Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 témoignage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 36
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: témoignage   Mar 27 Mai - 17:09

Bonjour,

je ne sais pas bien par où commencer...l'histoire remonte à loin et je pense qu'il n'y a que mon agresseur pour vraiment savoir quand est-ce qu'il a commencé à abuser de moi...

J'ai 26 ans, j'ai débuté une psychothérapie il ya quelques mois...
Mon oncle a abusé de moi et m'a violé durant des années. Ce connard a la belle vie pendant que moi, j'y pense tous les jours... N'en pouvant plus, il y a environ un an et demi, je lui ai écris une lettre pour lui rappeler que je me souvenais bien de tout et que j'exigeais des excuses. Bien sûr, il aurait été trop con de ne pas le faire, donc, il a prit son téléphone et s'est dédommagé en moins de dix minutes, excuses à l'appui. J'enrage qu'il puisse penser qu'en dix minutes, j'ai pu gober qu'il a miraculeusement changé !

Byzarrement, j'ai l'impression que la psychothérapie ne sert à rien. Je reste totalement coincée dans mon dilemne. En parler et faire exploser ma famille ? Me la fermer et continuer à en souffrir en silence ? Après tout, si j'en parle, connaitrais-je un soulagement durable ou bien est-ce que je culpabiliserai d'en avoir parlé et d'avoir brisé ma famille ? Est-ce à moi de payer toute ma vie pour une faute que je n'ai pas commise ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violine
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 122
Age : 27
Localisation : Belgium (dans une petite ville perdue)
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: témoignage   Mar 27 Mai - 19:44

Bonjour
Je ne sais pas trop que dire mais j espere que tu te sentiras bien sur ce forum. Ton histoire est triste. Quant à la dernière question, ce n est pas a toi de payer pour cela, c est certain.
J ecrirai pe plus un autre jour ou plus tard ajd.

Bonne journée

_________________
" Pour Vivre Heureux,

Vivons Cachés "

"Un sourire peut tout changer, il illumine votre journée et celle de ceux a qui vous l'offrez"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 36
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage   Mer 28 Mai - 21:29

Merci d'avoir répondu... Je n'attend pas d'être totalement soulagée par le biais de ce forum mais, dans tous les cas, ça permet au moins de se sentir moins seule.
Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hope of serenity
Resident
Resident
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 43
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: témoignage   Lun 2 Juin - 14:02

Bonjour LYLine,

je me doute que malheureusement le forum ne permet pas de se sentir soulagée du poids horrible que nous fait suporter notre passé...mais bon comme tu dis au moins on se sent moins seule....
Que faire dans ta situation..c'est pas du tout évident surtout que l'on ne sait pas à l'avance (malheureusement) peser le bénéfice que tu retirerais de stoper ce trop long silence....maintenant tu as déjà été très courageuse d'oser reprendre contact et de lui dire que tu n'as jamais oublié...c'est déjà un super grand pas...
et je me doute combien tu dois être frustrée et en colère de voir qu'en moins de 10 minutes il arrive à """s'exuser"""alors que de ton côté c'est chaque jours que tu porte ce poids...et supporte ce silence!
Pour la psychothérapie..moi en tout cas ça me fesait du bien ca me permettait d'écvacuer ce trop plein ...c'est sur que ça n'est pas miraculeux mais je trouve que ça aide à soutenir...à garder une personne neutre au courant de nos moments douloureux...
Concernant ton dilème....perso j'aurais envie de dire : brison le silence !!! ...mais c'est clair que je ne suis pas toi et que je ne connais pas ta famille pour pouvoir évaluer les répércutions que cela aurrait..j'aurais du mal à me lancer mais pour finir, dans ton histoire c'est toi seule qui doit payer ?? et ça ça m'ennerve...mais bon comme je dis je ne suis pas toi et c'est facile de parler ..
En tout cas courage et parle nous si tu en as besoin ...gros kiss!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snowflake
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 38
Localisation : BELGIUM
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: témoignage   Lun 2 Juin - 19:14

[quote:a7e1="LYLINE"]
il a prit son téléphone et s'est dédommagé en moins de dix minutes, excuses à l'appui. J'enrage qu'il puisse penser qu'en dix minutes, j'ai pu gober qu'il a miraculeusement changé ! [/quote] d'après moi je crois que même si il se mettait a genoux sur des taissons de bouteilles en t'implorant de le pardonner ca serait pareil ... car tu ne peux simplement pas pardonner ces actes ... et si tu y arrive un jour dis moi comment tu as fait surtout ! ca m'aiderai bien ...
[quote:a7e1="LYLINE"]
En parler et faire exploser ma famille ? Me la fermer et continuer à en souffrir en silence ? Après tout, si j'en parle, connaitrais-je un soulagement durable ou bien est-ce que je culpabiliserai d'en avoir parlé et d'avoir brisé ma famille ? Est-ce à moi de payer toute ma vie pour une faute que je n'ai pas commise ?[/quote]

je répondrais a tes interrogations par ca ... ce n'est plus pour toi ...je veux dire c'est pour la prochaine petite fille avec un oncle violeur que tu devrait envisager a parler.

maintenant je ne suis peut être pas de si bon conseils mais c'est bien ici qu'on t'écoute, alors n'hesite pas a revenir Wink tu es la bienvenue, en parlant de ca n'oublie pas de te présenter en deux mots dans la section "qui est qui ?" merci ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.viol-off.net
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 36
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage   Mar 3 Juin - 23:35

Bonjour HOPE OF SERENITY,
merci d'avoir pris de ton temps pour me répondre...
J'ai mis fin hier à ma "psychothérapie" qui n'a en fait que très peu durée... Avec mon psy, nous avons pris la décision commune d'arrêter les séances qui s'averraient être des séances de torture où je n'avançais pas dans mon dilemne. Chaque fois que je ressortais de son bureau, je me sentais encore plus mal et il a bien compris qu'il me fallait plus de temps pour prendre une décision. Il a donc pris soin de me laisser dans ma merde ! Je suis soulagée et en colère qu'un psy puisse baisser les bras avant moi sans me donner la moindre piste pour me sortir de là !

Je ne suis pas sûre d'avoir besoin d'une personne neutre qui soit au courant de l'histoire. C'est ma famille qui me trouve trop "sauvage" que ça devrait le plus interresser. Je me demande parfois comment ils ont fait pour ne rien voir ! J'avais même des tocs pendant mon enfance, je me lavais sans arrêt les mains... A part me trouver ridicule, ils ne semblent pas avoir vu...
Je suis souvent très en colère contre eux aussi. Je me demande parfois s'ils ne s'étaient pas mis exprès de la merde dans les yeux pour éviter de voir. Mais, c'était pas très évident peut être. J'ai perdu un de mes parents et tout le monde a mis mes troubles sur ce compte là.

SNOWFLAKE,
La prochaine petite fille ou petit garçon, c'est ce qui me donne des insomnies. J'y pense, evidemment...
J'ai une histoire familiale différente du schéma habituel. Je ne peux pas prédire la réaction de certaines personnes qui me sont si chères et que je ne pourrais pas supporter de perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hope of serenity
Resident
Resident
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 43
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: témoignage   Mer 4 Juin - 12:13

Je suis en colère j'ai envie d'hurler quand je lis qu'un psy a oser te dire qu'il baissait les bras!!! comment est ce possible de la part d'un professionnel....peut être que oui tu n'étais pas prête pour affronter ce dilème de dire ou ne pas dire mais je pense qu'il y a différente façon d'aborder un travail psy avec une vicitme de viol....MAIS surtout pas de baisser les bras en laissant la personne seule face à ses démonts ! justement tu le dis si bien d'autres pistes pouvaient être explorée et pour ne pas faire d'une scéance psy une scéance de torture il fallait peut etre envisager les choses autrement !!!!! Enfin c'est mon avis de travailleur social qui parle...et mon coeur de victime ayant suivi une psychothérapie aussi! Je crosi également qu'une psychothérapie n'est pas là pour faire prendre une décision mais plus pour soutenir la personne dans une démarche de mieux être, à son propre rythme et avec ses objectifs persos sans forcer ni pousser la personne jusqu'à la torture!
Pour la personne neutre ....je voulais juste dire que cela peut soulager d'avoir un lieu d'ecoute et de parole surtout lorsqu'on est seule avec un si lourd secret! Mais bien evidemment que je suis d'accord avec toi quand tu dis que c'est la famille qui normalement devrait etre la plus "intéréssée" ou la plus attentive au mal être ou a la sauvagerie d'une de ses membres...mais malheureusement dnas la réalité c'est loin d'etre le cas...comme tu le démontres bien combien de personne ne se voile pas la face dans des situations de non dis de mise en place de "mécanisme de défence" tel que tu fesais en te lavant compulsivement tes mains ....je suis certaine que dans la majeure partie des familles avec des lourds secrets ON sait (ou on sent des choses) mais on se cache la vérité...ça semble tellement plus facile.....mais tellement plus dramatique sur les conséquences....
Je te comprend tellement dans ton dilème et dans les risques que tu as peur d'engendré dans ta libération de ce poid du silence..
En tout cas continue ton chemin et surtout ne te culpabilise pas de ton silence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 36
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: re : témoignage   Mer 4 Juin - 23:40

Oui, ça parrait dingue que le psy ait pu se décharger du problème sous pretexte que je n'avançais pas pour prendre une décision. Il a même rajouté à la fin de la séance que si les choses bougeaient ou que j'avais besoin de le revoir, je pouvais le rappeler !
J'éspère qu'il va m'attendre assis car il risque de se fatiguer !

J'ai également pensé contacter un autre psy mais franchement, là, j'ai du mal. Je crois que je vais attendre un peu...
En même temps, le problème est loin d'être réglé et je sais que régulièrement, la douleur se réactive davantage. C'est peut être à ce moment que je prendrais RDV avec un autre.

En ce qui concerne la famille, je suis un peu du même avis que toi. Je pense que dans la plupart des cas, elle est au courant et, qu'inconsciemment (ou non), elle préfère fermer les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l0w-Apple
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 68
Age : 25
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: témoignage   Sam 3 Jan - 21:23

Je te souhaite tout le courage possible pour ne plus penser à ça et/ou à guerir, avoir la force de le surmonter et d'accepter n'est pas toujours facile ! Bonne chance à toi du fond du coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: témoignage   

Revenir en haut Aller en bas
 
témoignage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déterminés à rendre pleinement témoignage
» Le témoignage d'une femme de 108 ans... La voix de la sagesse... Une grande leçon de vie...
» Témoignage sur l'EFT pour les attaques de panique
» Journaliste recherche témoignage
» Témoignage d'une ex phobique sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: