Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Coupable et victime à la fois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plume
Resident
Resident
avatar

Féminin
Nombre de messages : 69
Age : 28
Date d'inscription : 23/03/2013

MessageSujet: Coupable et victime à la fois.   Dim 24 Mar - 2:32

Cela remonte au mois dernier. J’ai été invitée à une soirée par un ami de longue date, avec quelques personnes que je connaissais également depuis plusieurs années. Sachant qu’en plus, il y aurai le garçon sur qui j’avais des vues jusque-là, j’ai accepté (que ne ferai pas une fille amoureuse, après tout) ; et puis, ce n’est pas des inconnus, et je préviens, comme à l’accoutumée mes parents de l’endroit où je me rends (et ce, même à mon âge - mes parents étant très protecteurs, je préfère les rassurer). Me voilà donc partie. La soirée se passe comme prévu, sans problème. Vers 23h, ils décident qu’on aille dans un bar pour la fin de soirée. On l’a souvent fait, pourquoi pas ? Je commence à déchanter quand, appelons-le A., le fameux garçon intéressant, décide de rentrer chez lui. A cet instant, c'est vrai, ma petite voix me dit : « demande-lui de te ramener, c’est une meilleure idée ». Je sais que je suis assez intuitive, mais ce soir-là, ma petite voix intérieure n’aura pas le dessus sur ma timidité. Je n’en ai pas très envie, mais me voilà donc partie, moi aussi en direction du bar. Nous sommes encore 5. Que peut-il m’arriver ? La soirée continue tranquillement jusqu’à ce que, appelons-le Y, doive ramener tout le monde à la maison. Il est aux alentours de 1 :00. Pas de chance pour moi, je suis, avec lui, la seule personne à habiter la ville voisine. Nous nous retrouvons donc seuls dans sa voiture. Il me pose des tas de questions sur mon ex copain, qu’il a aussi connu, en me disant que ce n’était pas un mec bien. J’approuve en silence. Nous arrivons en ville, je lui dis où j’habite, il ne prend pas la bonne direction. Nous voilà sur le parking de son immeuble, complètement à l’opposé de chez moi. Je lui explique alors que j’aimerai rentrer. Il refuse de me ramener. Je lui dis alors simplement que je vais rentrer à pieds (même s’il est vrai que l’idée de traverser la ville seule en pleine nuit ne m’enchante guère, et que certains endroits sont réputés comme étant « à risque », notamment un passage sous terrain). Il refuse de me laisser partir à pieds : « trop dangereux », mais refuse aussi de me ramener en voiture : « trop fatigué ». A ce moment-là, et c’est mon erreur, celle qui me fait dire et penser que JE suis coupable, j’accepte de « monter pour dormir sur le canapé ». J’avoue que je ne comprends pas moi-même ma décision. Oui, je le connaissais depuis des années. Mais je ne suis pas si naïve !
Me voilà assise sur ce canapé, avec encore mon manteau et mon bonnet : « ne reste pas là, sors, appelle A. fais n’importe quoi, mais va-t’en ! ». Ma petite voix me rappelle à l’ordre. Je me sens mal, vraiment. Il s’assoit contre moi, je me recule. Essaie de m’embrasser une première fois, je tourne la tête. Il me demande quel est mon problème, je lui dis que je ne veux pas de ça. « VA-T’EN TOUT DE SUITE ». Mais je reste là, comme collée à ce fichu canapé.
S’en suivra « la chose », la honte. Des pratiques vraiment douteuses. De celles que l’on voit dans les films pour adultes. Je lui répète que je ne veux pas, que « coucher pour coucher » n’est pas dans mes mœurs, qu’il arrête ça. Il me tient malgré tout, une main sur la bouche en répétant que le l’ai cherché « Une fille qui accepte d’aller en soirée, c’est ce qu’elle attend ! Ne fais pas ta fille clean, vous êtes des salopes » seront sa seule réponse. Il m’a fait promettre de me taire. Ce que je casse maintenant, avec vous.
Je suis rentrée chez moi, en larmes et seule dans la nuit. Je n’ai rien dit. Je l’ai cherché, c’est peut-être vrai, après tout. J’ai accepté de monter avec lui. J’ai accepté, donc j’étais consentante. Je savais, non ?! J’ai traversé le pont de la rivière, en me disant que tout serait plus simple si… Si quoi ? Je me jetais d’ici, sans explication ? En abandonnant les filles qui rencontreront ce mec pourtant « tellement timide » ? Alors j’ai continué mon chemin. J’ai remis mon sourire sur mes lèvres et je suis rentrée…

Vous êtes « la deuxième personne » à qui j’en parle. J’en ai vaguement parlé à mon meilleur ami, celui qui m’a crié que c’était « un viol ». Pour moi, je suis toujours autant coupable que victime. Je ne nierai pas. Il a voulu m’emmener à la gendarmerie. J’ai refusé. Est-ce qu’un voleur qui se fait détrousser des biens qu’il a mal acquis va porter plainte ? La réponse est non. Je refuse cet acte, il a eu lieu, c’est vrai, mais c’était « simplement une mauvaise expérience ». Je suis peut-être dans la négation.
Avec la honte, s’accompagne maintenant la peur. La haine. Pourquoi personne ne m’a mise en garde contre ce type ? Et si j’étais maintenant enceinte (je sais, au fond de moi qu’il n’y a aucune raison à cela, j’ai toujours pris un contraceptif, et il a eu la « délicatesse » de prendre des précautions) ? Que va penser A. de moi, si toutefois cela s’ébruite ? Qu’est-ce que tout le monde va penser, d’ailleurs ? Je suis sans cesse à bout de nerfs. Et, comme des millions d’autres filles, je garde mon sourire de façade.

Voilà ma (très longue) contribution, en espérant que les filles écoutent leur petites voix pour qu’il n’y ai pas des centaines d’autres Plume…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 23
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Coupable et victime à la fois.   Dim 24 Mar - 13:07

Bonjour Plume,

J'ai lu ton histoire.
C'est vraiment super d'avoir réussi à écrire tout ça. Bravo.

Tu n'es pas coupable, tu es victime. Tu n'as rien demadé. Tu dis être restée figée sur le canapé, et c'est un moyen de protection que de ne pas bouger. Parce que peut-être que si tu aurais bouger il t'aurait fait encore des choses. Donc toi tu as eu la bon moyen de protection. Et tu n'as pas rien fait, tu as fait ça pour te protéger.

C'est bien que tu en aies parler à ton meilleur ami et que tu ne sois pas restée totalement seule avec ça.
Maintenant, vois-tu un psychologue?
Si th n'en vois pas, c'est qqch qui pourrait beaucoup t'aider.

Porter plainte contre lui est quelque chose de difficile. Et tu as marqué que tu ne voudrais pas le faire ce que je comprend. Mais la raison n'est pas parce que tu es coupable. Tu es la victime. Tu n'as rien fait, rien demandé.

En tout cas, bravo d'avoir écrit. C'est vraiment très bien.
Et si jamais tu veux parler, tu peux m'écrire quand tu veux.

Courage.
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume
Resident
Resident
avatar

Féminin
Nombre de messages : 69
Age : 28
Date d'inscription : 23/03/2013

MessageSujet: Re: Coupable et victime à la fois.   Dim 24 Mar - 21:21

Merci pour ton message, ça fait du bien de se sentir comprise. Vraiment.

Je sais parfaitement que de me dire "et si..." n'aidera pas. Ce qui s'est passé s'est passé, malgré tout, je me dit que j'aurai pu m'enfuir, courir, crier, que sais-je ?
Mais je sais aussi que chacune de nous gardera cette culpabilité, d'une façon ou d'une autre, et que ça ne fait pas de nous des personnes consentantes.

Je ne vois pas de psychologue. Pour le moment, je ne me sens pas de raconter "ça" en face à face, à quiconque. Peut-être qu'un jour, j'en éprouverai le besoin. Pour le moment, je refoule les choses. Et j'ai surtout peur de l'incompréhension, peur d'entendre que rien de malsain ne s'est passé, que ma culpabilité ne vient que du fait que j'ai peur d'être "la fille facile".

C'est vraiment pas facile de se mettre en tête qu'on a pu être - qu'on est - une "victime".
Et pour être totalement honnête, j'attendais presque à ce qu'on me dise ici que je me trompais, simplement. Que j'étais juste bel et bien la fille facile, afin de ne pas avoir a endosser ce rôle de "victime". Ça reste confus, je m'excuse.

Merci encore pour ton soutien. Il m'est précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 23
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Coupable et victime à la fois.   Dim 24 Mar - 21:27

De rien. c'est normal de s'aider. =)


Oui ça s'est passé et tu ne peux pas changer ça malheureusement.
Oui on garde une culpabilité. Mais au bout d'un moment, en travaillant dessus, elle part cette culpabilité. Et notre cerveau comprend que ce n'est pas NOTRE faute, qu'on a rien demandé, qu'on est juste victime.

Pour la psychologue, je te demandais ça aprce que ça aide beaucoup. Et tu n'es pas obligé de raconter. Tu peux seulement dire que tu as besoin d'aide parce que tu as été victime. Et arès elle peut juste t'aider à enlever des images et entre autres la culpabilité.

Courage.

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura10
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 37
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Coupable et victime à la fois.   Lun 25 Mar - 2:03

Bonsoir,

Je me permet de venir a mon tour te féliciter de ton courage pour avoir écrit et partager ainsi ton histoire. Je sais combien il est difficile de le faire et cela est un grand pas en avant.
Saches que tu n'es coupable en rien et même si c'est douloureux a lire et a entendre tu es victime. Malheureusement tu es toi aussi une victime d'un pervers sadique et j'en passe. Le malheureusement est employé car on est beaucoup tu sais a l'être et a souffrir à cause d'eux. Mais sache qu'il y a une sortie et qu'on peut y arriver.
Je venais te dire que darkangel a raison de te conseiller une psychologue car même si c'est très sur cela reste je pense la meilleure des solution pour en sortir. Effectivement on ne peut pas s'imaginer le dire en face à face comme ça c'est trop dur. Personnellement j'ai commencé ma thérapie en parlant de maladresse et depuis un mois je parle de viol. Cela m'est encore difficile mais j'ai commencé a enfin accepter les choses et depuis je sens un poids en moins. Tu vois rien n'est impossible et tu peux te faire aider sans dire les mots. Entre temps avant de les dire ces mots qu'on refuse j'ai écrit mon histoire sur papier comme on écrit une nouvelle et je l'ai remise a ma psy pour qu'elle sache sans qu'on en parle. Elle sait tout j'ai lâcher le mot une fois il y a un mois et pourtant on a toujours pas parlé vraiment de mon histoire. Mais aujourd'hui j'avance et je sais maintenant que je ne suis pas coupable mais victime.
Si je te raconte tout ça c'est pour bien que tu comprennes que tu peux te faire aider et avancer sans pour autant entendre ou dire ces mots que l'on déteste. Et plus vite tu commenceras ta thérapie mieux ce sera. Ce n'est pas que tu souffriras moins fort mais tu souffriras moins longtemps car plus le temps passe et plus on se mur dans un silence difficile a briser et plus on se met en tête de fausse vérité comme le fait de se croire coupable. Tu n'es pas coupable non certainement pas!
Accroche toi tu as déjà assez souffert à cause de lui maintenant bats toi pour toi pour ton bien être ta reconstruction. Personne au monde mérite de souffrir à cause d'un détraqué. Pour ce qui est de porter plainte je dirai que ce n'est pas la priorité du moment la priorité c est toi et cette souffrance qui doit être balayer pour que tu puisses à nouveau vivre revivre.
Je te souhaite beaucoup de courage. Ne baisse pas les bras et si tu as confiance en ton meilleur ami n'hésite pas alors à lui parler de toi de tes ressentis de tes peurs...même si tu as l'impression de te répéter ce n'est pas grave ça fait du bien parfois de répéter les choses.
Accroche toi!....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume
Resident
Resident
avatar

Féminin
Nombre de messages : 69
Age : 28
Date d'inscription : 23/03/2013

MessageSujet: Re: Coupable et victime à la fois.   Mar 26 Mar - 2:31

Merci à vous deux,

Je vais y penser pour le psy, ça fait déjà du bien de pouvoir en parler à quelqu'un, même via un forum Smile Mais j'y arriverai, on y arrivera toutes. Et c'est ça l'important.

Pour mon meilleur ami, je pense que ce n'est plus possible d'en parler. Maintenant il évite le sujet au maximum, détourne la conversation et surtout pour lui, j'ai juste "couché avec n'importe qui"... Je ne comprend pas trop sa réaction puisque c'est lui même qui m'a parlé de viol en tout premier, alors que je pensais avoir "juste fait une erreur". Je ne sais pas si c'est une réaction de protection, mais il n'est plus du tout à l'écoute... Et s'étonne que je sois distante !

Pour le moment, je ne pense pas trop à "l'acte", mais aux conséquences. Comme ma peur d'être enceinte comme je le disait. C'est une phobie que j'ai toujours eu, même en étant en couple. C'est donc d'autant pire. Je me raisonne et je retombe dans la paranoïa.
C'est aussi une raison pour laquelle je ne comprend pas mon "ami". Il connait ma peur et sait donc que je ne le ferai pas avec "n'importe qui, n'importe comment". Mais on va gérer.

Merci pour votre soutien encore, j'espère que mon aide pourra vous être aussi utile que m'est la votre.

I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cystine



Féminin
Nombre de messages : 5
Age : 27
Date d'inscription : 11/03/2013

MessageSujet: Re: Coupable et victime à la fois.   Lun 21 Avr - 20:40

Bonjour, ou plutôt bonsoir vu l'heure :-)

Quand tu dis te sentir coupable.... ô combien je peux te comprendre......! J'ai toujours eu ce sentiment là, je me suis et je me sens encore coupable de tout ce qui m'est arrivé.
Le jour du jugement en 2005, je n'ai pas arrêté de le dire et le juge m'a regardé droit dans les yeux en me disant que j'étais la victime et non la coupable. J'ai vraiment encore du mal aujourd'hui à l'accepter.
Je te souhaite bien du courage dans cette difficile épreuve...

Si tu as besoin d'en discuter plus longuement, n'hésite pas. Envoie moi un petit message en privé :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya



Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 23
Date d'inscription : 31/08/2017

MessageSujet: Re: Coupable et victime à la fois.   Jeu 31 Aoû - 8:12

Bonjour Plume,

Je vais en rajouter une couche mais c'est vraiment important que tu comprenne que tu n'es pas coupable.
Il m'est arrivé à peut près la même chose que toi... J'ai été violée par un collègue de boulot en qui je pensais pouvoir faire confiance.
Lorsque ça c'est passé je me suis tellement sentie coupable que ça m'a prit plus d'1 an et demi avant d'en parler à quelqu'un...
De sentir coupable d'un côté c'est un moyen de se cacher la vérité, on préfère se dire qu'on l'a cherché et que ça se rapproche plus d'un acte "naturel" mais je n'ai pas loupé une miette de ton récit et c'est bien un viol tu n'es coupable de rien. Au contraire tu es brave de t'exprimer et de vouloir aller de l'avant.
Le fait d'en parler à des personnes proches ou un psy c'est le début de la guérison, tu ne peux qu'aller de l'avant !
Je te remercie de nous avoir fait part de ton histoire, c'est grâce à ces partages que je me sens moins seule et plus forte !

Ne baisse pas les bras, nous sommes toutes ses victimes, et nous sommes toutes solidaires ! Sois courageuse

Force et honneur !
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coupable et victime à la fois.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coupable et victime à la fois.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Se bricoler un composteur avec trois fois rien
» Le poisson, combien de fois par semaine?
» histoire belge 1 fois!!
» Le gagnant du Loto se fait arnaquer 2 fois, et par un frigo...
» Votre enfant est peut-être victime d'un racket.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: