Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tout arrêter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Tout arrêter   Dim 2 Déc - 23:13

Bonjour,

J'ai vécu un viol il y a 10 ans (j'ai 18 ans) qui a duré pendant 3 ans environ par un membre de ma famille. et j'en ai vécu un autre à mes 11 ans, en même temps que l'autre, mais pas par la même personne. et celui-ci a duré 2 soirs de suite.
ça fait une année que je suis suivie par une psychologue. Mais en ce moment j'ai l'impression que tout va très mal. Je me mutile depuis un moment, je fume beaucoup et j'ai des envies de suicides.
J'aimerai que tout s'arrête. J'ai super mal. Je veux tout arrêter, ne plus aller voir une psy, arrêter le collège, tout arrêter et arrêter de souffrir. Crying or Very sad
Mes parents le savent. Mais ils ne savent pas comment m'aider, je pense qu'ils sont perdus. Ils essayent de me faire sourire et tout. Je souris quand je suis avec eux parce que je ne veux pas qu'ils s'inquiètent mais c'est dur. A l'école, 3 amies sont au courant. Et j'essaye de ne pas montrer que je vais mal donc je suis tout le contraire.
Mais là, je suis à bout. Je ne vois pas ma psy avant le 21 décembre et ce n'est même pas encore sur à 100% que je la vois. Et j'en peux plus. J'ai des super mauvaises notes au collège et j'ai des examens dans 1 semaine. J'ai peur de ne pas réussir et c'est ma dernière année avant l'université. Je ne sias pas quoi faire... Aidez-moi svp.. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mar 4 Déc - 1:04

Bonsoir,

J'ai l'intention de me retirer tout doucement de ce forum, car ne fus-ce que répondre en tant qu'homme sur un sujet aussi sensible, peut blesser certaines d'entre-vous. Toutefois, comme tu n'as reçue aucune réponse, je me permets encore une fois, de donner mon avis :
Je retiens surtout que tu te montres devant tes parents et tes amies très forte pour qu'ils ne s'inquiètent pas. Je peux très bien comprendre que tes parents sont impuissants à t'aider, et le seul moyen c'est d'essayer comme tu l'écris de te faire sourire.
D'autre part, comme tu l'écris aussi, tu as (ce qui est tout à fait normal) de très mauvaises notes, et puis, une psychologue que tu vois de tant à autre, mais qui n'est pas forcément là quand tu en as vraiment besoin.
J'ai envie de te dire que l'école est important, très important, mais ce qui est bien plus important encore pour le moment que l'école, c'est que moralement tu puisses aller beaucoup mieux. Si même, tu parviens à réussir cette année, si moralement cela
ne va pas du tout, cela ira encore moins l'année prochaine. Ta santé d'abord... le reste ensuite !
Je peux supposer que tes professeurs ne sont nullement au courant. Je pense que dans ton école, il y aussi un centre psycho médico-social, si tu ne l'as pas fait jusqu'ici, peut-être utile d'en parler. Tu pourrais peut-être aussi là, trouver un soutien. Dis-toi que tu n'as vraiment aucune raison d'avoir honte d'en parler au corps enseignant, ceux qui doivent avoir honte, c'est uniquement ceux qui t'ont fait du mal, mais sûrement pas toi !
En outre, et sans nullement mettre la compétence de ta psychologue en question, peut-être serait-ce aussi utile de pouvoir consulter un second psychologue, elle travaillera peut-être différemment, ceci pour éviter de quelque part tourner en rond sans constater une quelconque amélioration. Courage, et évites de penser au suicide, tes parents et tes amies t'aiment, et ils ont besoin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mar 4 Déc - 1:46

Bonjour.

Tout d'abord merci beaucoup de ta réponse. Ca aide toujours.
Effectivement à l'école, j'en ai parlé à une prof que j'ai eu il y a 2 ans (qui n'est plus ma prof aujourd'hui) et à une autre prof en fin de l'année passée et que j'ai encore cette année mais elle elle ne sait pas grand chose. Elle sait que je vais pas bien. Et que j ai subit qqch mais elle ne sait pas qioi. Et surtout elle ne sait pas par qui. Et je ne veux pa lui dire parce qu'elle a eu comme élève la personne qui m'a fait ça. Il y a 2 ans je suis allée voir la conseillère sociale de mon collège pour lui dire. Mais je la déteste et je me suis embrouillée avec. Donc je ne veux plus allée la voir. Mon prof de classe sait uniquement que je vais voir une psychologue parce que la prof qui dait le plus lui en a parlé avec mon accord. Mais il ne sait rien de plus.
J'aurai bien été voir quelqu'un d'autre mais ce sont mes parents qui payent et je me sens déjà super mal à cause de ça... Donc je ne serai pas capable d'aller voir une autre psychologue à cause de l'argent.
Ma meilleure amie sait mes pensées. Et on parle ensemble tout le temps. Elle essaye de me remonter le moral mais pas facile du tout de garder le sourire.. Surtout en ce moment. J'ai beaucoup de pensées suicdaires et c'est vraiment horrible... Les cours c'est la galère pour me concentrer.
Mes parents me mettent la pression pour que je réussisse. Ils lnt leur que je rate à cause de sa. Et donc il faut pas que je rate.

Merci encore pour ta réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mer 5 Déc - 0:33

Bonsoir,

C'est déjà bien que ton prof sait quelque chose, sans nécessairement savoir quoi. Mais le fait qu'elle sait que tu vas voir une psychologue est déjà à mon avis suffisant. Cela pourrait aussi l'influencer pour peut-être ne pas te faire rater d'office l'année scolaire.
Je peux comprendre que tu ne peux pour une raison financière aller voir une seconde psychologue. Il est important pour toi, de te poser la question si pendant une année, elle a pu t'aider, et surtout savoir si elle parvient encore à t'aider. Évite surtout de quelque part "tourner en rond" sans avancer, autrement il vaut mieux arrêter pendant un certain temps avec cette psychologue pour envisager de commencer avec une autre. Pour tes parents, c'est normal qu'ils te mettent la pression, c'est d'ailleurs le réflexe normal des parents. Mon fils est en première primaire, mais s'il revient avec une mention "Bien" et pas "très bien" je veux comprendre pourquoi. Ce serait très bien si tu pouvais réussir, mais si c'est ce n'est pas le cas, il ne faut pas non plus dramatiser et t'enfoncer encore plus moralement. Quand j'avais 16 ans, j'avais aussi des pensées suicidaires, et j'avais raté mon année scolaire. Franchement, je ne voudrais pas rajeunir de 30 ans, préfère encore vieillir de 30 ans que rajeunir. A l'école, il y avait même une fille qui se moquait de
moi en disant que j'avais de très beau yeux, mais que c'était bien dommage que mes oreilles les cachaient, ou bien elle disait en hiver que je venais à l'école uniquement pour me chauffer... J'étais mal, trop mal moralement que pour me concentrer.
Quand j'ai quitté l'école, j'avais tout de suite trouvé un travail. J'ai eu l'occasion vraiment par hasard de la revoir 5 années plus tard, elle par contre ne travaillait toujours pas... Pense à ta vie, à ce qu'elle va t'apporter de positif, si même l'avenir te semble pour le
moment très morose, et évite surtout ces idées là de suicide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mer 5 Déc - 23:01

Bonsoir,
Merci! :-)

Oui c'est vrai que ça peut aider. Il m'a demandé si il pouvait en parler au conseil de classe si jamais je suis non promue. Parce que ça peut pousser dans le positif.

Je n'ai plus envie d'aller la voir. Parce que ça créer trop de problèmes avec me parents. C'est l'assurance qui paye à ce que j'ai compris. Mais en plus, après chaque séance ma mère me demande de quoi on a parlé et si je répond pas elle se fache et me dit que ma psy comte plus qu'elle. Ce qui est totalement faux! Mais je ne peux pas dire à ma mère de quoi je parle avec ma pay parce que ma mère ne sait pas pour ce que j'ai eu de mes 8 à 11 ans. Mais elle sait pour l'autre. Et donc pas possible que je lui parle. Et j'arrête pas de mentir et de luidire à chaque fois qu'on a travaillé sur une image ou sur des pensées. Et desfois elle me demande même quelle image!! Et je ne peux pas lui dire. Je ne veux pas que mes parents sachent tous les détails déjà et puis je parle d'un membre de ma famille. Pas de n'importe qui. Donc c'est trop dir à dire à mes parents.
Oui pour les notes c'est ce que j'ai dit à mes parents. La concentration j'arrive pas à l'avoir en classe. Je pars dans mes pensées ou des fois je suis pas bien (genre migraine affreuse ou mal de ventre) et je dois demander de sortir de la classe. Une de mes profs m'a demandé si j'avais des problèmes de santé. Et j'ai dit que non et que c'était rien.
On verra. Lundi je commence des examens jusqu'au 21 décembre... Je suis déjà super stressée pour les examens et il y a aussi pour ça. Je vis 24h sur 24 avec celui qui m'a fait du mal pendant 4 ans et la je commence à avoir de la haine envers lui. Et je sais qu'ilne me fera plus jamais rien. J'arrive à rester dans la mème maison. Mais des fois pour me concentrer à réviser c'eat dur.
J'essaye de me dire que la vie vaut la peine, qu'on est pas sur terre pour repartir à 18 ans. Mais des fois c'est vraiment très dur. J'ai des amis et j'esaye de ne jamais rester seule. Si je suis seule j'écris des sms à ma meilleure amie et ça va. Mais j'ai peur de moi même quelque fois parce que je ne sais pas de quoi je suis capable. Donc asez dificile.
Ma psy je la vois le 21. Et j'aimerai soit tout dévballer, lui dire veaiment que je vais pas bien et lui expliquer comment je suis à l'intérieur, soit lui dire que j'arrête tout et que je n'irai plus voir de psy parce que j'ai l'impression que je suis retournée au départ (même si elle me répète que c'est le contraire et que j'avance). Ou peut-être que je lui dirai les deux. Je sais pas encore.
Merci de me répondre. Ça m'aide de pouvoir parler.
Bonne soirée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Jeu 6 Déc - 0:02

Bonsoir,

Je pense qu'il est important que tu dises à ta mère que ce n'est pas du tout évident de discuter de tout cela avec ta psychologue, que cela te fait mal, mais que tu dois le faire pour progresser.
Mais le fait qu'elle demande de quoi vous avez parlé dans la thérapie, te fais souffrir énormément, car une fois la consultation terminée, tu n'as vraiment plus envie de repenser à tout cela, et que ce n'est pas une question de méfiance à son égard.
Si ta mère insiste tellement pour savoir de quoi vous avez parlé, ne crois-tu pas qu'elle a un doute sur quelque chose (je veux dire par là de ce que tu as vécue entre tes 8 à 11 ans ?).
Je ne pense pas qu'elle est naïve ta mère, et qu'elle ne se doute de rien, elle se pose peut-être beaucoup de questions, sans savoir.
Il est important que tu déballes tout à ta psychologue, lui dire que tu ne vas pas bien du tout. Il est important que tu puisses lui dire tes pensées, (et peut-être aussi ?) lui demander s'il ne serait pas utile qu'elle puisse dialoguer seule avec ta mère, tout en lui précisant ce que tu ne veux pas qu'elle dise. La psychologue pourrait peut-être aussi indirectement et très délicatement imaginer si ta mère se doute ou non de quelque chose.
Évites de penser à la mort, penses à ce que la vie va t'apporter de positif, et dis-toi que les moments difficiles passeront aussi.
Je te souhaite en tous les cas beaucoup de chance pour tes examens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Jeu 6 Déc - 0:24

J'ai dit à ma mère il y a déjà un moment, que une psychologue c'est comme un journal intime. Ce qui est dit avec elle, reste uniquement entre elle et moi. Et que bien sûr si je veux parler à ma mère ou que j'ai des problèmes ou autres, je le ferai. Mais que sinon je veux pas lui dire tout dans les détails comme je le dis à ma psychologue.
C'est possible que ma mère se doute de quelque chose... Elle a vu ce qui s'est passé mais elle n'a rien fait.. à part m'engueuler moi. et je ne sais toujours pas pourquoi c'est tout moi qui est pris alors que je devais me laisser faire. J'ai de la haine aussi envers mes parents. Parce que je me dis qu'ils n'ont RIEN fait pour m'aider. Bien sûr peut-être qu'ils n'ont pas compris et croyaient que c'était un jeu. Mais ils auraient pu nous parler. Je leur en veux. Beaucoup. Sa, je l'ai dit à ma psy. que je commençais à avoir de la haine envers mes parents et l'autre membre de ma famille. Pas tous pour la même raison. Mais je leur en veux. Donc c'est encore plus dur de leur parler. Et c'est psosible que ma mère se doute de quelque chose. Mais pour moi, c'est trop tard. Elle aurait pu le voir avant, quand il me faisait ça.
Ma psychologue m'a déjà proposé de parler elle suele avec ma mère. Mais moi je ne veux pas. Je ne dis pas tout à ma psychologue. Je sais pas pourquoi mais j'arrive pas. J'arrive pas par exemple à dire dans quel état je suis. Quand je vais mal je dis que "ça va". et quand je vias limite je dis "bien". je ne peux pas lui dire comment je vais. Ma mère voit quand même que je vais pas bien. Je pleure et elle s'inquiète. Donc elle le voit. Et je sais que si elle va voir ma psychologue, elle va lui dire que je vais pas bien et elle va grossir tout ça en disant que c'est tout les jours et que c'est tout le tmeps, que toutes mes notes sont en dessous, et tout..... Ce qui est faux! elle a le don d'agrandir tout. Genre une fois je suis sortie de la séance en pleurant et ma mère a appelé ma psychologue en disant que "je suis mal après toutes les séances" et ma psychologue s'inquiète et elle m'appelle en me demandant ce qui se passe et moi ça m'énèrve. Je comprend pas trop ma mère. Elle n'aime pas ma psychologue parce qu'elle a peur qu'elle prenne sa place. Ce qui est totalement impossible. Parce que c'est ma maman. Donc toutes mes réactions elle va les mettre contre ma psychologue en disant que c'est un peu de sa faute (à ma psy) si je suis comme ça. Ce qui est faux parce que elle elle essaye de m'aider et de me faire sortir de ça. C'est dur mais elle m'aide. Ma mère y voit le contraire. Donc c'est dur de parler à ma mère.
D'accord. J'essaye de moins y penser. Mais c'est dur. C'est comme montrer tout le temps qu'on va bien alors qu'on va très mal... Au bout d'un moment ça lâche et on pleure. Et moi c'est ce qui se passe.
Merci beaucoup! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Jeu 6 Déc - 0:58

Il est important qu'une confiance mutuelle totale puisse s'installer entre toi et ta psychologue. Une confiance dans les 2 sens, tant toi vis-à-vis de ta psychologue, que ta psychologue vis-à vis de toi. Si ta mère irait voir ta psychologue et qu'elle dirait une chose, et que toi autre chose, elle devrait pouvoir te croire. Essaye d'être la franche possible avec elle. Si ta mère était au courant de ce qui s'est passée, peut-être qu'aujourd'hui elle a vraiment du remord de n’avoir rien fait. Je ne pense pas tellement que ta mère a peur qu'elle prenne sa place, mais plutôt que toute la vérité va éclater au grand jour. C'est mon avis personnel, mais si ta mère était au courant (ce que je suppose aussi), ta psychologue pourrait facilement la mettre très mal à l'aise, et peut-être la faire avouer. Ta psychologue pourrait ainsi travailler davantage sur la relation que tu as avec tes parents, et si tu vois réellement par la suite que tes parents s'en veulent énormément de n'avoir rien fait, cela pourrait t'aider énormément dans la thérapie. Ce silence continuel du "non-dit" ne peut durer éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Jeu 6 Déc - 1:29

Mais j'ai confiance en la psychologue. Mais j'ai beaucoupde peine à dire ce que je ressens et ce que j'ai dans ma tête. Je sais pas très bien pourquoi. Mais je n'arrive pas à dire. J'ai l'impression de me plaindre si je dis réellement ce que j'ai dans la tête. Et je dis toujours quenje vais bien. Alors que c'est faux. Mais dire que je vais mal ça voudrait dire que j'accepte ce qui s'est passé! Et que c'était réel. Et je crois que je veux pas l'admettre. Dinc je n'arrive pas a dire que je vais pas bien en fce à face avec des gens.
Mais je me dis que ma paychologue va plus (+) croire ma mère que moi. Et j'ai peur qu'elle ne me croit pas (ma psy). Je lui dis beaucoup de choses. Mais genre je ne dis pas que je pleure presque tout le soirs en ce moment ou des trucs dabs le genre. J'y arrive pas. Ca m'énerve parce que j'aimerai lui dire. Mais c'est dur.
La entre mes parents et moi c'est pas la guerre mais c'est pas la joie non plus. Je suis renfermée donc je dis pas ce que j'ai au fond et je dis surtout pas quand j'ai des problèmes, j'essaye de les résiudre seule. Je l'ai dit seulement ya une année à ma mère et seulement au mois de mars a mon père pour celui qui s'est déroulé pendant deux soirs. Et avant de leur en parler je voyais la psychologue depuis plus d'un mois. Mais j'avais encore moins confiance que maintenant. J'ai commencé à lui dire quelques trucs seulemwnt en juillet ou juin. Mais je vais essayer de lui dire réellement toutce que je pense et comment je suis quand je suis pas avec elle ou que par exemple je suis seule.
Ma psychologue pense aussi que ma mère a peur que la vérité sorte de la maison. Mais moi je ne sais pas. Je ne suis pas sure que ma mere sache.
Oui je sais que c'est pas bien. Mais je peu pas dire à mes parents que leur fils m'a fait du mal durant 4 ans. Et puis je veu pas que ma famille éclate. J'aime trop ma famille pour ça. Je préfère me taire. Et rester dans le silence.

Merci beaucoup de tes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Jeu 6 Déc - 2:08

Si tu arrives déjà à lui dire que tu n'arrives pas à exprimer ce que tu ressens et
ce que tu as dans ta tête, alors tu t'exprimes déjà. C'est normal aussi qu'il faut du
temps pour pouvoir s'exprimer et faire confiance. Il n'y a pas de raison qu'elle
croit davantage ta mère que toi, puisqu'avec le temps, elle te connaitra bien mieux que
ta mère. Je crois aussi que ta mère a peur que la vérité sortira de la maison, et des
conséquences que cela aura sur la famille. Et si tu poses la question a la psychologue
de l'idée que non seulement ta mère puisse aller voir seule la psychologue, mais aussi les
autres membres de la famille, y compris ton frère. C'est bien lui qui soit refusera d'y
aller, soit sera vraiment très mal à l'aise devant ta psychologue. Et si elle parviendra
a le faire avouer, elle pourra lui demander d'aborder le sujet avec tes parents (peut-être
devant la psychologue). C'est un défit difficile a lui demander, mais quelque part pour
qu'un dialogue puisse avoir lieu dans la famille, il est important que le secret ne
reste pas à l'intérieur de la famille. Ta psychologue pourrait faire comprendre à ton frère
et a tes parents que tu ne souhaites nullement faire éclater la famille, que ce n'est
absolument pas ce que tu recherche, mais un regret sincère non seulement de ton frère,
mais aussi de tes parents de n'avoir rien fait.

Bonne nuit, et gardes courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Jeu 6 Déc - 12:38

Oui... J'aimerai bien réussir à lui dire. Ma mère m'a dit que j'étais "co***" parce que je ne dis pas comment je vais donc que je m'en sortrai jamais. Ça fait assez mal d'entendre ça de la part de ma mère.
C'est peut-être bête mais je me dis que peut-être leur fils ne se souvient de rien. Ou qu'il sait pas aue moi je me souviensde tout. Ça me fait peur qu'il aprenne que je me souviens de tout. Je ne veux pas. J'ai trop peur de ce qu'il va se passer dès qu'il saura. Donc j'aimerai pas que mes parents et lui aillent voir la psychologue. J'ai peur de la suite de ma famille. Et puis peut-être que mes parents ne se souviennent pas de ce qu'ils ont vu. Donc il faudrait pas que j'en parle.
J'ai dans un sens envie de tout plaquer, tout arrêter. Ne plus aller voir la psychologue, ne plus en parler. Mais en mëme temps j'ai peur de ce que je peux me faire. Jw vais voir le 21 de ce que je vais lui dire.
Chez nous, on a jamais reparlé de ça depuis que mes parents ont vu. Il a continué lui à me faire ça jusqu'à 11 ans mais quand il a arrêté on a "oublié" on en a jamais parlé. Ni nous ni mes parents.
Je vais essayer de parler à ma psychologue de mes pensées et deui dire comment je vais réellement.

Merci!!
Bonne journée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Jeu 6 Déc - 22:18

Bonsoir,

Le plus difficile pour un(e) psychologue, c'est de trouver la délicatesse et les mots nécessaire pour pouvoir faire parler son (sa) patient(e). Je me souviens quand j'avais 16 ans, avoir été chez un psy, je suis resté plus de 2 heures sur une chaise, sans dire un seul mot, en regardant son tapis en mosaïque. Après la séance, j'aurai été bien capable de le redessiner exactement. Ce psy, il m'a vu une fois, mais pas deux !
Je suis persuadé que leur fils se souvent absolument de tout. Peut-être, (ou plutôt sans doute), cela l'arrangerait très bien si ce passage dans sa vie, il pourrait l'oublier. Je suis persuadé aussi que tes parents se souviennent absolument de ce qu'ils ont vu. Comme tu l'écrivais, peut-être qu'ils n'ont pas compris et croyaient que c'était un jeu, et puis même, pour les parents en général, aborder le sujet de la sexualité avec leurs enfants est quelque chose de très difficile. Beaucoup de parents ont peur du moment ou l'enfant commence à poser des questions. Difficile de dire l'âge que j'avais, (sans doute assez petit encore) mais je me souviens encore être rentré dans le lit de ma sœur, et que mutuellement, nous avons été étonné tous les deux de constater que notre anatomie était différente. Moi ce qui me fait peur, c'est que l'idée de te suicider est dans ta tête. Tu écris que tu ne veux pas que ta famille éclate. Si tu passerai à l'acte, à coup sûr à 100 % que ta famille éclaterait. Sans doute le divorce entre ton père et ta mère qui se rejette mutuellement la faute, et peut-être même aussi le suicide ton frère a qui peut-être à ce moment là, ils vont lui reprocher le mal qu'il t'a fait. Tes parents n'auront pas 2 enfants, mais plus un seul. L'autre problème de ne pas soulever ce sujet avec tes parents, c'est comme tu l'écris, la haine qui commence à t'envahir vis à vis de ton frère et tes parents, et ça aussi, je voudrais vraiment te l'épargner au maximum, car cette haine te détruira, et t'empêchera encore plus de te libérer de ton passé. Le but, c'est de ne pas détruire ton frère, mais de pouvoir lui faire comprendre le mal qu'il t'a fait, et le moins que tu puisse attendre de sa part, c'est des vrais remords pour éviter que la haine ne grandisse. C'est peut-être, si tu arrives, un sujet à discuter avec ta psychologue, car le mieux de tout, serait que ce soit elle qui en parle. En tous les cas, j'espère que tu seras forte et que tu ne te laissera pas abattre. Courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Sam 8 Déc - 19:31

Bonjour,

C'est super dur de parler en face à ma psychologue. J'arrive pas trop trop.
Cet été j'étais en Autriche seule pendant 3 semaines. Et on va dire que c'était pas la super forme et je commençais à me mettre de plus en plus en "danger" (c'est elle qui me l'a dit parce que je sortais le soir tard et seule et ma psychologue s'inquiétait pas mal). Je lui écrivais beaucoup. Et j'ai déballé par mail beaucoup de choses. Et maintwnant elle sait comment elle réussit à me faire parler. Je veux lui parler mais j'ose pas. Et elle miantenant, elle arrive à me faire parler. Mais je peux pas lii dire par exemple que je vais mal. Je dis "ça va." et après elle me demande comment c'est passé la semaine et je dis "sa va".
Peut-être qu'il veut lui aussi oublier. Mais il doit avoir un problème... Il a été accusé de détournement de mineur sur une autre fille. Mais c'était faux et il a gagné le procès, j'ai pas tropcompris. Mais je sais deja ça. Et puis la je viens d'apprendre que ça fait 1 année qu'avec son ex il l'a faisait passer pour une c**** et qu'elle se sentait de plus en plus conme lui la traitait. Je ne veux pas le tenir responsable parce que je ne pourrai pas. Mais j'ai trop peur que ma famille parte en morceau ou quelque chose du même type si j'en parle. Ça me fait trpp peur. Je peux pas
La depuis jeudi j'ai pas eu des envies. Ça s'est un peu calmé. Bon je n'arrête pas denpenser à mes examens et je passe presque tout mon temps à réviser j ai pas trop le temps de penser à autre chose.
Je te remercie énormément pour tes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Dim 9 Déc - 23:01

Bonsoir,

Désolé si je te réponds seulement maintenant. Hier, je n'étais pas à la maison, et aujourd'hui j'étais toute la journée chez ma soeur.
Je peux te comprendre que tu ne parviens pas dire à ta psychologue comment que tu ressens réellement. Comme tu l'écris toi-même, tu ne veux accepter ce qui s'est passé, et que c'était réel ; te forcer quelque part à ne pas admettre la réalité, et t'imagier quelque part que ce n'était "qu'un cauchemar". C'est un peu comme un alcoolique , qui reconnait qu'il boit fréquemment, mais refuse d'admettre qu'on le considère comme un alcoolique. Pourtant, il pourra être aidé du moment où il acceptera qu'il est un alcoolique. Tu as raison d'écrire que la psychologue, c'est un peu comme un cahier intime. Dans un cahier intime, on y inscrit tous les jours ce qu'on a fait, comment s'est passé la journée, ce qu'on a ressenti devant une situation qu'on a vécu pendant la journée. Mon idée, pourquoi ne pas tous les jours écrire un e-mail à ta psychologue, qui reprend un peu tout cela, sans pour autant attendre d'elle une réponse en retour. Lorsque tu iras la voir, tu ne devras ainsi plus beaucoup parler, mais ce sera plutôt elle qui aura analysé pendant ce temps d'absence entre les deux consultations, la façon dont elle pourra te faire progresser. Tu écris que depuis jeudi tu n'as pas eu des envies. Il est vrai que la meilleure façon, c'est de t'occuper le maximum, et ne pas laisser beaucoup de temps à réfléchir à cela. Pour le voyage en Autriche, en effet, tu as vraiment pris des risques. Le danger n'est pas seulement le soir, aussi, il faut te méfier des gens que tu ne connais pas encore assez, soit très prudente ! En ce qui concerne ton frère, je pense aussi qu'il doit avoir un sérieux problème. Tu écris que tu ne veux pas en parler de peur que la famille parte en morceau. J'ai envie de te dire que si tu ne fais rien, elle risquera bien plus encore de partir en morceau. Il a commencé par toi, puis avec une autre (il a peut-être uniquement gagné le procès par manque de preuves). Crois-tu réellement qu'il va s'arrêter ??? Je me permets de dire ce que je pense : il serait urgent que tu puisses écrire (ou parler) à ta psychologue en demandant qu'il convoque ton père pour en discuter longuement avec lui. Il est encore temps de pouvoir essayer de régler au sein de la famille, avec peut-être comme conséquence un suivi par un psychologue ou psychiatre pour l'aider. Tu sais combien tu dois souffrir à cause de lui, ne permets pas qu'il puisse recommencer avec une autre. Il doit vraiment prendre conscience du mal qu'il a fait, car s'il recommence, (même s'il a été innocenté), cela ne lui passera plus une seconde fois, et il se retrouvera en prison, et sera ruiné pour le reste de sa vie, en détruisant la personne qui en sera victime, et aussi tes parents auront énormément de chagrin à cause de lui. Pas besoin de me remercier, je suis aussi très content de pouvoir écrire sur ce forum,et d'espérer de pouvoir aider un tout petit peu, car j'ai toujours rêvé non seulement d'avoir un fils, mais aussi une fille pour pouvoir la consoler quand elle ne va pas bien moralement, la protéger devant tous les dangers, et la conseiller pour qu'elle puisse bien grandir dans la vie. Malheureusement, je n'ai jamais été papa d'une fille, mais grâce à ce forum, je trouve un peu ce qui me manque.
Bon courage pour tes examens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Dim 9 Déc - 23:15

Bonsoir,

J'aimerai bien écrire à ma psychologue tout les jours.. Mais j'ai peur de la souler. De lui écrire tout les jours ça fait comme si je suis avec elle tout les jours. Et ça va la souler parce que elle est payé pour faire son travail, donc je vais dans le centre une fois par semaine (quoi... la jusqu’au 21 ça ferai 3 semaines que je ne l'aurai pas vu et c'est même pas sur que j'y aille). Et j'ai trop peur de la souler. Je lui écris de temps en temps par mail parce que c'est trop long d'attendre la prochaine séance. Mais je ne pourrai pas lui écrire tout les jours. Je vais l’énerver. je me dis que je ne suis pas sa seule patiente, qu'elle en a d'autres, et que si on fait tous ça, elle va jamais s'en sortir...
je ne pense pas que j'arriverai à admettre que ça s'est réellement passé. Pas maintenant. J'y arriverai pas.
Pour mon "frere", il s'est rendu compte de ce qu'il faisait avec son ex. Parce qu'elle l'a quitté à cause de ça. Et la il s'est rendu compte qu'il a fait trop de mal. Je ne sais pas s'il ça va l'arrêter. Mais il est différent j'ai l'impression. Mais moi j'arrive plus à rester dnas la même pièce que lui. Ca devient trop dur en ce moment.
Si j'en parle à mes parents, déjà c'est même pas sur qu'ils me croivent. Pour l'autre qui s'est passé 2 soirs, lorsqu'ils l'ont appris, ma mère a pris rdv avec ma psychologue et lui a demandé si c'était vraiment vrai ou si je mentais!!!! Et ça m'a fait super mal d'apprendre que mes propres parents doutent de moi quoi.... je mens jamais.. déjà j'y arrive pas et ensuite je déteste ça. Même quan dje sors et que je bois, en rentrant je le dis à mes parents. Donc leur mentir surtout la dessus ça m'a fait mal qui me croiyaient pas.
Si je leur parle de mon frère, ça va être après sa parole contre la mienne. Et ils savent déjà que j'ai vécu un viol à 11 ans et demi et déjà là c'était dur à croire. Donc si je leur en dis un autre, ils vont plus me croire pour rien du tout. Ils vont me dire que je mens et c'est tout. Donc c'est pas une bonne idée. Même si c'est ma psychologue qui leur parle. ça va causer de nombreux problèmes.
Merci! Je stresse beaucoup... demain matin 1er examen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Lun 10 Déc - 0:01

Je pense que si cela peut t'avancer dans la thérapie, que cela ne va pas la souler. Elle n'a pas besoin de te répondre. En tous les cas, si mes réponses t'aident, cela ne me dérange vraiment pas que tu écris sur ce forum tous les jours. Pour ton frère, l'important, c'est qu'il puisse prendre conscience de son acte, et des conséquences que cela occasionne moralement. Je ne pense pas que c'est toi qui dois essayer d'une manière ou d'une autre à convaincre tes parents, mais bien la psychologue. Mais si tu crois réellement qu'il s'est rendu compte, alors je ne voudrais pas insister davantage. J'espère que cela ira pour demain. Bonne chance en tous les cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Lun 10 Déc - 17:26

Bonjour,
Ce serait pas bête que je fasse ça. J'ai peur de le faire. Je devrai lui demander et je ne sais même pas si elle va accepter.
Dans un sens, j'aimerai bien que ma psychologue parle à mon frère pour lui faire prendre conscience de ce qu'il m'a fait. Mais je le connais et je sais que ça risque de le détruire. J'ai pas envie que ça arrive. C'est assez compliqué dans ma tête... J'ai de la haine et je veu qu'il souffre mais en même temps je ne peux pas supporter quand il est mal parce que ça reste mon "frère" et depuis toujour on est très proche. Donc je ne sais pas... Neutral
Je n'ai plus trop l'envie d'aller voir ma psychologue le 21. Déjà, elle je travaille pas ce jour la et elle ne vient que pour moi et je déteste les situations comme ça... Et puis je me dis que peut-être je vais oublier et réussir à aller mieux. Mais si je lui dis que je ne veux plus venir, elle va me forcer, ou sinon ma mère va me forcer... Je ne sais pas Sad
Merci! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Lun 10 Déc - 23:59

Bonsoir,
Un peu beaucoup de travail pour l'instant, je réponds avec un peu de retard, désolé.
Je ne pense pas qu'elle serait contre si tu lui demandes, cela lui permettra de te connaître encore beaucoup mieux sur ta façon de penser et d'agir. Propose-lui, le maximum qu'elle peut dire c'est non, mais je ne pense pas que ce sera le cas.
Tu en veux énormément à ton frère pour ce qu'il t'a fait, pas pour ce qu'il est, c'est la différence. Ta réaction est tout à fait normale, je ne vois pas ce qui est compliqué. Le but n'est pas du tout de le détruire, mais il est très important qu'il puisse vraiment prendre conscience des conséquences que cela a occasionné par ce qu'il t'a fait. Malgré ce qu'il t'a fait, je crois réellement qu'il t'aime. S'il regrette sincèrement ce qu'il t'a fait, cela te permettra de cicatriser beaucoup mieux les blessures que tu portes dans ton cœur, et cela vous rendra plus proche encore l'un de l'autre.
D'un autre côté, cela lui permettra à lui de ne plus jamais essayer de faire subir cela a une autre fille. Si cela peut s'arranger ainsi entre vous (toi, lui, et peut-être la psychologue, sans devoir mêler tes parents), ce sera une très bonne chose.
J'ai pendant un assez court laps de temps, été visiteur de prison. J'y ai rencontré des assassins, et je peux te dire que la plupart qui rentre en prison, n'y sortent pas toujours meilleur ! Un type me disait qu'il estimait qu'il s'était acquitté de sa dette. Il me disait qu'il avait payé des années de sa vie, et que moralement il n'avait plus rien à ce reprocher. C'est assez difficile d'entendre cela, j'ai bien essayé de lui faire comprendre que les victimes, restent avec le deuil pendant le restant de leurs jours, et qu'il n'était pas possible de pouvoir s'acquitter ainsi du mal qu'il a occasionné. Je n'ai jamais pu demander ce qu'il a réellement fait pour être en prison, pour cela il faut déjà connaître bien mieux la personne.
En ce qui concerne le 21, où est le problème si elle ne vient que pour toi ? Si elle aime sa profession et ce qu'elle fait, cela ne doit absolument pas la déranger. Je ne pense pas que tu vas oublier et réussir aussi facilement à aller mieux. C'est comme si tu te dis que tu ne veux plus voir ta propre ombre, que tu vas essayer de courir plus vite pour ne plus la voir. Tu pourras encore courir 3 fois plus vite, ta propre ombre te suivra tout le temps. Si par contre, tu parviens à mettre partout de la lumière, l'ombre disparaitra. C'est un peu la même chose ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mar 11 Déc - 0:14

J'ai oublié de demander, cela a été l'examen aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mar 11 Déc - 14:36

Bonjour,

Ok je vais essayer de lui en parler et de lui demander.
Ben j'ai assez l'impression que c'est compliqué... Dans ma tête c'est vraiment tout mélangé et je ne sais plus quoi penser réellement... Je suis totalement perdue. Je veux partir de chez moi. Ça se serait mon plus grand bonheur. Mais je ne peux pas prendre mon appartement parxe que je suis encore aux études je travaille un peu aà cote de l'école mais pas assez pour payer un loyer. Donc je ne pourrai pas.
Je te promet que j'aimerai lui en parler... Mais ça me fait super peur. J'ai dans un sens l'envie qu'il aie totalement oublié... Mais en même temps j'aimerai qu'il se rend vraiment compte... Mais je ne sais pas... Je ne peux pas me décider.
Ça me gène beaucoup qu'elle vienne pour moi... J'ai pas envie qu'elle vienne "pour moi". Je me sens mal à cette idée. Je n'aime pas quand il y a des choses comme cette situation... Je n'en vaux pas la peine. Et ça me gène trop. Surtout que c'est à cause de ma mère qu'elle vient pour moi. Parce que ma mère la appelé pour lui dire que c'était hors de question que je vienne durant mes examens (alors que y a des jours ou j'ai pas examens de la journee) et donc que le seul jour possible avant les vacances ce sera la 21. Et j'ai dit que c'etait bon, j'irai à la rentrée. Mais ma mère m'a dit que non. Et donc j'ai peur que ma psy vienne pas "obligation" de ma mère... Je sais pas si tu as tout xompris... Donc voilà ça fait que je me sens mal et que je ne veux pas y aller...
Merci!
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mar 11 Déc - 16:50

Bonjour,

Cela peut te paraître que dans ta tête tout est mélangé, mais en fin de compte, c'est une réaction tout à fait normale. Cela reste ton frère malgré tout (lien de sang). J'ai connu une femme qui a travaillée dans une crèche où les enfants étaient placé par le juge. Elle disait que certains parents ont vraiment commis des atrocités sur leurs enfants, et que malgré tout, quand les parents rendaient visite à leurs enfants, ils étaient fou de joie de les revoir.

J'essayerai de toucher un mot à la psychologue, peut-être ce serait elle qui parviendra encore le mieux à en parler à ton frère, ou te conseiller la meilleure façon de l'aborder si c'est toi qui préfère prendre l'initiative.

Pourquoi te sens-tu mal à l'idée qu'elle vienne pour toi ? Comment faudrait-il que tu sois pour que tu en vaille la peine ? Après tout, ta mère avait quand même raison de ne pas vouloir que tu y ailles pendant les examens, même s'il n'y a pas d'examens, vaut mieux réviser...

Bonne journée à toi aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mar 11 Déc - 18:24

Je pass après-midi dans un coin de ma chambre par e que je suis pas bien et que je ne peu rien faire d'autre que ça.
Et vendredi et lundi je n'ai pas d examens. Et au lieu de dormir le matin comme je vas faire, j'aurai pu aller la voir. Mais non... Ce n'est pas moi qui choisit mes rdv à ce que je vois...
Je vais essayer de parler à ma psy... La j'ai qqch à lui dire qui ne sera pas du tout facile.... Mais ça m'empêche de tout faire.
Parce que ça fait comme si je suis "importante", elle vient POUR moi. J'aime pas cette idée là. Je ne sais pas... Je ne vaux pas la peine parce que je ne le mérite pas. Pour moi, c'est de ma faute. Donc je n'ai pas droit de me "plaindre" comme clest de ma faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EC
Resident
Resident


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 49
Localisation : Malmedy
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mar 11 Déc - 19:34

Pour le rendez-vous, vu ainsi, j'avoue que tu as tout à fait raison ! Mais ta mère ne voit pour le moment que tes examens, et moi aussi, j'ai eu le réflexe de penser un peu comme elle, mais c'est vrai que tu aurais pu avancer la date.
Si tu as très difficile d'en parler à ta psy, peut-être le jour avant la consultation, lui envoyer un e-mail, et dire de quoi tu as envie de parler le lendemain( de ce que tu as écrit dans l'e-mail).
Je ne comprends pas quand tu écris que c'est de ta faute. Tu as fait quoi que tu n'aurais pas dû faire, ou tu n'as pas fait quoi ce que tu aurais dû faire pour que ce ne sois pas de ta faute ?
Je considère les gens que je côtoie comme des personnes importantes, le sens et le but de ma vie, c'est grâce à elles que je peux le trouver.
Pouvoir faire disparaitre le mal qui est en toi, et que grâce à elle, tu iras beaucoup mieux, tu ne crois pas que cela est importante pour elle ?
Donc il vaut mieux remplacer le "comme si" par "que" tout simplement "parce que ça fait que je suis importante."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Tout arrêter   Mar 11 Déc - 22:04

Je ne peux pas avancer la date.. ma mère ne veut pas.. même si j'ai des jours de congés. Mais bon... pas grave. je pense pas y aller le 21. je vais lui dire par mail que je ne veux pas venir le 21 pour les causes que j'ai dit avant.
Oui ça sera dur... mais je n'arriverai pas non plus à lui écrire un mail en lui parlant de ça dedans... j'ai essayé aujourd'hui. et j'ai tout effacé.
C'est de ma faute parce que j'aurai du parler. j'aurai du dire ce qu'il me faisait. à 8 ans, cacher qqch à mes parents était impossible. Et ça je ne l'ai aps dit!! Donc je m'en veux et pour moi c'est ma faute parce que si j'auria parler, il aurait peut-être arrêté. Mais non.. je n'ai rien dit. Donc voilà... c'est de ma faute.
J'ai pas compris ta question.... Que ça aille de l'importance pour qui? ma psychologue? et de quoi? le fait que je sois mal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout arrêter   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout arrêter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est décidé, j'arrête d'être débordée !
» Help ! Poussette reversible, pliage compacte, tout terrain !
» Choix poussette tout terrain et une "bonne" coque???
» Arrêter de tirer son lait : quel impact sur le production de lait
» choisir une poussette tout terrain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: L'après...si vous avez réussi à vous en sortir, à avancer, ou au contraire, si vous ne savez plus quoi faire parlez en ici ...-
Sauter vers: