étais, ni ce que je devais faire. Il a été très violent, m'a cognée, m'a griffée, m'a écrasée pour m'empêcher de bouger, il a même abimé mes vêtements tellement il était brutal...

Je ne pouvais plus m'enfuir, bouger, ni même parler. Au début, je n'arrivais pas à dire quoi que se soit, pas même un cri tellement tout est aller vite. J'avais vraiment peur, j'étais tétanisée. J'ai fini par réussir à hurler mais personne ne pouvait m'entendre, alors je l'insultais, je le supliais de me laisser partir. Mais il ne faisait que répéter les mêmes phrases : "Laisse-moi faire! Tu sentiras rien, j'te promet! Tu vas aimer, c'est pas long. T'inquiète pas princesse!" Ces mots me hantent, je m'en souviens exactement..!!! Et malgré tous mes efforts, il m'a violée, il m'a fait souffrir, c'était interminable.
Et le cauchemard ne faisait que commencer, car j'ignorais que ça se reproduirait, pourtant j'ai tout fait pour l'éviter après ça.........

J'étais pleine de bleus que j'avais du mal à cacher à l'internat, sur le ventre, la poitrine, les tibias à force de me débattre, j'avais les empreintes de ces sales mains sur les épaules et les poignets...
J'avais surtout mal à l'intérieur, je me sens sale et bonne à rien, j'ai honte!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goute0de0sang.unblog.fr
tears
Nouveau


Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 30
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Récit d'un viol difficile à écrire...   Dim 2 Mai - 17:24

Bonjour lolae21,
je ne sais pas si tu attendais des réponses à ce récit, mais je me permets d'en mettre un (je découvre le forum et ne sais pas encore vraiment comment il fonctionne).

Tu n'as pas à avoir honte (même si on l'est toute, idem pour la sensation d'être sale et mal), c'est ce s***** qui devrait être en taule.
As-tu réussi à en parler à quelqu'un?
Je ne sais pas si ça existe dans ta région mais je sais que chez moi oui (essonne) : des [b]associations d'aide aux victimes[/b]. C'est gratuit et il y a des psychologues et des avocats. Cela m'a permis de faire une thérapie il y a plusieurs années. ça pourrait te permettre d'en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YANNA



Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 29
Localisation : REUNION
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: Récit d'un viol difficile à écrire...   Sam 29 Mai - 11:17

Pour t'en sortir il faut en parler, mon agresseur ma appelé bébé, il disait que j'aimais sa alors que je pleurais et le supliait de me laissait partir. Si il n'avais pas étais arreter et condamné je crois que je n'aurais pas pu m'en sortir. Il doit payer le mal qu'il ta fait, pour que tu puisse repprendre une vie normal et qu'il ne puisse plus jamais recommencé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Récit d'un viol difficile à écrire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Récit d'un viol difficile à écrire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une douleur difficile a décrire
» Endormissement difficile
» [résolu] Des bruits de vieille machine à écrire
» lien mère-enfant difficile
» pouvoir écrire en rose ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: