Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La fin de mon monde a bien été en 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ginko
Nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 25
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: La fin de mon monde a bien été en 2012   Sam 16 Fév - 15:53

C'était il y a 4 mois que s'est déroulée la pire nuit de ma vie. 2 mois auparavant, un ami m'appelle en urgence: le CROUS ne lui avait toujours pas mis à disposition la chambre qui lui était dû et il se retrouvait sans endroit où dormir. Naturellement je lui ais proposé de l'heberger pour une ou 2 semaines, le temps que sa situation se débloque. Comment laisser un ami sans aide dans une telle situation? Au départ tout se passa bien, chacun pris ses marques afin de ne pas trop empiéter sur l'intimité de l'autre, nous nous sommes répartie les taches et tout allait bien l'un comme pour l'autre. Puis un jour il tenta de m'embrasser. Je l'ai donc repoussé et nous avons pris le temps de discuter pour mettre les choses au clair: pas de contact physique, rien à espérer de ma part. Il était d'accord et le temps continua a s'écouler tranquillement. D'ailleurs il passa très vite, car 2mois après, il était toujours chez moi. Me sentant flouée et lasse de vivre à 2 dans un 20m², je lui demandai de se trouver un autre endroit où dormir avant la fin de la semaine.C'est à partir de là que ça s'est corsé.
Il fit semblant de comprendre et d'accepter sagement ma décision mais pourtant ce fut dans les jours qui suivirent qu'explosèrent nos premières disputes. Il m reprochait entre autre de ne pas oser l'aimer, ni de lui faire confiance...Un soir, je m'endormis dans mon lit pendant qu'il veillait sur le pc. Pendant mon sommeil, je sentie les draps se froisser, une chaleur dans mon dos puis des mains se poser sur moi. L'esprit complètement embué par le sommeil, je n'ai pas réalisé tout de suite ce qui se passait. Après 5 secondes, je compris enfin et essayais de me relever et de le repousser mais il me tenait fermement contre lui.
Evidemment je continuais à essayer d'arracher ses mains de moi et naïve comme je suis j'essayais de le raisonner, de le menacer, de le supplier... mais en vain. Son esprit était déjà loin, complètement déconnecté de la réalité et il ne répondait rien. J'étais immobilisée, impuissante et terrifiée. Je refusais d'y croire, ce n'est pas possible, ça ne peux pas m'arriver à moi! Moi, la fille sans problème! Mais si, c'est arrivé. Baisers, caresses, suçons, fellation, masturbation... Quel sentiment horrible que de sentir que votre propre vie vous échappe. Lutter ne serait plus à rien. La seule partie de mon corps que je pouvais bouger était ma tête. Mais il suffisait que je la détourne de lui pour qu'il e tienne la mâchoire, l suffisait que je serre les dents pour qu'il me l'ouvre avec ses doigts. Plus je résistais, plus j'essayais de le repousser, plus il devenait violent et avide.
Cependant, lorsqu'il voulu arriver à l'acte final je ne pouvais pas me laisser faire. Comme je me débattais il plia mes genoux contre ma poitrine, m'écrasa de son poids et fit ce qu'il avait a faire. J'étais morte. Lorsqu'il eu finit il se laissa tomber à coté de moi, me laissant tremblante... puis recommença tout à nouveau. Quand je fus enfin libérée de lui, je me levais, m'habilla mais lorsqu'il vit que j'enfilais ma veste il m'attrapa et me demanda de rester car "il y a des hommes dangereux dehors". Comem je ne l'écoutais pas et insistait pour qu'il me laisse partir, il devint à nouveau violent. Tantôt il me jetait au sol, tantôt il m'étranglait, ou me tordait les bras ou les doigts. Ce n'était que lorsque je hurlais de douleur qu'il s'arretait, riait, m'embrassait et recommençait. Ce manège dura 1h jusqu'a ce qu'il accepte de me donner les clés de mon studio et on portable. J'appelais donc une amie, à 1h30 en lui demandant de venir me chercher. Elle vint sans poser de question et m'accueillit pour la nuit.
Le lendemain nous décidons avec 2 amies et quelques jeunes de nous retrouver en bas de chez moi afin de le mettre dehors de force. Pendant une heure nous avons débattus, nous nous sommes disputés jusqu'à ce qu'enfin il remballe ses affaires et dégage. Juste avant son départ il me prend à part pour me dire "Je te suis reconnaissant de m'avoir aidé mais sache que ce qu'il s'est passé ce soir, je te le revaudrais..."Mon amie m'a alors emmené à l'hopital. Je n'ai pas compris tout de suite ce que ça voulait dire, j'étais complètement déphasée, mais l'examen gynécologique à eu lieu. Une fois de plus c'était humiliant, j'avais autours de moi la médecin, un étudiant, une auxiliaire et un second médecin. On a également relevé les bleus sur mon corps puis direction le commissariat de police.Mon dossier est ensuite passé dans les mains de la Brigade des Moeurs. Je n'ai rien d'autre à dire que je suis tombée sur des chiens. Avant même de me voir, ils étaient convaincus que je mentais. Pas un seul instant ils ont cherché à me défendre ou à me comprendre. Ma situation sortait des clichés, ils ne comprenaient pas plus que moi ce qui était arrivé. Ils m'ont mis une énorme pression morale, m'ont menacer de m'accuser de dépot de faits imaginaires si je ne retirais pas ma plainte... Ce que j'ai fait finalement. Au dernier entretient, ils étaient 3 face à moi, pour finalement me balancer "Vous êtes la définition même de la fille facile!" ou encore " Au fond, c'est ce que vous espériez, non?" Chaque convocation était une source d'angoisse, j'en ressortais en larme et détruite à nouveau. Impossible de me reconstruire dans cette situation, d'autant plus que tout ceci ne m'aurait menée nulle part comme 90% des plaintes pour viol qui sont classées comme des non lieux.Voilà pourquoi je déballe tout ceci ici, parce que pour la plupart des gens, ce sujet est tabou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 23
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: La fin de mon monde a bien été en 2012   Dim 17 Fév - 2:31

Bonsoir Ginko,

J'ai lu toute ton histoire.
Tout d'abord, bravo d'avoir réussi à écrire tout ceci. C'est un très bon pas. =)

Je suis tout à fait d'accord que ce sujet est tabou. Je ne viens pas du même endroit que toi, et chez moi aussi c'est quelque chose dont on ne doit pas parler à cause du regard des autres.

Es-tu suivie par un psychologue?
Si non, cela ne t'intéresserais pas?

Je comprend que tu aies retirer ta plainte avec des gens comme ça...
Je ne sais pas si cela est possible mais est-ce que tu porterais plainte à nouveau?
Un/e psychologue peut aussi t'aider dans ce domaine là si tu le souhaite.
Et penses-tu que tu pourrais demander à parler à des femmes? Peut-être seront-elles plus compréhensive. Ce ne sont que des hypothèses.. Je n'ai pas porté plainte pour le moment.

Courage.
N'hésite pas à écrire. Je suis là si tu veux parler. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papa42
Nouveau


Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 47
Date d'inscription : 27/01/2013

MessageSujet: Re: La fin de mon monde a bien été en 2012   Dim 3 Mar - 11:24

Bonjour

Tu as eu les bonnes réactions. Tu as un rapport médical, voire médico-légal attestant des violences et du viol. Tu as un élément, une preuve, contrairement à beaucoup d'autres qui n'ont rien. C'est très précieux, conserve le bien. En plus, tu as ton amie qui est témoin, nottamemnt des menaces qu'il a proféré en partant. Il y a là plusieurs chefs d'inculpation : viol, coup et blessure, menaces ...

Concernant la police, saches qu'ILS N'ONT PAS LE DROIT DE NE PAS PRENDRE TA PLAINTE. C'est illégal, même s'il m'est arrivé la même chose. Pour moi, ils m'ont dit que les faits sont trop vieux, que c'est comme s'ils n'avaient jamais existé, alors que le pédophile qui m'a violé a aussi abusé de 5 autres enfants (je leur amenais sur un plateau les coordonnées des victimes) et qu'il a continué à exercer toute sa carrière avec des enfants sans être inquiété. Mais mon erreur, notre erreur, c'est d'être allé voir la police sans avoir consulté un avocat. J'ai eu la chance par la suite de trouver une super avocate, spécialisée dans ce genre de dossier et qui a appelé l'hôtel de police, trouvé le bon inspecteur, un mec super (il y en a) et j'ai porté plainte. L'affaire est actuellement en instruction préliminaire alors que je n'ai aucune preuve matérielle.

Donc, il faut te faire seconder par une personne de l'art. Pour ça, il faut te rapprocher des associations de victimes. Il y en a un peu partout en France. Eux sauront te conseiller pour un bon avocat, pris en charge si tu n'as pas les moyens, et tu pourras porter plainte. De toute façon, tu peux porter plainte quand tu veux, tu as 20 ans avant que les faits ne soient prescris.

Bon courage. Ne baisse pas les bras. La guérison de ce genre de trauma est plus facile si la société a pris en compte ce qui s'est passé, si il est condamné. Ça n'est pas la seule voie, mais ça aide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choupette-Starlight
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 125
Age : 19
Localisation : Londres <3
Date d'inscription : 09/03/2013

MessageSujet: Re: La fin de mon monde a bien été en 2012   Dim 10 Mar - 12:30

Je trouve sa immonde que se sois un de tes "amis" qui t'es fait subir cette horreur ...
Je trouve aussi très courageux de ta part d'avoir eu à affronter l'examen gynécologique
Courage à toi , vie ta vie à fond et sois heureuse !

______________________________

...Starlight...
Quel est ton vœux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin de mon monde a bien été en 2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de mon monde a bien été en 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien s'informer
» tout le monde veut aller au paradis, mais personne ne veut mourir ( Sam )
» petit craquage mais bien ciblé !
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: