Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Mer 27 Fév - 17:31

J'ai aujourd'hui 32ans et suis une psychothérapie depuis presqu'un an. Il y quelques semaine j'ai failli mettre fin a mes jours car je ne pouvais plus supporter toute cette souffrance. Mais au moment de passer a l'acte une petite voix intérieur m'a rappelé que mes enfants allaient souffrir si je le faisais. Et la prise de conscience. Non je e suis pas coupable! J'ai été victime! Victime de mon grand oncle qui me violait tous les mercredis après midi lorsqu'il me gardait. J'avais 4ans la première fois. Il me masturbait me pénétrait avec divers objets et doigts et moi je devais le masturber et lui faire des fellations et cela a dure 5 longues années. Mais un jour c'est avec son sexe qu'il a voulu me pénétrer alors je me suis enfuie dans sa salle de bain. Je m'y suis enfermée et je me suis lavée tant et plus. Après ce jour j'ai demande a ma mère de l'accompagner en courses et de ne plus être garder chez lui. Quelque mois plus tard c'est mon frère âge de 7ans de plus que moi qui s'est introduit dans mon lit m'a attrapé les mains et a bien faillir réussir a me violé. Ma mère est entrée dans la chambre juste a temps et mon frère a dit que nous jouions a se chatouiller. J'ai compris que si je ne voulais pas me prendre des coups je devais me taire. Il me frappait souvent j'ai fini plus d'une fois aux urgences pour des membres déplaces ou des entorses mais mes parents n'ont jamais su que c'était lui qui me les causaient. Et puis plusieurs années après alors que j'avais 16ans et que je vivais seule avec ma mère en profonde dépression, je me suis très fortement disputer avec elle. Ras le bol de tout fatiguée par la situation qui durait depuis plusieurs années je me suis dis je vais dormir un bon moment ça ira mieux après. Alors j'ai pris deux comprimes de lexomil ce qui me fit dormir pronfondement sauf que je n'avais pas prévu avoir de la visite ce jour la. Pendant que je dormais très profondément un camarade de lycée est venu me voir. Vu que je ne répondais pas a ma mère qui m'appelait elle lui a indiqué ou était ma chambre et l'a invité a y aller me rejoindre. Sauf qu'au lieu de me réveiller il en a profite pour se soulager. Quelque chose d'étrange m'a tiré de ce sommeil. Je me suis réveillée ma chemise était grande ouverte j'étais en soutien gorge mon pantalon détache et ma main était sale sentait mauvais j'ai très vite compris que c'était du sperme. Je l'ai regarde apeuré et en colère je l'ai pousse violemment et je me suis enfuit dans la chambre de ma mère ou il y avait un téléphone et j'ai appelé une amie. Elle est venue de suite la foutue dehors a tout raconté a ma mère et m'a aider a me laver a me remettre de tout ça ce jour la. Sauf que je ne sais pas pour quelle raison ma mère a continué a le recevoir pendant plusieurs mois après soit disant qu'il avait besoin d'être écouter d'être aider. Aujourd'hui je n'en veux plus a ma mère depuis bien longtemps. Mais je garde en moi une honte et j'ai toujours du mal a faire respecter mon non je n'ai pas envie je ne veux pas car même quand je le dis mon mari n'en tiens pas forcément compte. J'espère qu'un jour je serais enfin convaincante pour qu'on respecte mon choix. Mais aujourd'hui j'ai la force de dire que je ne suis pas coupable de ce passe mais simplement victime de viols incestueux.
Merci d'avoir lu ce très long récit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Mer 27 Fév - 19:52

Bonjour Laura10,

J'ai lu toute ton histoire. Et je comprend tout ce que tu as dis.

Tu es suivie par une psychothérapeute et cela t'aide?

J'ai une autre question qui est peut-être étrange mais je n'ai pas trop compris la fin.. Ton mari te force lorsque tu ne veux pas?

Ta mère sait pour ton frère? Si non, comptes-tu lui dire un jour? Et puis, pour ton grand oncle?
Est-ce que tu les vois toujours? Ou non?

A ton/ta psychothérapeute, tu lui as parlé de tous? ou seulement du camarade de lycée?

Courage. Et n'hésite pas à parler si tu en ressens le besoin. Si jamais je suis là si tu ressens le besoin de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Mer 27 Fév - 23:24

Bonsoir darkangel 10,
Je te remercie d'avoir pris le temps de me lire et surtout de m'avoir répondu.
Alors pour répondre a tes question oui je suis suivie par une psychologue qui est vraiment géniale et qui m'aide beaucoup. Pour l'instant elle sait principalement pour ce qui c'est passe avec mon grand oncle car c'est lui qui m'a détruite le plus de l'intérieur mais je ne lui ai pas dis mais écrit car jusque la je n'arrive pas a entendre les mots. Les écrire oui mais pas les entendre. Je ne lui ai encore jamais parler ni de mon frère ni du soit disant camarade.
Ma mère ne sait pas pour mon frère et je n'ai pas l'intention de lui car je ne veux pas la bouleverser. Elle est assez fragile et est déjà entrain de réglisser vers la dépression car elle m'a vue tomber en dépression et c'est juste que c'est a cause de mon grand oncle qui a eu des gestes déplaces vis a vis de moi. Je ne sais pas encore si je lui raconterai ce qui c'est passe avec lui. En tout cas je sais qu'elle aimerai savoir et je sais que si un jour je le fais j'irai d'abord m'entretenir avec son médecin pour savoir si elle est prête a entendre cette horrible histoire et peut être le faire en sa présence car je souhaite vraiment la préserver au maximum.
Je ne vois que très rarement mon frère car il habite loin et aujourd'hui il m'indifere. En fait il est comme un étranger pour moi. Lorsqu'il vient chez ma mère j'évite d'y aller et si je doit quand même m'y rendre je me tiens au stricte minimum. Ma mère que je ne le porte pas dans mon coeur mais vu que nous avons été sépare a mes 12ans avec le divorce de mes parents aucune question se pose.
Pour mon grand oncle il est mort en 1996 c'est d'ailleurs sa mort qui m'a fait réveiller en moi tout les souvenirs que j'avais enfouie en moi. Je savais que j'avais vécu quelque chose avant ça car je faisais beaucoup de cauchemar et j'avais un petit ami depuis deux ans et je ressentais des malaises de très fortes angoisses lorsque les moments devenaient trop intimes. Mais il avait la délicatesse de ne jamais insister.
Pou ce qui est de mon mari oui tu as bien compris parfois même si je dis non s'il a très envie il fait quand même ce qu'il souhaite alors j'essaie de résister mais il devient brusque dans ses gestes et me fait mal alors il me dit que plus je résisterais et moins il sera doux donc pour ne pas trop souffrir je laisse faire. En gros j'abandonne la partie et prie pour que ça se finisse vite.
J'espère avoir pu répondre a toutes tes questions et je vais a mon tour essayer de lire vos témoignage mais j'avoue que souvent je suis si touchée que je n'arrive pas a finir de les lire.
En tout cas encore merci pour l'attention que tu as porte sur mes écrits. Et merci pour ton soutien. Ça me va droit au cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Mer 27 Fév - 23:34

De rien =) C'est normal de s'aider.
Bravo d'écrire tout ce que tu as écrit. Moi j'ai encore jamais pu écrire ce que j'ai eu. C'est trop dur pour moi encore.
Je comprend que par écrit ce soit plus "facile" à dire. Et c'est super que tu arrives à lire les mots. Vraiment très bien déjà. Tu comptes lui parler de ton frère et du "camarade"? Je pense que ça t'aiderai beaucoup à avancer.
D'accord, je comprend tout à fait pour ta mère. Et c'est très bien que tu veuilles la préserver. Moi je pense pareille sur ce point là avec mes parents.
Je pense que c'est bien que tu ne revois plus ou très peu ces personnes. Tu peux mieux avancer comme ça.
Pour ton mari..... Parles-en. A ta psy, à une amie, a qui tu veux, mais parles-en. Tu ne peux pas rester comme ça. Non c'est NON. Il n'a AUCUN droit de te forcer si LUI a envie alors que TOI non. Il n'a pas le droit. Tu as ton mot à dire la dessus. Si tu ne le souhaite pas, il doit le respecter. As-tu une amie ou autre à qui te confier? Il ne faut pas te laisser faire.. Vraiment pas. Il sait ton passé? Il sait ce que tu as vécu?

De rien. N'hésite pas!
Courage! =)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Jeu 28 Fév - 0:25

Rebonsoir,
Oui j'ai quelqu'un avec qui parler et qui m'aide énormément c'est ma meilleure amie car elle sait très bien par quoi je passe puisqu'elle a vécu un viol lorsqu'elle était pré ado par son oncle. Elle s'en est sortie elle s'est reconstruite. C'est elle qui m'a donne la force de me battre et de faire cette thérapie car ça faisait plus de dix ans que j'y pensais mais que je n'arrivais pas a franchir le pas. Elle a tout deviné sans que j'ai besoin de parler. Elle a su lire en moi comme dans un livre ouvert et encore aujourd'hui elle le fait toujours aussi bien. Elle aussi me dit que mon mari n'a pas le droit d'agir ainsi et ça la révolte mais je n'arrive pas a vraiment m'opposer car je l'aime malgre tout. Des fois lorsqu'il me fait trop mal je me dis je vais le quitter partir avec mes enfants mais je ne peux pas. Je l'aime et c'est un bon père donc je ne veux pas privé mes enfants d'une vie de famille. Alors parfois j'essaie de lui faire comprendre les choses quand il est d'humeur a écouter car oui il connait mon passe enfin celui avec mon grand oncle car si je lui avais parler de ce que mon frère a fait il lui rentrerait dedans et tout le monde serait au courant. Demain je vais voir ma psy je me suis fixée comme objectif de lui parler de mon mari et de sa façon de faire j'espère y arriver.
J'ai lu ton histoire elle m'a beaucoup peiné. Tu as vécu l'enfer alors que tu n'as fait que répondre a sa détresse. Et je suis scandalisée par le comportement de la brigade qui t'a reçue. J'ai moi même travaille deux ans dans la police ( je l'ai quitte car je ne supportais pas d'entendre les auditions des auteurs de ce type de crime) et franchement dans le commissariat ou je travaillais ça ne se passait pas du tout comme ça! Je ne peux que te conseiller d'aller voir une psychologue. Trouve celle avec qui tu te sens bien et quand tu l'as trouve laisse toi guider. Au départ tu vas lui parler de ta vie en générale et de ton milieu familiale et des tes amies puis petit a petit des petites brides sortiront et de la elle te donnera des mots des suggestion qui te feront réfléchir et voir les choses différemment et c'est ainsi que naîtra en toi une force pour t'en sortir mais avant de trouver cette force attend toi a avoir mal très mal car il faut évacuer tout ce pu qui forme cet abcès si douloureux mais une fois sorti on sent le soulagement arriver et a ce moment la on ne veut pas que ça s'arrête la. On veut continuer pour aller encore mieux et se débarrasser enfin de ce qui nous fait tant de mal. Si tu as besoin de parler de tout ça ou de ton vécu je serais la n'hésite pas. S'aider les unes les autres c'est important et en s'entraidant ainsi nous avancerons toutes les deux.
Courage a toi aussi. Et tu sembles en avoir c'est bien continue ainsi tu gagneras ton bien être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Jeu 28 Fév - 0:33

Merci =)
Je répond d'abord à la fin.
Je vois une psychologue depuis octobre 2011. ça 'aide beauoucp. mais c'est très très dur... Surtout que pendnat un long moment je n'avais pas confiance en elle donc je ne lui disais rien. et donc j'avançais pas. Mais là je commence à avoir totalement ocnfiance. et je cmomence à avancer.

C'est super que t'aie ta meilleure amie (moi aussi ma meilleure amie sait tout =D ) Et qu'elle puisse t'aider c'est super. Je suis contente pour toi.
Je trouve bien que ut te fixe des objectifs, comme parler à ta psy de ton mari. C'est vraiment bien si tu y arrives. Parce qu'il n'a pas le droit.
Tu sais, (je vais être cru excuse-moi) un homme qui fait ça, le fait pas seulement 1 fois et à 1 personne. Ton mari te force, peut-être que pour lui il n'en a pas réellement conscience, peut-'etre que selon lui c'est normal. Mais dans ce cas, il faudrait qu'il se rende compte de ce qu'il fait. Qu'il n'a pas droit de le faire surtout. Et si tu en parles à ta psy, elle t'aidera à lui faire comprendre, et à te protéger de ça.
Donnes-moi de tes nouvelles par rapport à ça.

J'en ai peu. Mais ce qui m'aide c'est aider les autres. Parce que je me dis que à plusieurs on peut s'en sortir. Et comme avant je n'avais plus d'espoir, là je commence à voir un peu d'espoir.
Bonne nuit =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Jeu 28 Fév - 23:52

Bonsoir,
Je ne peux pas trop écrire ce soir a cause de mon mari qui est la et vu qu'il ne sait pas que je discute sur forum je préfère faire attention. Juste pour te dire darkangel que je suis allée a mon rdv et que cela a été très dur pour moi. Je suis restée une heure avec ma psy a parler de la situation avec mon mari. Je lui ai expliqué comme j'ai pu car les mots avaient du mal a venir mais elle a compris. Elle m'a rappelé a quel point il n'avait pas le droit et que la loi aussi lui interdisait mais je me suis rendue compte que je n'arrivais pas a admettre que les choses soit ainsi car c'est l'homme que j'aime. Pour l'instant seul les larmes viennent facilement trop même mais pas de bonne réflexion. Je n'arrive pas a réfléchir et a prendre de décision face a tout ça. Alors j'ai dis a ma psychologue que j'avais besoin de temps pour savoir quoi faire comment réagir. En gros me voilà a moitie spectatrice de ma vie et a moitie marionnette dans ma vie en attendant d'arriver a trouver la force de savoir quoi faire. J'ai tellement peur de l'avenir. Peur de perdre gros de perdre notre vie de famille même si ce n'est pas la plus merveilleuse au moins j'en ai une.
Je dois te laisser mon mari m'attend.
Garde espoir, ais confiance. Tu trouveras ta force toi aussi et laisse toi guider par ta psy. Elles nous aident beaucoup nos psy.
À bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Jeu 28 Fév - 23:55

Coucou!

Je comprend ne t'inquiète pas.
C'est super que tu en aies parler à ta psy. Bravo!
En as-tu parler avec ton mari du faite qu'il n'a pas le droit?
Ou le mettre devant une affiche qui explique cela. Ce sont des hypothèses.
Continue d'en parler avec ta psy.
Et n'hésite pas à venir parler ici.

Bisous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Ven 1 Mar - 15:42

Bonjour,
Comment vas tu aujourd'hui darkangel? Moi j'accuse le coup de la séance d'hier. Baisse de moral envie de pleurer et d'être seule. J'ai même du mal a avoir de la patience avec mes enfants.
Pour répondre a ta question non je ne lui en ai pas parlé et je n'ai pas l'intention de le faire car il ne voudra pas l'entendre. Pour lui il ne me force pas mais il ne me laisse juste pas le choix pour m'aider a m'habituer et finir par apprécier les moments intimes. Donc on est complètement en décalage mais vu que je fais une petite dépression et que j'ai un traumatisme pour lui je ne peux pas avoir un regard constructif sur sa façon de faire. En gros j'ai tort et il a raison. En fait ce qui est difficile c'est qu'il peut être très dur mais aussi très gentil. Je dirais qu'à chaque qu'il est dur et que je suis sur le point de trouver la force de le contrer il semble le sentir et redevient gentil et me redonne espoir pour la suite. La semaine dernière il a été terriblement dur car il parlait de me quitter et de prendre mes enfants puis m'a fait du chantage pour que j'accepte de coucher avec lui. Il m'a fait très mal moralement mais physiquement aussi car j'avais du mal a supporter la douleur persistante au ventre et j'ai même un peu saigné. Mais le lendemain quand il a essayé a nouveau de me menacer de prendre mes enfants je lui ai dis que je ne me laisserais pas faire et lorsqu'il m'a dit qu'on irait devant un juge ou il ferait savoir que j'étais tarée parce que j'ai failli a ma vie je lui ai répondu qu'il sera ravi de savoir que tu me fais du chantage avec les enfants pour coucher avec moi. Depuis le calme est revenu a la maison il est redevenu gentil et agréable. Il refait même des projet pour la vie de famille. Alors même si cela parait évident qu'il me manipule très certainement je l'aime trop pour accepter ça et surtout je veux encore y croire pour que mes enfants gardent une vie de famille avec un père et une mère ensemble. Les séparations de parents font tellement de dégât sur les enfants que je ferais tout pour leur éviter. Et puis comme il m'a dit une fois plus tu résiste moins je serais doux alors je ne résiste plus je laisse faire en attendant la fin et en espérant qu'elle arrive vite. Peut être qu'un jour je finirais par y trouver un peu de plaisir. Je continuerais ma thérapie quoi qu'il arrive car il parait qu'on peut trouver du plaisir dans un moment intime et que ça fait beaucoup de bien alors pourquoi pas. Je veux bien le croire même si pour moi tout ça me parait a des années lumière.

Si tu as envie de parler un peu de ton vécu ne serais ce de sortir qu'un mot si tu as envie d'essayer je suis prête a t'ecouter et t'aider du mieux que je pourrais. Bon courage a toi. Et n'hésite pas ça fait du bien de laisser les choses sortir.
Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Ven 1 Mar - 16:53

Bonjour!

C'est vraiment très bien d'en avoir parlé à ta psy.

Je comprend que tu penses à tes enfants. J'en ai pas mais je comprend.
Mais ton mari n'a pas le droit. Et tu ne peux pas rester à te forcer. Ça doit être un plaisir. Pas une obligation. Tu as le droit de dire ton mot.
Ton mari est moins violent ces temps-ci peut-être. Mais il risque de recommencer. Et il n'a pas le droit. Tu n'es pas un objet avec lequel il peut jouer. Tu es un être humain comme lui. Quand lui ne veut pas il ne le fait pas. Et toi c'est pareille.
Malheureusement je ne peux pas te donner de conseils à part en parler à ta psy et lui demander comment faire pour qu'il arrête.
Comme tu l'as dit il te manipule. Et tu le sais que si vous allez devant le juge, ce sera lui le coupable et non toi. Et ça je pense qu'il le sait.
Continue d'en parler à ta psy. :-)

Merci!

Courage!
Bisous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Ven 1 Mar - 20:59

Merci. Merci beaucoup pour ces messages de soutien. Tu m'as l'air d'être quelqu'un d'une grande générosité car tu donnes beaucoup de soutien aux gens de ce forum mais parles très peu de toi. Qu'en est il de toi darkangel penses tu a toi a ton bonheur et a ton bien être. Nous aussi on peut t'apporter du soutien. En tout cas moi je suis prête a le faire. Si tu essayais juste une fois pour voir ce que ça fait de coucher les mots qui embrume l'esprit qui font parfois si mal. Je serais la pour te répondre t'aider a les digérer.
Penses y s'il te plaît. Toi aussi mérite de l'attention et de soutien.
Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Sam 2 Mar - 0:30

Merci! :-)

Je préfère aider que être aidée. Et aider d'autres personnes ça m'aide aussi à relfechir et à quelques fois comprendre le fonctionnement du cerveau, et ça débloque des choses coincées dans ma tête. Je n'aime pas trop parler de moi... Je bloque beaucoup. Je préfère chercher des solutions pour les autres et écouter plutot que de parler de moi.
Je suis aidée par une personne qui a beaucoup d'importance pour moi. Et je lui parle beaucoup de moi. Mais pour l'instant je n'arrive pas à parler de ce que j'ai eu sur un forum avec des mots.
J'y penserai. Maisce ne sera pas pour tout de suite. :-)

Merci :-)
Courage!
Bisous! :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Sam 2 Mar - 19:14

Bonjour,
Je te comprend fort bien tu sais. J'ai mis beaucoup de temps entre le moment ou j'ai compris d'où venait mes problèmes et le moment d'en parler. (10ans environs) si aider les autres te permet de comprendre des choses en toi c'est une très bonne chose et surtout si tu n'es pas seule. Moi j'ai beaucoup beaucoup beaucoup lu sur les conséquence de l'inceste. Je retrouvais toujours les mêmes conclusions mais j'ai continué a chercher en me disant que j'allais peut être trouver quelque chose qui allait me dire a non en fait tu n'en fais pas parti. Jusqu'au jour ou j'ai arrête de lire et que j'ai écris car j'en fais partie. Laisse toi le temps chacun a besoin de son temps a lui pour trouver sa force et elle viendra souvent au moment ou tu ne t'y attends pas. Et ce jour la soit tu te mettra a écrire sans vraiment pouvoir t'arrêter tant que tout ne sera pas sorti soit tu te mettras a parler parler répéter jusqu'à ce que tu ne saches plus quoi ajouter. Ou peut être les deux. Moi j'écris avec ma meilleure amie on en parle presque pas ensemble car j'aimerai mais les mots viennent pas alors c'est par SMS que je lui dit tout et qu'elle m'aide. Courage ne perd pas espoir surtout. Ça viendra.
Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Dim 3 Mar - 15:56

Aujourd'hui j'ai vraiment pas le moral et je me sens très très angoissée. Je sais que je vais y passer avant le fin de journée. Il est venu me dire qu'il avait envie qu'on le fasse aujourd'hui. Je lui ai dis que je n'avais pas envie et j'ai prétexte un mal de tête pour y échapper mais je sais que je n'ai fais que retarder de quelques heures l'échéance car il m'a répondu de me reposer maintenant pour être en forme après car après son film on verra ça car il en a très envie. J'avais encore des douleurs des dernières fois mais la je sens que j'en ai mal au ventre rien qu'a l'idée. Je voudrais fuir pour la journée mais si je fais ça ça sera pire car il sera fâche et on le fera quand même. Donc j'essaie de garder mon calme et de me préparer psychologiquement. Comme il me l'a déjà dit si je résiste il ne sera pas doux. Alors faut que je me prépare dans ma tête a me laisser faire. En attendant me voilà en boule sous ma couette dans le noir de ma chambre et pris pour que mon bébé se réveillé juste a temps pour que rien ne se passe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Dim 3 Mar - 16:47

Coucou.

Sa fait combien de temps qu'il t'a dit ca?
Il ne faut pas que tu restes comme ça. Parle à ta psy. Tu peux l'appeler? Ou lui envoyer un mail? Mais ne reste pas seule avec ça.
Il n'a pas le droit! Tu as ton mot a dire. Tu veux pas il ne te force pas. Il n'en a pas droit.
Si tu peux appelle ta psy. Ou fais venir une voisine chez toi, ou qqn d'autre.
Je pense fort a toi.
Courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Dim 3 Mar - 22:45

Bonsoir. Ça n'a pas été si horrible que ça. J'ai su me contrôle et laisser faire il me disait sans cesse qu'il m'aimait comme un fou. J'ai juste a un moment donne senti la peur panique arriver et les larmes montées il a alors été plus compréhensif en faisant une pause d'une minute puis a repris. Mais après je n'arrivais plus a laisser faire a prendre sur moi et j'ai eu mal de plus en plus mal et contrairement a la dernière fois il a arrête lorsqu'il a vu que je tremblais et que j'avais des larmes de douleurs. Au moins je n'ai pas saigné et au moins il s'est arrête même s'il n'avait pas fini. C'est un début. J'ai fondu en larme a la fin mais pas trop longtemps. Il a ete me chercher mon bebe et a son contact je me suis vite reprise et je lui souriais. Donc je crois que ça va...même si j'ai quand même mal en moi et que tous mes muscles me font mal comme si j'étais passée sous les sabots d'un cheval.

Ma psy est super mais comme elle travaille dans un cmp elle n'est pas joignable. Il faut laisser un message a la secrétaire et attendre qu'elle rappelle. Ce qui n'est pas facile. Je suis prise en charge la bas c'est pour ça que mon médecin m'y a envoye car sinon je n'avais pas les moyens d'en voir une. Et malheureusement je quasi pas d'amie. En fait la seule personne que je vois c'est ma meilleure amie. Je ne suis pias a l'aise avec les gens. Donc personne ne pouvait venir. Et je n'ose pas appeler quand j'ai besoin d'aide. C'est quelque chose qui m'est encore difficile.
Merci pour ton soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Dim 3 Mar - 22:50

Bonsoir.

Je te redis qqch que je t'ai déjà dit.. Tu ne voudrais pas essayer de lui parler? Lui faire comprendre que tu souffres, lui montrer que tu n'es pas bien.
Peut-être que maitnenant il comprendra. Aujourd'hui, ocmme tu le dis, il s'est arrêté.
Ou peut-être, l'emmener avec toi à une de tes séances psy.

Ok je comprend pour ta psychologue. Tu la vois quand la prochaine fois?

Courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Lun 4 Mar - 0:10

Pour avoir essayer de lui parler plusieurs fois je ne préfère pas recommencer. A chaque fois que j'ai entamé une discution cela c'est toujours retournée contre moi. A l'arrivée j'ai tous les torts et me sens toujours comme une moins que rien. Quand j'explique que je souffre il me répond que c'est a moi de faire en sorte de ne plus souffrir. Que je dois me faire une carapace face a la souffrance plutôt que de toujours chercher a comprendre pourquoi je suis comme ça. Je ne suis pas d'accord avec lui. Et puis quand je dis qu'il me fait mal il me répond que c'est du plaisir que je ressens mais que je ne le sais pas encore. Pourtant je t'assure que j'ai vraiment mal. Les petites fissures que j'ai et les douleurs au ventre que j'ai sont loin d'être du a du plaisir. Je souffre du SII ( syndrome intestin irritable) d'après le gastro du a mon passe et a chaque fois ça me reveille la maladie et je me retrouve avec de forte douleur aux intestins pendant quelque jours. Enfin comme tu peux le comprendre il est vraiment difficile de lui parler et lui demander de venir chez la psy encore plus. Pour lui il faut continuer a faire les choses même si on a peur ou mal sinon c'est qu'on est lâche ou qu'on se plait dans la situation dans laquelle on est. Et pour lui un psy est loin d'avoir souvent raison même s'il accepte que j'y aille. J'ai souvent cru qu'il me comprendrait mais toujours été très déçue a l'arrivée. Donc je ne veux plus être déçue.
J'espère simplement qu'il attende plusieurs jours avant de recommencer pour que mon corps se remette de cet apres midi. Et pour mon esprit je verrai au fur et a mesure.
Parfois je m'en veux d'avoir de tel propos vis a vis de lui car il travaille beaucoup pour notre confort matériel. Je me dis que je ne suis pas digne de lui et que je suis injuste. Il travaille beaucoup donc il est normal qu'il est besoin de moment intime qu'il est besoin que je réponde a ses envies et a ses plaisirs. Pourquoi suis je encore si dégoûtée par les actes s... Rien que ce mot m'ecoeure. Pour moi c'est juste le moyen inévitable pour avoir le bonheur d'être maman et pour le reste du temps cela reste quelque chose qui rime avec écœurement scène animal agression et j'en passe. Je ne sais pas si un jour je verrai ça sous un autre angle...
Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Lun 4 Mar - 0:22

J'oubliais je retourne chez ma psy le 11 mars après midi. C'est encore loin mais c'est tous les quinze jours les rdv. Elle a beaucoup de monde.
Désolée d'avoir été si bavarde.
En espérant tu ailles bien...
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Lun 4 Mar - 0:30

Je ne sais pas trop quoi te conseiller à vrai dire...
Je ne suis pas mariée et je ne compte pas me marier un jour..
Je n'arrive pas très bien à me mettre dans ta situation.
Tu n'as pas un endroit ou tu peux téléphoner pour avoir des conseils où de l'aide?
Je ne suis pas de France, je ne sais pas où tu es toi, mais je ne sais pas comment ça se passe ne France. Chez moi, on a des centre ou on peut téléphoner.
Recherche sur internet si tu peux. Je pense que ça pourrait d'aider.
Tu ne veux pas appeler ta meilleure amie? Qu'elle vienne un moment chez toi. Tu peux pretexter qu'elle ne va pas bien.
Je sais que c'est ton mari et que tu l'aimes, et qu'il y a tes enfants. Mais, il n'a vraiment pas le droit de faire ça!
C'est dans un moemnt ton prochain rdv....
Essaye de trouver un endroit ou appelre si ça existe. Et tiens le coup.
Appelle ta meilleure amie.
Bisous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Mar 5 Mar - 18:04

Bonjour,
Merci pour ton message et comprend très bien tes difficultés a te mettre a ma place. Si tu veux lorsqu'on a des enfants on a une responsabilité qui est si grande que l'on ne doit jamais prendre de décision sur un coup de tête ou sur un ressenti du moment car cela peut avoir des conséquence sur tes enfants qui ne sont pas forcément visible de suite. En plus mes enfants sont tous deux asthmatiques donc je dois éviter toutes sources d'angoisse car plus tu es jeune et plus l'asthme peut avoir de grave conséquence. J'ai donc la responsabilité en tant que maman de garder au maximum une cohésion familiale pour leur bien être. Et puis lorsque tu vis depuis très longtemps avec quelqu'un tu ne peux pas balayer d'un revers de la main toutes les années même si tu as des soucis avec lui surtout lorsque tu as construit une famille.
J'habite en France effectivement dans un tout petit village éloigne de la ville. Dans ma région il n'y a qu'une association d'aide aux victimes du coup ils ont beaucoup de travail dons pour limiter le nombre de personne ils ne prennent que ceux qui portent plainte. Mon médecin s'était renseigné pour moi. Et les horaire de téléphone pour les joindre sont en semaine et en règles générales mon mari ne travaille pas pendant ses horaire ou j'ai mon bébé de 2 ans a peine avec moi et a cet âge il absorbe comme une éponge lorsqu'on ne va pas donc pas question de téléphoner au risque de me mettre a pleurer lorsqu'il est près de moi.
Ma meilleure amie habite dans un autre village et vient de subir une fiv. ( fécondation in vitro) a sa dernière fiv elle a fait une fausse couche a 3 mois 1/2 ce qui est tard c'était a cause du stress. Don je ne me vois pas faire appelle a elle comme ça. Elle a besoin de beaucoup de repos et a aussi 2 enfants en bas âge. Je ne peux pas abuser de sa gentilllesse au risque de mettre sa grossesse en danger.
J'ai contacté des association par mail trouvée sur internet mais soit ils ne répondent pas ou soit ils mettent plus deux semaines pour répondre. Autant te dire que je suis plutôt déçue par ce type d'association. Mais bon je m'accroche je pense qu'un jour j'arrêterai d'avoir peur et comprendrai peut être enfin pourquoi tant de gens attachent autant d'importance a ce qu'ils appellent les plaisirs charnels que j'appellerai pour l'instant plutôt les supplices charnels.
Bisous et bon courage a toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Mer 6 Mar - 0:21

Coucou!

Oui je comprend.
Je peux me mettre à ta place pour tes enfants. et je comprend très bien.
Mais pour ton mari je ne peux pas par contre. Moi et les hommes, je les évites encore pour le moment....
Je comprends que tu aies des responsabilités mais tu ne peux pas vivre ça. déjà que ça fait trop lontemps que ça dure selon moi. Peut-être qu'il va arrêter. Peut-être pas.
Je ne sais pas du tout comment il est. Mais selon moi, il devrait lui même consulter un psychologue. Il n'a pas le droit de te forcer à faire quoi que ce soit.
Est-ce qu'il pense à tes désirs à toi?
Pourquoi il fait ce dont LUI veut? Pourquoi ce n'est pas toi qui fait ce dont TOI tu as envie? comme ne pas avoir de rapports avec lui.

Ok je vois pour la psy. C'est pas facile.. =S
Tu n'as pas une ville à côté de chez toi où tu pourrais avoir accès plus facilement à des psychologues? Ou à de l'aide simplement?

Ok pour ta meilleure amie. Je comprend que tu ne veuilles pas l'appeler. Tu n'as pas qqn d'autre?

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Mer 6 Mar - 12:13

Bonjour,
Je vois déjà la psy la plus simple d'accès. Car elle est gratuite et avec l'aide de mon médecin j'ai pu avoir rdv en moins de 3mois. Les autres psy sont à plus de 6mois d'attente et te prennent 50€ les 30 minutes. J'ai pas les moyens et puis je suis vraiment très bien avec la mienne. C'est la première fois que je suis arrivée a avoir confiance en quelqu'un des le début. Non je n'ai pas de ville près de chez moi. La plus proche est a environs une heure de route et c'est la seule qui a la seule association du coin. Les autres ne sont pas dans mon département son je n'y ai pas le droit. Et celle de mon département ne me veut pas puisque je ne porte pas plainte. Je suis dans un secteur qui est pauvre en aide. Une zone un peu oublie des zones plus riches. J'ai déjà de la chance d'avoir mon médecin dans le village d' a côté. Lui aussi m'aide beaucoup et je lui suis très reconnaissant d'ailleurs car bien souvent il m'aide plus que son rôle de médecin.
Sinon je n'ai personne a part ma meilleure amie car je ne vais pas facilement vers les autres. Je suis très mal a l'aise au contact des gens.
Je comprend que tu ais encore du mal avec les hommes mais un jour quand ta thérapie avancera bien tu verras que c'est sympa de partager des choses avec quelqu'un. Moi lorsque j'ai rencontre mon mari on partageait ensemble l'idée de refaire toute une grande maison a la campagne avec nos petits moyens et d'avoir pleins d'animaux. Nous aimions aussi tous les deux le karate et je le faisais rêve a l'époque lorsque je jouais de la musique. C'est comme ça que nous nous sommes mis a nous plaire et a nous fréquenter. Aujourd'hui nous avons une petite ferme avec chevaux chien chat poule alors que nous n'avons que peu d'argent mais nous avons en nous le goût du travail et plein de volonté. Moi j'ai du arrêter le karate a cause d'un accident de voiture ou j'ai failli reste handicapée lui le continu avec notre plus grand garçon et moi je fais toujours de la musique. Tu vois ce n'est pas si mal de vivre a deux. Maintenant il faut arriver a s'entendre sur le reste mais avec mon passe c'est dur dur.
Je lui ai déjà propose d'aller voir un psychologue car il était battu étant enfant puis abandonne a 15ans par ses deux parents. Mais pour l'instant il ne veut pas. Je pense que c'est pour ça qu'il agit ainsi. Il a beaucoup souffert lui aussi. Mais pour faire une thérapie il faut être prêt sinon ça ne marche pas.
Je te souhaite de rencontrer quelqu'un avec qui partager ta vie même si pour toi cela te parait impossible. Et puis un jour de devenir maman. C'est le plus beau cadeau de la vie les enfants. Je te l'assure!
Bisous. Bon courage et ne perd pas espoir d'avoir une vie a toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Mer 6 Mar - 15:18

Coucou! :-)

Je comprend tout ce que tu dis.
Oui c'edt peut-être à cause de son passé qu'il est comm ça.

Dis... Tu fais quoi comme musique? J'en fais aussi et moi ça m'aide beaucoup beauoup. Je joue tout les jours, des que j ai 2 minutes. :-)

Pour la psy, je suis contente situ t'entends bien avec celle que tu as.
Je te parlais d'un support, comme tu ne peux pas la voir super super souvent. Mais je comprend que ce soit difficile. Et c'est deja très bien que tu vois elle.

Je ne veux me marier. Je ne pux pas imainger faire ma vie avec Un homme.
Par contre, enfants oui.
Je sais.

C'est super que tu puissess aussi parler à ton médein et que t'arrives à avoir confiance en lui.

Je comprend pour les rdv de la psy.
Est-ce qu'il y a par hasard des groupes de paroles (jesais plus si sa s'appelle comme sa) ?Ou qqch comme ça ou tu peux aller parler avec des gens, qui ont vécu ça? Je sais pas si ça peut t'aider. Mais si ça existe pas loin de chez toi?

Bisous!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   Mer 6 Mar - 23:31

Coucou,

Alors le groupe de parole dont tu parles est dans cette association ou je n'ai pas le droit d'y aller. Ce n'est pas facile d'avoir de l'aide si tu n'habite pas a côté d'une grande ville. Mais je suis très chanceuse d'avoir mon médecin et ma psy. Mon médecin est extra. Il me prend en dernier en rdv pour pouvoir m'accorder beaucoup de temps. Il me garde parfois plus d'une heure juste pour m'écouter vider mon sac. Et ma psy me fait toujours confiance même après que je lui ai avouer que j'avais failli mettre fin a mes jours. Elle m'a dit qu'elle avait une totale confiance en moi et qu'elle trouvait que j'étais quelqu'un de fort et de courageuse. Ça fait plaisir a entendre qu'elle soit sincère ou pas ça fait du bien. Mais je pense quand même qu'elle l'est. Enfin j'espère...

Je fais de la flûte traversière depuis que je suis gamine. Je jouais avant dans un orchestre. Je joue des marches du classique des musiques de film... Un peu de tout tant que ça me plait. En ce moment j'essaie d'apprendre le piano. J'ai pris quelque cours ou début mais très peu car ça coûte cher et essaie donc de progresser toute seule. Avec les enfants c'est pas toujours facile d'en faire. Sinon j'ai joue pendant 7ans du saxo. Voilà et toi tu joue de quel instrument et quel genre?

Par contre pour avoir des enfants va falloir quand même que tu envisages de partager ta vie avec un homme. Fais moi confiance un jour tu y arriveras. Quand tu guériras car tu guériras! En tout cas moi je me sens quand plus légère depuis que j'ai admis mon passe et que je ne me sens plus coupable même si j'en garde une grande honte.

Bisous. A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise de conscience: je ne suis pas coupable mais victime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je suis une buse mais alors là !!
» j"suis pas brakass MAIS
» maman SV et ado consommateur
» Je suis là, mais je suis pas là...
» je suis jeune il est vrai, mais aux âmes bien nées...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: