Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mon histoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
celtica
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 25
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Mon histoire.   Sam 4 Mai - 1:35

A mon tour de trouver le courage de vous raconter ce qui s'est passé.

Je fais mes études sur Paris depuis septembre. Je me retrouve donc seule, loin de ma famille, et loin de mes amis. Je ne suis pas le genre de personne qui se fait des amis facilement. Bref. J'étais vraiment toute seule.
Comme je suis en alternance, je n'avais pas pu poser de congés à Noël ou au jour de l'An. J'ai donc passé mon 31 décembre seule, dans ma petite chambre d'étudiante. Le fait de me retrouver seule, sans amis dans cette grande ville hostile commençait à réellement me peser. J'en dormais plus la nuit, je pleurais constamment. Si bien que quelques jours plus tard, début janvier, je me suis réveillée en retard pour aller au boulot. J'ai donc du prendre le train une heure plus tard. Je monte dans ce fameux train, et là un jeune homme un peu plus âgé que moi m'aborde. On commence à discuter, et le courant passe bien. On décide de se revoir, et il prend mon numéro. Le soir même, il me rappelle en me disant qu'il aimerait me revoir. Je trouve ça un peu rapide, mais j'accepte, mes amies m'ayant reproché trop souvent de trop réfléchir. On se donne RDV à une station de métro proche de chez moi pour aller boire un verre. Le courant passe bien toujours, il me met relativement à l'aise. Et puis il m'explique que vu l'heure tardive, il ne pourra pas rentrer chez sa famille qui l'hébergeait (j'ai oublié de préciser qu'il n'était que de passage sur Paris, il n'y vit pas). Il me demande donc si j'accepte de le faire dormir chez moi pour la nuit. Je refuse dans un premier temps. Il devient un peu plus insistant et commence à me faire culpabiliser. Je finis donc par accepter qu'il vienne passer la nuit chez moi. On rentre. On allume la télé en fond sonore, puis on continue à discuter. Il se rend à la salle de bains prendre une douche rapide. J'en profite pour mettre mon pyjama. Il revient, et me demande de le toucher. Je refuse. Il insiste, me dit de ne pas avoir peur, qu'il n'est qu'un homme après tout. Je refuse toujours Il fini par prendre ma main pour me forcer. Et puis ça a dérapé. J'ai peur. J'ai envie de crier, de réagir, de le frapper, mais rien. Je reste juste passive, à attendre que ça se passe. Une fois son envie assouvie, il s'endort. Pas moi. J'ai du mal à réaliser ce qui vient de se passer. Je ne comprends pas.

Puis arrive le matin. Il se réveille, et s'en va, comme si rien ne s'était passé. En "mode automatique", je me prépare pour aller travailler moi aussi. Comme si rien ne s'était passé. C'est seulement une fois arrivée au boulot que je commence à réaliser. Je tremble. J'ai envie de pleurer. J'ai mal. L'un de mes collègues se rend compte que quelque chose cloche. Il est inquiet et se demande ce qui m'arrive. A force d'insister, je finis par exploser en sanglots. Je lui explique que j'ai été victime d'une agression sexuelle, mais je ne peux pas lui en dire plus. J'y arrive pas. Il fait venir ma responsable pour qu'on la mette au courant afin que je puisse rentrer chez moi me reposer. Elle nous explique que l'un de ses amis est policier, et que si je le désire, elle peut lui demander des renseignements sur les procédures à suivre, sans que cela ne m'engage en quoi que ce soit. J'accepte. Le policier en question demande à être mis en contact direct avec moi. Il me rappelle donc le lendemain. Je suis sous le choc, j'ai oublié une partie des évènements de la nuit. Il me demande quand même le maximum d'informations sur le type en question, et sur les circonstances de notre rencontre, pour pouvoir le retrouver facilement quand je déciderai de porter plainte. Ce que je finis par faire, 5 jours plus tard.

Quelques jours après que j'aie déposé plainte, le policier me rappelle pour m'expliquer qu'ils ont retrouvé mon agresseur (appelons-le X.). Ils me demandent de venir l'identifier. Je me rends donc au commissariat. Une fois là-bas, après l'identification, on m'explique qu'il reste énormément de zones d'ombres dans l'histoire, que X nie tout en bloc. Il va donc y avoir une confrontation. La confrontation a duré plus de trois heures. Pendant plus de trois heures, j'ai entendu X. déblatérer des horreurs à mon propos, dire que j'étais une salope, que c'est moi qui l'avait allumé, qu'on avait passé une nuit torride, et j'en passe.
Hélas, en l'absence de preuves, et suite à une confrontation catastrophique où chacun est resté sur ses positions, il n'y avait pas matière à faire un procès. Pourtant, X. était déjà connu des services de police. Il avait été emprisonné plusieurs fois, mais pour des affaires d'un tout autre genre.

Maintenant, j'ai peur chaque fois que je croise quelqu'un qui lui ressemble un peu, chaque fois qu'un homme m'aborde, chaque fois que quelqu'un me touche. Je revois encore son visage dans mes cauchemars.


Je tente de me reconstruire petit à petit, mais c'est pas évident. J'y repense souvent, et je culpabilise toujours. Je m'en veux de lui avoir donné mon numéro, et je m'en veux de l'avoir fait dormir chez moi. Il l'a pris pour une invitation, alors que ce n'était nullement le cas. Je m'en veux également de m'être tétanisée, de ne pas avoir réagit, ou de ne pas m'être battue quand il a commencé à me toucher.
Pour l'instant, la seule chose qui m'empêche de devenir complètement dingue, c'est de ne pas penser. Alors je me concentre sur mon travail ou sur mes cours. Et quand j'ai besoin de décrocher, je me sers de la fiction à travers les séries TV, et les bouquins. Ce n'est probablement pas la meilleure chose à faire. Mais c'est ma seule et unique façon de gérer les choses pour l'instant.


Maintenant, vous savez tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Sam 4 Mai - 12:06

Bonjour,

J'ai lu toute ton histoire.
Bravo d'avoir réussi à écrire ce que tu as vécu.

Tout d'abord RIEN n'est de ta faute. Tu n'as rin demandé, tu n'as rien fait de mal.
Tu lui as donné ton numéro et alors? Tu peux être amie avec lui. Rien de plus.
Tu acceptes qu'il vienne dormir, tu voulais l'aider pour pas qu'il soi à la rue. Tu n'as rien provoqué. Rien du tout.
Il n'avait pas droit. C'est sa faute. Pas la tienne. Tu n'as rien fait.

Tu arriverais a me dire quand est-ce que ça s'est passé?
Es-tu suivi par un psychologue?
Si non penses-tu aller en voir un?

Courge!
N'hésite pas à me contcter par mp surtout! Et continuede parler! :-)

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume
Resident
Resident
avatar

Féminin
Nombre de messages : 69
Age : 28
Date d'inscription : 23/03/2013

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 1:19

Bonsoir,

Tout d'abord, félicitation d'avoir écrit ton histoire. Cela demande beaucoup de courage.
Je rejoins l'avis de darkangel, tu n'as pas a culpabiliser ; tu étais seule dans une ville immense et tout ce que tu voulais c'est rencontrer des gens. C'est tout à fait compréhensible que tu lui ai donné ton numéro. Tu es malheureusement tombée sur la mauvaise personne.

C'est bien que tu aies pu porter plainte, malgré le fait que la procédure soit arrêtée.
Tu as peut-être ainsi protégé une autre fille de ce minable.
La preuve en est, il n'assume même pas ses actes. Il est coupable, ne cherche pas plus loin.

Courage, et si besoin, tu sais qu'ici il y aura toujours quelqu'un Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtica
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 25
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 19:42

Le problème, c'est que maintenant, j'ai peur des gens. J'ai fait une crise d'angoisse tout à l'heure dans le métro parce qu'un homme me regardait. Il n'a même pas cherché à me parler, il me regardait seulement. Mais ça m'a fichu la trouille.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la seule personne en qui j'arrive à avoir pleinement confiance actuellement, c'est le collègue qui s'est occupé de moi le lendemain. Depuis ce jour, il m'a littéralement prise sous son aile. Et pourtant, je ne le connaissais que depuis quelques semaines à l'époque.


X. est coupable, à mes yeux, oui. Mais visiblement pas aux yeux de la "justice"..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 19:56

Malheureuement c'est normal d'avoir peur des gens.

Pour les crises d'angoisse. Tu peux essayer de faire de la "cohérence cardiaque". Regarde sur youtube. C'est de la respiration et ça aide beaucoup à se calmer.

Si tu as confiance en lui, parle-lui. Ça peut t'aider.

Oui il est coupable. Bien sur qu'il lmest.
La justice... -.- malheureusement on peut rien fairecontre ca.

Courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtica
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 25
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 20:09

J'essayerai de penser à ces exercices de respiration la prochaine fois. Merci du conseil. Smile

Le problème, c'est que même si j'ai confiance en lui, je ne le vois et ne le connais que dans le cadre du boulot. J'ai besoin de mettre les gens dans des cases. Et lui, c'est un collègue, c'est pas un ami. En plus, comme partout, ça jase beaucoup. Les autres voient bien qu'il se passe quelque chose, et ça, je veux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fitiavana
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 89
Age : 24
Date d'inscription : 19/03/2013

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 20:42

Essaye de faire abstraction de ce que les autres vont dire!!
L'important pour l'instant c'est que toi tu ailles bien !

Tu dis que meme si c'est un collégue de boulot certes, mais il est le seul en qui tu es confiance , essaie quand meme de lui parler. Parfois ça fait du bien de parler à des qui ne font pas partis de votre entourage direct!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 20:51

Peut etr qu'un collegue de travail peut aussi etre un ami non?

Je ne sais paas. C'est a toi de sentir ça.

Tu n'as pas un/e ami/e qui peut t'aider? En qui tu arriverai a avoir confiance? Comme une meilleure amie?

N tout cas, sache qu'ici on est tous la Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtica
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 25
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 21:39

Merci Darkangel. C'est très gentil. Smile

C'est vrai que des collègues de travail peuvent devenir des amis. Mais je sais pas, j'ai besoin de faire la distinction entre les deux.
Après, de toute façon, il le sent toujours quand ça va vraiment pas. Et dans ces cas là, il fait tout pour provoquer la discussion. Il a fait ça encore pas plus tard que ce matin. Et quand il voit que je préfère ne pas parler de ça (comme ce matin), il n'insiste pas plus. En ça, je reconnais qu'il se montre extrêmement patient, et ça me convient parfaitement.

Pour ce qui est d'une meilleure amie en qui je puisse avoir confiance, si, j'en ai une. Elle m'écoute, me suggère certaines chansons qui peuvent me redonner un peu de courage. Le seul problème, c'est qu'elle est loin de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 22:33

C'est super d'avoir un colegue conme ca. Je pense que tu peux compter sur lui.

Ok je comprend pour ta meilleure amie. Meme si elle est loin de toi, parle lui beaucoup. De tout et de rien aussi.

Essaye de beaucoup t'entourer. Be reste pas seule surtout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume
Resident
Resident
avatar

Féminin
Nombre de messages : 69
Age : 28
Date d'inscription : 23/03/2013

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 22:42

Ce collègue a en effet l'air d'être une personne sympathique, s'il "s'occupe" de toi de la sorte c'est certainement qu'il ne refusera pas que votre relation aille plus loin, amicalement parlant je m'entend. A toi de voir si tu veux casser tes habitudes.
En tout cas, c'est tout aussi bien que tu aies quelqu'un a qui parler, peut importe comment tu le considère au final.

Pour ta meilleure amie, aucun moyen pour que vous puissiez vous voir, même un week-end par exemple ? Ce serait rassurant pour toi d'avoir quelqu'un de proche en ce moment.

Et comme le dit Fitiavana, pour le moment, le jugement des gens ce n'est pas le plus important. C'est vrai que ça peut-être blessant, mais ils n'ont pas vécu ce que tu as vécu & tout ce qu'on peut dire sur une victime, reste totalement absurde tant qu'on a pas connu soi-même ce qu'elle a vécu.

Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtica
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 25
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 22:57

Si ma relation avec lui devait évoluer, ça ne serait que de manière amicale. De ce côté là, je pense que je n'ai pas de soucis à me faire.
Par contre, le regard des autres, ou même leur jugement sont assez blessants. Je sais que je ne devrais pas m'en soucier, j'ai plus important à gérer.

Difficile pour moi de ne pas rester seule. Mon problème initial reste quand même là : je ne connais pas grand monde où je suis actuellement. Du coup, j'essaye de retourner chez mes parents le plus souvent possible le week-end. Au moins là-bas, je sais que je ne suis pas seule.
Quand je retourne chez eux, j'essaye de voir ma meilleure amie justement. Mais on a des emplois du temps assez incompatibles jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 23:10

Je comprend aue le regrd des autres n'est pas facile... Pour l'instant à part vivre avec j'ai pas de solutions :-/

D'accord pour tes parents et ta meilleure amie

C'est une hypothèse mais est-ce que tu ne voudrais pas essayer d'avoir une relation amicale avec lui? Pour pourvoir t'entourer d'amis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtica
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 25
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Re: Mon histoire.   Lun 6 Mai - 23:25

A vrai dire, je ne sais pas trop. Parfois, j'aimerai. D'autres fois, cette "proximité" me met mal à l'aise. J'suis pas au point du tout dans ma tête. Tout se bouscule.
Et puis, malgré tous les efforts qu'il fourni, il me donne souvent l'impression que je suis une petite chose fragile qu'il doit protéger. Les quelques trucs qu'il m'a révélé sur sa vie privée, c'était juste pour pas que j'aie à me sentir trop vulnérable face à lui. De cette façon, ça nous remettait à un même niveau d'égalité.

Je suis peut-être pas très claire dans ma façon d'expliquer la situation ?

Mais peut-être aussi que tout ça ce ne sont que des excuses pour ne pas m'attacher.
Je ne sais pas. Je suis un peu perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon histoire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon histoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: