Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mes derniers ecris...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adeline

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 36
Localisation : picardie
Date d'inscription : 19/11/2010

MessageSujet: Mes derniers ecris...   Ven 19 Nov - 10:42

Dans ces écris je n'évoque pas forcement les viols... ce sont juste des sentiments en vrac... des moments vécus... juste des mots pour exprimer ce que je ressens...

25 Juillet 2010

Quand je lis certains mots ou certaines phrases m’interpellent… une sorte de stimuli qui donne l’alerte dans mon cerveau… parfois j’esquisse un sourire et à d’autres moments les larmes jaillissent… Washington Irving disait: « Il y a du sacré dans les larmes. Ce ne sont pas des signes de faiblesse, mais de force. Ce sont les messagers de l'incommensurable chagrin, et de l'indicible amour. »… Mes larmes sont le manifeste de ce que je ne peux pas dire… elles remplacent les mots et m’aident à exprimer mes maux… Durant des années, les larmes ont peuplées mes nuits… Je crois n’être jamais revenue sur ces périodes de ma vie qui ne sont pas si lointaines… sur ces angoisses qui ont habitées mes nuits et parfois mes journées… je ne me souviens pas de tout… il y a des moments où mon esprit a du plus ou moins décrocher de la réalité… peut être ces épisodes me reviendrons en mémoire un jour… Sigmund Freud disait que « Les souvenirs oubliés ne sont pas perdus »… j’ai vécu de nombreuses angoisses au cour de ces années… des angoisses indéfinissables et souvent innommables… l’angoisse principale étant la peur de me retrouver seule… peur d’être abandonnée… peur que l’on ne s’occupe plus de moi… et plus les années ont passées, plus cette peur a grandit… en Mars 1997, j’ai avalé les médicaments sans trop savoir ce qui allait se passer… je ne savais pas trop pourquoi je le faisais… comme un automate je les ai avalé… je ne ressentais ni angoisse, ni peur… plutôt une grande tristesse… je pense que je traînais cette tristesse depuis longtemps… j’ai le souvenir d’avoir toujours essayé d’attirer l’attention de mes parents mais en vain… je me sentais transparente et au fil des années j’ai eu l’impression de ne plus exister pour eux… Emily Dickinson a écrit que « Pour être hanté, nul besoin de chambre, nul besoin de maison, le cerveau regorge de corridors plus tortueux les uns que les autres. », moi j’étais hanté par l’absence, par le vide… durant des années je me suis sentie seule… même avec les autres cette solitude était toujours présente… quand j’étais au collège je passais chaque jour voir mon médecin et sa femme… par la suite j’ai sympathisé avec leur fille qui était ma prof de français… je voulais avoir le sentiment de faire partie de la famille… avoir cette sensation d’être entourée… j’ai toujours cherché a attirer l’attention… je me souviens de cette prof d’anglais a qui je m’étais confiée… je cherchais une mère dans chaque femme qui me prêtait un peu d’attention… l’hôpital n’était pas seulement un refuge, la bas je pouvais être moi-même et surtout on s’occupait de moi… c’est cette sensation que j’ai ressenti lors de chacune de mes hospitalisations… puis le malaise et la solitude a pris une ampleur que je ne contrôlais plus… Wendell Berry a dit: « C'est nous qui définissons notre passé, on peut s'acharner à vouloir s'en écarter ou à effacer les mauvais souvenirs, mais on ne peut échapper à son passé qu’en tentant de l'améliorer. » Mon passé je l’ai plus ou moins écris…mais j'ai compris bien tard ce que je pouvais en faire...
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

18 Octobre 2010

Il y a des choses que l’on ressent et que l’on ne peut accepter…
Des choses qui ne peuvent pas être dite…
Des pensées dont on a honte…
Des images qui font peur…
Il y a des violences intérieures dur a contrôler…
Des pulsions qui peuvent effrayer…
Il y a des moments où les limites sont prêtes a exploser…
Parfois les pulsions sont prêtes a prendre le dessus au défi de toutes les lois…
Il m’arrive d’avoir peur de moi même…
Peut on être heureuse et pour autant vouloir tout arrêter ???
Faut-il être triste pour avoir le droit de penser a la mort…
Est-il légitime de ne pas vouloir mourir seule ???
Ne pas vouloir partir en laissant ceux qu’on aime…
J’ai peur de ce que je ressens parfois…
J’ai peur de mourir et peur de vivre…
J’aime la vie… j’aime les moments que je vis…
Et pourtant je sais qu’un jour j’y mettrais fin…
Dans 15 jours… dans 1 ans… ou dans 10 ans !!!
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

27 Octobre 2010

Il y a tellement de choses dont j'aimerai parler en entretien...
Et pourtant tout reste au plus profond de moi...
Je ne comprends plus...
Je ne me comprends plus...
J'en ai marre de vivre... je voudrais que tout ce merdier prenne fin...
Sourire a une vie qui me semble si dure...
mais je n'ai pas le droit de partir comme ça...
de laisser Sébastien...
oui c'est bien au suicide que je pense...
de plus en plus...
Mes nuits sont hantées par ce désir de mourir...
De partir... de tirer ma révérence...
je suis fatiguée...
fatiguée de vivre...
Je ne suis pas malheureuse...
J'apprécie certain moment de cette vie mais elle m'étouffe...
Quand le vase sera a saturation... quand il débordera...
Nous ne serons plus la pour entendre les critiques des gens qui ne comprennent pas...
envie de pleurer....
de me mettre sous ma couette et ne plus voir personne...
mais ce n'est pas autorisé...
alors quelle est la solution a part la mort???
Je n'en vois plus...
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

13 Novembre 2010

Je suis la et si loin…
Leurs voix résonnent à mes oreilles mais je n’entends pas…
Des rires que je ne peux partager…
Des mots qui me sont agressifs…
Ils sont là…
Ils sont nos amis…
Mais le sont-ils vraiment…
Je souri pour marquer ma présence…
Et pourtant je n’écoute plus…
Je m’éloigne dans la foret de mon esprit…
Dans ce monde bien a moi…
Ou personne (ou presque) ne peut entrer…
J’ai hâte…
Pressée que cette soirée finisse…
Je ne me sens pas bien…
Mais je souri…
Je garde pour moi la violence de leur présence…
Mais quelle violence ?
Ils sont nos amis…
C’est une belle soirée…
Nous sommes entre amis…
Et pourtant je ne suis pas là…
Je vis ces moments autrement…
Avec ma vision, mon décalage…
Je vois le chien qui dort…
Mon chat me ronronne dans les oreilles…
Mon réconfort…
Il me comprend…
Il est avec moi, c’est NOTRE soirée…
Nous sommes tous les deux…
A table les conversations vont bon train…
Nous n’y prenons pas part…
Il y a deux soirée…
La leur et la notre…
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Je l’aime…
Elle partage nos vies depuis peu…
Mais s’est vite imposée à la maison…
Je fonds devant ce regard triste…
Je sais ce qu’a été sa vie et je ne veux plus jamais ça…
Chienne meurtrie par la violence de l’homme…
Jamais elle ne se plaint…
Elle ne demande rien…
Juste de l’affection…
Elle veut qu’on l’aime et elle nous aime…
A quoi rêve t-elle dans ce sommeil perturbé ?
Qu’a-t-elle réellement vécu ?
Elle n’a pas le langage pour le dire…
Elle est mal…
La maladie l’affaiblie…
Je la haie cette maladie…
Je voudrais la tuer…
J’ai mal pour elle…
Le masque tombe…
La colère prend le dessus et je me déteste…
Je ne contrôle plus…
Je lui fais peur, je lui fais mal…
Elle qui me montre tant d’amour…
Ce n’est pas la maladie que je combats…
C’est elle…
Je deviens son bourreau…
Je ne suis plus…
Je m’efface devant le volcan qui explose…
C’est elle aujourd’hui…
Mais qui les laves de l’éruption blesseront plus tard ?
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Elle parle…
Je l’entends à l’autre bout du combiné…
La voix est différente…
Je devine la blessure…
Sa voix d’habitude si sure…
Si directe et droite…
Aujourd’hui tremblotante…
Perdue…
Je ne sais rien de son malheur…
Je ne cherche pas à savoir…
Cette distance respectable…
Cette barrière que je ne veux (ne dois) franchir…
Et pourtant je voudrais dire une phrase réconfortante…
Ce n’est pas mon rôle, ça serait déplacé…
Alors je la salue et je raccroche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sebetmoi.canalblog.com
Ginko
Nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 25
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Mes derniers ecris...   Mer 23 Jan - 21:38

Merci pour ton partage Adeline, je me reconnais bien dans tes mots. L'écriture et le langage sont vraiment des outils précieux pour pouvoir extérioriser ce qui nous ronge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mes derniers ecris...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu] Défilement des derniers sujets
» Mon Livre publié : Ecris Nous
» mes derniers achats !
» Quels sont vos derniers achats ?
» Derniers sondages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos poèmes, paroles de musique, dessins, film vous ayant touché... :: Vos poèmes, vos musiques ou paroles de musiques, vos dessins :-
Sauter vers: