Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une histoire comme une autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ziggy



Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 27
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Une histoire comme une autre   Lun 21 Fév - 3:18

Bonjour et merci pour ce forum.
Tout d'abord je tiens à dire que je suis accompagnée, contrairement à d'autres, dans mon trauma. Ma famille et mes amis sont très présents, je voudrais juste hurler au monde entier l'atrocité que j'ai vécu et que j'ai du mal à réaliser.

Je "fêtais" mon frais célibat, il y a deux mois, un soir, à Clermont-Ferrand et j'étais en boîte gay avec des amis, saoûle. Eux sont rentrés chez eux à 200m de là, je devais les rejoindre plus tard ayant une touche avec une nana. Je ne suis pas rentrée, je me suis reveillée aux urgences, aucun souvenirs des faits. J'ai été retrouvée à moitié nue, dans un parking, sous une voiture, par trois jeunes qui rentraient de soirée. La première chose que m'a dis le médecin légiste: "vous avez été violée et violentée, nous avons des examens et des prélèvements à faire. Il y aura peut-être un ou deux points de sutures à faire à l'anus." Aucun souvenirs des faits, je ne sais donc pas ce qu'il s'est réellement passé, il y a juste des constats fait par les commissaires de police et les médecins. J'ai vraiment failli y passer. Les constats sont: un traumatisme crânien, une hémorragie méningée, une lésion à la paroi de la carotide, un ongle retourné, deux doigts fracturés, une dent cassée, des ecchymoses partout et particulièrement sur le visage, et je préfère pas évoquer les dégâts sous la ceinture. J'ai passé une semaine à l'hopital, dont 3 jours en état larvaire à me faire laver par les infirmières, chier dans un pot sous les yeux de ma mère effondrée à mon chevet.
La première question qui m'a hantée c'est "qu'est-ce que j'ai bien pu foutre pour me retrouver dans une situation pareille?" Etant donné le trauma crânien, je me souviendrais jamais de ce qui s'est passé, d'un coté je pense que je m'en remettrais pas si je m'en souvenais, je deviendrais certainement folle mais d'un autre, savoir ce qu'il s'est passé m'éviterait les films monstrueux que je me fais. Je suis partie de Clermont, j'ai emménagée dans une autre ville, les flics avancent leur enquête, la vie continue. Mais ça me hante tout les jours. Je suis incapable de tenir une conversation avec un homme inconnu, j'ai peur des hommes, j'ai peur des gens, j'ai peur de la ville, j'ai peur de mourir, j'ai peur tout court.
J'admire celles qui font face à ça seules parce que même entourée, c'est un gouffre sans fin.
C'est dur à admettre, pendant deux mois je ne ressentais rien parceque c'était simplement l'histoire d'une pauvre nana qu'on m'avait raconté. Ca commence petit à petit à devenir la mienne, et c'est atroce.
Je sais pas si partager mes souffrances avec d'autres victimes m'aidera, parce que c'est assumer encore plus le fait que cette histoire est réelle, je cherche pas de pitié, ni de consolation juste de la compréhension.
C'est inadmissible que des hommes puissent utiliser leur sexe en tant qu'arme.
Voilà, bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Mar 22 Fév - 23:14

Bsr,

T'aider surement ... en tout cas je l'espère!!
Mais pour pouvoir vivre avec ce passé, il n'y a pas d'autre choix que d'admettre ce qui s'est passé, ce qui ne veut pas dire cautionné les faits, mais accepter qu'il se soit passé!

Bne soirée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 50
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   Lun 16 Mai - 0:13

Bonsoir Ziggy,

J'ai hésité un moment à t'écrire notamment par ce que tu es incapable de tenir une conversation avec un homme inconnu, et que tu as peur des hommes, ce qui est tout à fait compréhensible ! J'ai peur aussi par le simple fait que je suis un homme, de te blesser.
Mais je voudrais avant tout que tu saches, qu'une infime partie des hommes sont des vrais crapuleux. Si sur ma route je croiserai des (un) homme(s) qui essayerait de violer une fille (femme), je ferai absolument tout jusqu'à mon dernier souffle pour les empêcher. Tu écris que c'est inadmissible, je le trouve aussi. Je te souhaite, ainsi qu'à chaque victimes ici sur le forum beaucoup de force et du courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une histoire comme une autre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire comme une autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dentifrice est une drogue comme une autre
» je vous présente mon histoire avec ma fille Inès
» Si le gens pouvaient s'entendre comme lui aime les animaux...
» CAILGEO GENEALOGIE un autre site de recherches comme GENEANET
» Kinmont, Jill (Jill Kinmont Boothe est décédée, son histoire dans "L'autre versant de la Montagne" )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: