Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 ça me suit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scampi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: ça me suit...   Jeu 11 Fév - 3:34

Bonjour, je ne donnerais pas mon nom.. mais sinon je suis une fille de 24ans aujourd'hui.. et qui a bcp de mal a gérer mon vécu.. même si souvent je me dis.. que c'est pas trop grave...

Mon histoire:

J'ai été adopté a l'âge d'un an avec mes freres et soeurs tous ensemble.. et mon vrai pere (donc juste maman adoptive)

mais ma maman adoptive elle a perdu ces 2 propores enfants.. l'un s'est sucicidé.. et l'autre est décédé d'une méningite foudroyante

en grandissant.. j'étais une mome.. qui demandais bcp d'attention d'amour.. et d'écoute.. seulement ma maman adoptive.. avait un blocage.. car son fils qui s'est suicidé est né le meme jour que moi.. et donc je lui rappelais fort son fils...

vers 6 ans.. mes frères et ma soeur.. et moi avons commencé a faire du sport.. nous nous rendions en salle de sport tout les mercredi après midi et tout les samedi.. et dimanche parfois..

la bas j'ai rencontré un homme prof de sport.. qui était vraiment gentil (dans ma tete d'enfant) il m'écoutait bcp.. fin voila je trouvais chez lui.. ce qui me manquait à la maison...

mais plus le temps a passer plus il s'est rapprocher.. au début.. il me prenait appart et il me disait: "regarde c'est mon porte clef" (il sortait son ... pas la braillette du pantalon et le laissait a l'air) après il me disait touche.. c'est comme un jeu.. plus tu joue plus il durcit.. et si tu gagne.. tu a meme quelque chose qui va sortir..

moi je ne voulais pas.. mais il a saisi ma main.. en me disant mais va s'y..
ce jour la.. je n 'ai rien fait de de plus.. j'ai juste touché.. et honnetement.. je n'ai pas trop compris.. je ne me suis pas posée trop de question.. il m'a que c'était mon porte clef.. et que si j'en parlais.. il m'aimerait plus et qu'il le donnerait a quelqu'un d'autre..
moi j'appréciait l'attention qu'il m'apportait.. alors j'ai rien dit.
mais voila.. après il a commencer a m'obliger a jouer avec comme il le voulait.. puis il ma forcer a lui faire des félation.. c'est resté un petit temps pareil tjrs la meme chose.. tout les samedis.. c'est jouer avec + felation..

bien plus tard il a commencé a éjaculer dans ma bouche j'ai eu peur vraiment il m'a dit si tu m'aimes avale.. (et je passe la suite)

puis un jour est venu.. et je lui ai dit que je ne voulais plus jouer avec lui.. que je commencais a avoir peur.. il m'a dit gentillement qu'il était désolé.. qu'il voulait juste me donner ce qui a de mieux.. et que si j'étais effrayé.. c'est pcq.. j'étais pas aimé autour de moi.. et que donc c'était nouveau pour moi..

soit.. pendant mon cours de sport.. du meme jour.. j'ai demandé a l'un de mes prof pour aller au wc.. comme tout enfant. je devais aller au toilette..
le prof m'a laissé partir.. mais seulement au toilette il n'y avait plus de papier.. donc je me suis rendue à la cafette.. (ou generalement les parents attende leur enfants) lui était là.. je lui ai demandé du papier.. il m'a accompagné disant qu'il allait le placé.. et une fois arrivé a la toilette il ma pousser a l'intérieur.. il est rentré il a fermé la toilette a clef.. il ma détacher le kimono.. en me disant fait vite.. en me relevant il ma essayé.. et aussitot retourné.. il a mit sa main sur ma bouche.. j'avais le visage presque collé au mur.. et il a commencé.. aujourd'hui j'ai encore ce souvenir.. de ce va et vient d'une brutalité.. de toute cette douleur que j'ai pu ressentir.. cette etouffement.. je pleurais.. mais j'osais pas sortir un son de ma bouche.. et la il ma prit par le menton.. et il ma dit.. ma cherie.. tu sais pour etre belle il faut souffrir.. .. pour aimer c'est la meme chose.. si tu le dis a quelqu'un.. tu te retrouveras seule.. toute seule.. plus personne ne t'aimera.. une fois rentrée a la maison je me suis caché sous la table de la cave en boulle les mains entre les jambes je n'ai plus osé faire pipi de la journée.. mais j'ai rien dit

les week-end continuait et ca devenait tout simplement une routine..
un jour j'ai dit a maman "tel monsieur me montre son porte clef entre les jambe" et la je ne l'ai plus jamais revue..

quelque part je me suis sentie soulagé... c'était fini ces année de douleurs
mais dans un autre sens du jour au lendemain je me suis sentie tres seul.. vraiment tres seule et je me suis renfermé dans mon coin.. je ne demandais rien a personne.. j'allais a l'école.. je restais dans mon coin.. je rentrais.. j'allais jouer avec mes voitures et puis c'est tout..

plus tard j'ai deux autre mauvais expérience mais bcp moins grave.. l'autre c'est un gracon de mon école qui m'a tripoté dans les toilettes de la piscine j'avais alors 11ans
et dans plus ou moins la meme péridoe.. en colonie de vacances.. je me suis fait attrapé par 3 jeunes un peu plus agée que moi.. qui eux mon pisser dessus.. et ont frotter leur sexe contre moi..

Bref quand je suis rentrée en secondaire.. j'ai commencé a repousser tout le monde.. j'étais la louzer.. j'avais pas d'amis.. (sauf mes voisines dans la meme ecole que moi) pas d'amoureux.. ect.. et des qu'un garcon me touchait c'était bagarre.. j'en souffrait bcp..

a l'age de 17ans je craque.. car tout le monde me traite de gouine.. de brouteuse.. alors je me defends comme je peux.. mais comme je n'arrivais pas a dire oralement ce que j'ai vecu.. je l'ai ecrit (j'ai ecrit un livre).. ou je dis le plus gros.. je ne raconte pas tout.. et pas dans les détail..

la tou s'écroule dans mon entourage.. du jour au lendemain tout le monde est proche de moi.. et ca m'étouffe.. j'avais l'impression de porter l'étiquette d'enfant violé..

alors je commence a déconner.. je commence a mutiler de partout (ou sa ne se voit pas.. je me bruler volontairement en placant le faire a repasser a différent endroit du corp.. et lors du bain.. je me brulait le sex.. au final.. mes parents m'oblige a me faire suivre par un centre de jour.. qui eux estime que je suis un danger pour moi et les autres...
je suis a ce moment la un traitement assez lourd.. qui fait que je n'étais plus du tout moi.. j'étais uen morte vivante sans réaction tres calme....

a cette meme période.. je rencontre des gens qui de fil en éguille me conduise dans une émission radiot. qui a pour but de parler des sujet tabou (l'automutilation) et la je fais des rencontre de personne extraordinaire...
je m'attache tres vite a deux personnes.. qui s'occupait bcp de moi.. et avec bcp de respect.. l'un David un homme.. l'autre Catherine une femme..

je ne me pose pas de question car pour la premiere fois je me sens aimer sans en souffrir.. mais tres vite.. je deviens fou de se que je ressens..
je commence a dire a David.. que je l'aime.. et que je voudrais que soit lui le premier avec qui j'ai une relation sexuel.. normal.. (alors que dans le fond j'étais perdue) lui me repousse a ce niveau la en me disant que je suis sa fille.. comme sa fille qu'il n'aura jamais.. j'abandonne tellement j'ai honte mùais je continue a l'aimer a un tel point que je l'appel papa...

le temps passe et avec Catherine.. tout change on est de plus en plus proche.. elle me prends de plus en plus chez elle.. me fait part de sa petite vie de plus en plus.. et moi j'avais juste une envie c'est de passé ma vie dans ces bras.. perdu entre le sentiment maternel et l'amour.. je me dis que jamais je ne pourrais ne fusque imaginer coucher avec une fille.. que c'est les garcons.. mais que ca prend du temps.. a cause de mon passé..

bref le temps passe je dors tjrs autant chez elle.. et elle remarque que je fais bcp de cauchemard la nuit.. donc on dormait ensemble.. tjrs dans ces bras.. tjrs mains dans la mains...

un jour je ne sais pas si c'est de la chance.. ou comme ca.. mais elle n'était pas comme d'ab mais en petit tenu.. et dormir avec elle alors qu'elle était pratiquement nue.. et tout les deux si proche j'ai commencé a ressentir des choses tellement fort.. que voila... un jour je suis passé de l'autre coté..

je me suis surprise a avoir envie d'une femme.. a aimer.. ce coté de la sexualité.. et pendant 3ans.. j'ai vécu tout ca caché.. en me disant que ca passera que c'est mon enfance qui me fait encore peur ect..

Aujourd'hui.. j'ai réussi a me trouver.. et je ne sais pas si c'est mon enfance qui a fait que je suis celle que je suis aujourd'hui.. mais j'aime les femmes.. je me sens bien avec elles.. je suis épanouie.. heureuse et seraine.. si avec un homme je peux craquer.. par sa botter.. ca s'arrete la.. si j'ai le maleur de penser a ce qu'il a entre les jambes.. ma journée est foutue.. et lui ne m'apporchera plus jamais.. car je crise..

et si ce soir j'ai décidé de venir poster ca.. c'est pcq depuis que j'ai annoncé mon homosexualité a mes proches.. que je suis tout a fait heureuse de ce coté là..

je fais tjrs bcp de cauchemards la nuit.. j'ai peur.. je pleure.. je fais des crise.. et par moment j'ai meme l'envie de me remettre a me blesser de partout car j'arrive a etre dégouter de moi meme... (c'est surtout la nuit que ca m'arrive).. mais a mes proches.. je n'en parle pas.. eux croyent que c'est du passé.. que je n'y pense plus.. que je suis heureuse.. que la page est tourné..

mais la vérité.. c'est qu'il y a des periode.. j'ai l'impression que" je vais mourir de détresse de tristesse de douleur.. qui pourtant ne sont plus réel.. je retombe exactement dans les meme larme de quand j'ai vecu mon premier V...

j'ai été suivi par psychiatre.. psychologue tres longtemps.. et ca ne m'a jamais aidé... je ne veux pas de ca..

mais dans un autre sens.. j'ai le coeur tellement compresser de tout ca
je voudrais formater mes souvenir.. comme on formate un disque dur.. tout oublier..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aurely.wifeo.com
aya 1984
Resident
Resident
avatar

Féminin
Nombre de messages : 58
Age : 33
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 17/05/2009

MessageSujet: Re: ça me suit...   Ven 26 Fév - 15:40

bonjours scampi,

j'avoue ne pas avoir de "compassion"(faute de trouver un autre mot) ou tres rarement et a des moment particulier et ce nes absolument pas quelque chose que j'aime que l'on ressente pour moi, mais en lisant ton recit la peine me prend et maintenant que je tes lu j'ai la tres vage impression de ressentir et de mieu comprendre ce que malheureusement mes amis tres proche ressente pour moi.

tu était tres jeune et ce qui sais passer n'aurais jamais du arrivé, sa je le sais et toi tu en es sans doute persuadé, mais a mes yeux ces ce qui fait de nous les personne que l'on es aujourd'huit alors finalement esque ces rentable ? personnelement je ne pense pas, mais chaqu'un a sont avis la dessus, certain te dirons que si l'on change une chose dans le passer tout le reste change aussi mais moi je donnerais nimporte quoi pour evité ces crise et cette terreur.

je ne sais pas vraiment ce que je peut rajouté derriere un recit comme le tien, alor sache juste que quoi qu'il arrive si tu veut te confier ou juste discuté, on es là

courage
AYA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ça me suit...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une grossesse qui suit son cours doucement mais surement ...
» Une idée suit une autre
» PAJE : Mensualisation des revenus et des horaires?
» Croyez-moi, mes Ami(e)s!!!: ce qui suit est authentique et dépasse l'imagination!!!
» naufrage de l'Erika (petrolier) le 12 décembre 1999

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: