Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le 15 février 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
titounetta



Féminin
Nombre de messages : 1
Age : 31
Date d'inscription : 05/09/2013

MessageSujet: le 15 février 2007   Jeu 5 Sep - 16:12

Bonjour à toutes, en lisant vos écrits, j'ai l'impression que je ne devrais pas me plaindre de ce qui m'est arrivée certaines ont vécu tellement pire. Mais, il est pour moi important d'en parler.
J’avais 21 ans lui 35 ans. Le jour avant, c'était la Saint Valentin, on n’avait pas pu la passer ensemble, j'avais eu des tas de reproches que j'étais avec un autre homme, que je le trompais. Le 15, il a débarqué à mon studio me disant qu'il voulait se faire pardonner des méchancetés qu'il m'avait dites la veille. Il est rentré m'a plaqué sur le lit et a fait ce qu'il avait à faire. Aucun mot ne sortait de ma bouche, je n'arrivais même pas à crier ni à dire stop. J'étais figée, j’essayé mais impossible de bouger. Pour lui c'était normal, je devais me faire pardonner de n'avoir pu passer la St Valentin avec lui et j'étais à lui. Lorsqu'il a eu fini, il s'est rhabillé, m'a regardé et m'a dit "au fait, je ne t'ai pas donné ton cadeau". Ah ce moment-là, je me suis pensée "qu'est-ce que je m'en fiche". Il m'a dit," il est dans le coffre de ma voiture je reviens". Il n'est jamais revenu. J’ai eu un texto, le lendemain : « J’ai bien vu que quand je t’ai fait l’amour tu ne m’aimais plus. »
J'ai été très malade par la suite, infection urinaire, vaginose enfin bref. Je n’ai pas voulu porter plainte d’une part parce qu’à l’époque mon papa été malade et je devais être là pour le soutenir et d’autre part parce que je me sentais coupable de ce qui m’était arrivée. Peut-être que le fait que je n’arrive pas à bouger ou à dire quoi que ce soit était pour lui un consentement à ce qu’il continue
Au bout de 2 mois, je me suis rendue compte que je n'avais plus mes règles. Là j'ai vraiment eu peur, être enceinte de lui? Pitié non!
Des tas de questions ont tourné dans ma tête, du style et si je suis enceinte que faire le garder, avorter? Si je le garde comment faire? Est-ce mon enfant ne me rappellera pas mon histoire? Et s'il me demande qui est son père?
J'ai donc été acheté des tests de grossesses qui ceux sont révélés négatifs. Un grand OUF sortit de ma bouche et mes premières larmes de joie, depuis ce qui m’était arrivé.
Quelques temps après, il a essayé de reprendre contact, il m'a harcelé de messages, Il a changé de numéro, s'est fait passer pour une amie à lui, qu’il était soi-disant triste de m’avoir perdu.
Il s'est fait ensuite passer pour un autre homme pour me reconquérir. Sois disant que l'on avait discuté ensemble sur un tchat, il a été jusqu'à photographié un autre gars pour obtenir une rencontre. Mais je sais à qui je donne mon téléphone donc je l'avais reconnu mais je crois qu'il m'aimait vraiment. Alors comme j'étais loin de lui (déménagement), je suis rentrée dans son jeu (uniquement des messages) et j'ai joué avec ses sentiments pour le mal qu'il m'avait fait. Le jour, où je lui ai dit, je sais qui tu es, dégage de ma vie. Comme pour enfoncer le clou. Un poids s’est libéré en moi. Je me sentais enfin apaisé.
Les années qui ont suivi ont été dures, je n'avais envie de voir personne, quand un homme essayé de s'investir je fuyais. J'avais peur. Je me rends compte avec le recul que j'ai fait beaucoup de mal à ces personnes.
Et j'ai honte encore aujourd'hui de la personne que j'étais. Je me dis parfois que je ne vaux pas plus que lui.
Il y a 3 ans et demi j'ai décidé d'essayer de faire à nouveau confiance, après quelques rencontres qui m'ont mené nul part, j'ai rencontré un homme merveilleux.
Depuis 2 ans nous sommes ensembles, je me suis reconstruite grâce à lui, à sa patience.
J'ai bientôt 28 ans, j'ai maintenant tout pour être heureuse mais le passé me rattrape. En effet, nous sommes en essai bébé et suite à divers examens, il a été découvert en autres choses que j’ai une trompe bouché suite à une infection que j’ai eue il y a quelques années. J’ai tout de suite tilté vaginose. Je n’aurai sans doute jamais d’enfant
Du coup, je me referme à nouveau, pourquoi ce 15 février 2007, je n’ai pas pu crier, pourquoi je n’ai pas pu me défendre ? Pourquoi, je l’ai laissé faire ? Peut-être que certains ont raisons ont fini toujours par payer le mal qu’on fait aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miaou1988
Nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 29
Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Re: le 15 février 2007   Jeu 5 Sep - 17:41

Bonjour titounetta,

Pour commencer bienvenue sur ce forum car je vois que c’est ton premier message. Tu as bien fait de venir ici.

Dans ton histoire, je retrouve quelques similitudes avec la mienne. Tu peux aller la lire dans la section appropriée si tu le souhaites. J’ai été agressée 3 fois quand j’étais petite, en cela c’est différent. Mais la première fois, comme toi je me suis retrouvée à ne pas pouvoir bouger ni crier ni rien dire. Comme toi je me suis longtemps imaginé que ce sale monstre sur moi avait pris ça pour un consentement. Ce qui est faux, archi faux ! Mais même si c’est une évidence, je sais pourtant combien il est difficile de ne pas se sentir coupable. Tu vas me dire que j’étais enfant et que toi tu étais déjà adulte et que tu avais donc plus de capacité à te défendre. Mais ne crois pas ça. Quand on pénètre quelqu’un de force, enfant ou adulte, on sent bien s’il y a une résistance ou non. On sent bien si la personne est partie prenante dans l’acte ou non. En tout cas, personnellement si j’entreprenais de faire l’amour avec quelqu’un et que cette personne restait comme inerte, inactive, je m’arrêterais immédiatement. Et j’espère que toute personne censée ferait de même. Voilà pour ce qui est de la question du consentement.

Je me sens aussi proche de toi pour ce qui concerne la question de la maternité. Nous avons peu de différence d’âge (j’ai 25 ans) et comme toi je me rends compte aujourd’hui que je ne pourrai probablement pas avoir d’enfant. En fait, je crois que je m’en doute depuis longtemps mais j’ai toujours un peu d’espoir, tant que le diagnostic de stérilité n’est pas écrit noir sur blanc.

Personnellement, depuis « ça » je n’ai jamais pu aller consulter de gynécologue (je fais un blocage, je n’arrive pas à me faire à l’idée qu’on me touche à nouveau dans mon intimité). Je n’ai pas eu de rapport sexuel non plus. J’ai juste été forcée de consulter pour des problèmes endocriniens mais je refusais de me dévêtir totalement et du coup on n’a pas vraiment insisté. Bref, tout ça pour dire que je suis bien incapable de dire si oui ou non j’ai eu une infection urinaire suite à ce que j’ai subi. Ou un autre dysfonctionnement quelconque. Ce dont je suis certaine, c’est que j’ai encore de temps en temps des douleurs au niveau du bas ventre et du sexe, que je n’ai jamais eu mes règles et qu’il y a de très fortes probabilités pour que la violence des agressions ait provoqué des déchirures.

Tout ça ne me posait pas vraiment de problème jusque là, je repoussais à plus tard. Mais maintenant, à mon âge je commence à penser à mon désir d’enfant. Et comme toi je suis dégoûtée qu’un connard ait gâché mes chances en plus d’avoir détruit ma vie.

Donc si tu veux en parler avec moi, n’hésite pas, je crois que nous pourrons nous comprendre.

Courage et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maj81



Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 36
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Re: le 15 février 2007   Lun 9 Sep - 22:44

Bonsoir titounetta!

Comment vas tu? J'ai poster mon témoignage sur ce forum, je sais pas si c'est viol ? en tous cas j'ai jms porter plainte car le mec qui m'agresser il travail pour le domaine juridique en plus il y a prescription

c'est pas facile de s'avouer ça ! :-/ Merci! maj81
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: le 15 février 2007   Mar 10 Sep - 22:53

Bonsoir titounetta,

Bienvenue à toi parmi nous.

Tout d'abord, sache que de ne pas bouger est une protection, un moyen que l'autre s'arrête.
Regarde un animal qui se croit en danger, il se fige sur place. C'est une protection pour lui.
C'était la même chose pour toi.

Tu n'as pas mérité cela. Personne ne mérite ça.

Ensuite, j'aurai des petites questions...
Tu es suivie par une psychologue? Si oui, depuis combien de temps?
Ensuite, est-ce que quelqu'un est au courant?

Avec ton homme, est-ce que ça se passe bien? est-il au courant de ton vécu?
Pour les maladies que tu as eu, tu as réussi à les guérir? (désolée je ne suis pas très très instruite sur le sujet =S) C'est souvent le cas d'attraper qqch après un rapport forcé... J'ai eu une maladie, que j'ai soigné... 7 ans après...

Courage et si tu veux n'hésite pas à écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarrima
Nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Age : 35
Localisation : Loire
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: le 15 février 2007   Mar 24 Sep - 13:35

bonjour Titounetta,

Quand on est victime d'un viol on à le droit de se plaindre !! Tous les viols sont graves, tous, le viol est un crime. je pense que c'est un viol, tu as été surprise, tu ne t'y attendais pas, tu as été prise de force.
Moi aussi je n'ai pas pu me défendre, ni bouger, ni parler, ni crier. Il paraît que toutes les filles sont tétanisées dans ces moments là, que c'est une réaction normale. Ce sont eux qui sont anormaux. j'avais même lu un truc à ce propos, que ce serait quelque chose dans notre cerveau qui se bloque instantanément et qui nous empêche de parler. je ne sais plus du nom de ce muscle, enfin si c'est un muscle.
Tu n'es pas coupable, tu es victime, tu n'as rien à te reprocher. Et en plus, à cause de lui tu ne pourras peut-être pas avoir d'enfant. Ca me met hors de moi !! C'est en prison qu'il devrait être.

bon courage. J'espère que ton copain restera auprès de toi, en tout cas, il n'est pas lâche comme le mien de l'époque qui m'a larguée pendant les fêtes de noël et quand je lui disais que j'avais envie de mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le 15 février 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
le 15 février 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 28 février 2007, Gaston Lagaffe a 50 ans !
» CAMERONE 2007
» Réunion à Ostende le samedi 26 février 2011
» JOBDAY le 19 février 2010 à Zeebrugge
» Le genealogiste 2007 (suite et fin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: