Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A mon tour de briser la glace ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DaisyHopeless

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 27
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: A mon tour de briser la glace ...   Jeu 5 Déc - 14:26

Bonjour,

Mon histoire est longue, et je souhaite la partager pour obtenir des réponses. Je ne me voile pas la face, je sais qu'un psychologue serait de meilleur usage, cependant après avoir essayé, je me trouve dans l'incapacité de retourner le voir.
C'est pour quoi aujourd'hui je poste sur ce forum, espérant recevoir toutes sortes d'informations pouvant me faire avancer, surtout celles qui paraissent évidentes.

Je passe tous les étés dans la maison de campagne de mes grand-parents. Nous sommes ici réunit cousins, cousine et soeur. En soit très agréable, heureuse de grandir et connaître ma famille malgré les distances pouvant nous séparer.
Mon désarrois commence à mes 6 ans (enfin pour être franche, je n'ai pas de souvenir remontant plus loin), l’aîné de la famille (mon plus vieux cousin que je nommerai X) vient toutes les nuits dans mon lit, il me grimpe dessus alors que je dors, et commence à me violer.
*Moi qui souhaitais vous donner toute l'histoire, j'ai bien du mal à en dire plus, j'ai les mains tremblantes sur mon ordinateur donc j'en resterai là.*
Cela s'achève à mes 10 ans. Non je n'ai pas parler, je me suis créée une barrière infranchissable (mon autre cousin que je nommerai Liberté). En effet, grâce à lui je me suis libérée des griffes de 'X', tous les soirs je dormais désormais avec mon cousin 'Liberté'. Et depuis mes 10 ans, je n'ai plus subis de traumatisme de la part de 'X'.
J'en ai jamais parlé à personne, même mon cousin 'Liberté' ne savait rien.
Seulement à mes 14 ans, lorsque je suis tombée amoureuse, j'ai rencontré des difficultés que je ne pensais et n'imaginais pas avoir un jour. Et un soir j'ai compris que je devais parler de mon passé à mon amoureux. J'ai beaucoup pleuré. Il ne comprend pas pourquoi personne n'est au courant hormis lui. Mais je lui demande de respecter mon silence, chose qu'il fait avec brio.

Malgré notre amour profond l'un pour l'autre, nous nous sommes séparés lorsque nous avions 17 ans. Nous nous disputions beaucoup, je me rendais surtout compte que j'étais incapable de contenter son désir.

Nous nous sommes retrouvé à nos 22 ans et nous nous aimons toujours autant. Cependant la question du sexe est primordiale dans un couple. Et j'ai donc entamé à mes 23 ans des séances avec un psychologue. Cependant voilà, j'ai déjà du mal à mettre des mots sur mon ressentit et mes besoins, si en plus je dois les affronter et les dire tout haut ... je ne suis donc aller le voir que 3 fois.

J'ai également découvert que ma cousine avait subit les mêmes atrocités. Un soir d'été de mes 22 ans, j'ai bu un verre de trop et foutu un pain à une fille qui commençait sérieusement à m'énerver, et je lui ai gueulé au visage "Rien à foutre de ton passé pourri, si tu crois que tu es la seule à avoir subi des traumatismes, j'ai été violé à mes 6 ans c'est pas pour ça que j'emmerde le monde autour de moi...". Cette phrase m'a échappé alors que mon cousin Liberté et ma cousine était autour de moi. Mon cousin est d'abord venu vers moi en me posant des questions, je lui ai dit que j'était navré mais incapable de donner le nom de 'X'. Ma cousine est d'abord resté en retrait mais elle s'est acharnée à vouloir des réponses lorsque tout le monde avait le dos tourné. C'est le lendemain que j'ai compris qu'elle avait surement subit les mêmes actes. On a souvent tenté d'en reparler, mais avec beaucoup d'échec, ce ne sont jamais des discussions constructives qui nous aideraient à avancer conjointement. Elle est très fragile, n'en avait jamais parlé et je n'ai pas l'impression qu'elle souhaite un jour le faire.

Voila aujourd'hui j'ai 24 ans. J'approche les 25 et je souhaite avancer. Je souhaite avoir des réponse de 'X', connaître les raisons de ses actes. Savoir ce qu'il s'est passé dans se tête. Seulement je n'arrive pas à l'affronter.
Mon psy m'a conseillé une jolie phrase toute faite "Viol sur mineur de moins de 10 ans par ascendant c'est 25 ans de réclusion criminelle". Seulement je n'y arrive pas. Je n'arrive même pas à en parler à ma mère alors qu'il séjourne régulièrement chez mes parents en ce moment.

Voila, je vous remercie pour m'avoir lu, cela est indirectement de l'écoute. Et n'hésitez pas à me répondre, me donner des réponses, des conseils ou me dire votre sentiment, ce que vous auriez fait, ou ce que vous ferriez aujourd'hui. Même la plus évidente ces réponses me réconfortera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: A mon tour de briser la glace ...   Jeu 5 Déc - 17:20

Bonjour,

Bienvenue sur le forum.

Je pense que tu devrais continuer à voir ton psychologue. Mais te sens-tu bien avec lui? Arrives-tu à lui parler? Si e n'est pas le cas, je te consielle vivement d'aller voir quelqu'un d'autre, peut-être une femme.
Trouver un psychologue avec qui on se sent bien c'est pas facile. Et donc parfois il faut changer pluseirus fois.

Je comprend que tu n'arrives pas à le dire à ta maman. Ce n'est vraiment pas quelque chose de facile. Mais je te conseille de le faire. Sans dire pour l'instant qui est "X". Simplement lui dire ce que tua s eu. Et que tu souffres aujourd'hui de cela dans ta vie. Tu pourrais lui dire par écrit (c'est ce que j'ai fait et ça fais moins mal).

Pour ta cousine, vous devriez si vous le souhaitez, prendre le temps un jour d'en parler. Parce que selon moi, vous avez toutes les 2 besoin d'en parler. Même si elle a l'air de ne pas le souhaiter. Puet-être fairedes démarches ensemble, comme par exemple pour le psyxchologue. Je ne te donne que des conseils. Libre à toi de les suivre. Ce ne osnt pas des obligations.

Tu rencontreras des problèmes au niveau intimité avec ton compagnon. C'est certain. Et pour passer ce cap, il te faut de l'aide d'un psychologue.
Et puis, il faut que vous y alliez doucement, commencez par des simples choses comme des calins sans rien de plus. Et peut-être qu'en y allant doucement, tu trouveras assez de confiance pour aller plus loin. Mais surotut ne te force pas, et vas à ton rythme. S'il ne peut aps attendre, il ne t'aime pas réellement.

Voilà, j'espère t'avoir éclairer un peu.
Si tu as des questions je suis là pour y répondre.
Courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DaisyHopeless

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 27
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: A mon tour de briser la glace ...   Sam 7 Déc - 11:31

Bonjour,

Je te remercie pour ce message plein de conseil. Les actes sont beaucoup plus durs.

Je suis vraiment heureuse d'avoir trouvé ce site où je pourrais en parler librement et poser toutes les questions qui me passent par l'esprit.

Je reviendrais sur le forum pour poser les questions qui me traversent l'esprit, cependant c'est déjà un grand soutien de pouvoir communiquer avec des personnes ayant traversé ce genre de chose, de savoir qu'elles sont présentent.

Mon conjoint ne comprend pas pourquoi je n'en ai jamais parlé à ma mère.

Je lui ai expliqué que moi petite, je ne catégorisé pas ça, je ne comprenais pas ce qu'il se passait et étant l’aîné d'une famille de cousins-cousines, il était perçu comme le petit roi de la famille par les adultes à l'époque (mes parents, les siens, mais surtout mes grand-parents pour qui s'est leur premier petit fils, petit ange, sain, ne pouvant commettre de tels actes).
J'ai donc très peur d'être la personne pointant du doigt ce démon, qui ne s'est pas contenté de m'abuser moi. J'ai peur des réactions, je ne souhaite pas devenir le centre et je souhaite encore moins avoir à leur expliquer ce qui s'est passé. C'est pourquoi je n'arrive toujours pas à le dire.

Encore une fois, je te remercie pour ton message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: A mon tour de briser la glace ...   Sam 7 Déc - 11:53

C'est dur pour un conjoint de comprendre... Le mien aussi a eu de la peine au départ. Mais essaye de lui répéter les choses s'ils ne comprend pas. Et si ça ne marche pas, dis lui de se renseigner comme par exemple en lisant des trucs sur les forums. Ou que lui pose ces questions sur un forum.
Parlez beaucoup ensemble. Le dialogue vous aidera beaucoup.

Je comprend ta crainte d'en parler. Je pense que tes grands-parents nmont pas à savoir. A moins que tu veuilles qu'ils sachent.
Es parets, ce serait important. Parce qumils doivent voir que tu as changé... Mais peut-être qu'ils ne veulent pas le voir en meme temps. Ils peuvent te soutenir.
Je comprend ta peur de la réaction j'ai eu la même crainte. Et en daite, les miens ont bien réagi. Mais on ne peut pas savoir comment les tiens réagiront.

Prends le temps de réfléchir pour trouver une réponse. NE presse rien et ne fais rien pour l'instant que tu ne veuilles pas.
Réfléchis aussi pour parler à quelqu'un de spécialisé. Parles de rout ça avec ton compagnon aussi. PEUT-être qu'il saura t'aider.

Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A mon tour de briser la glace ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A mon tour de briser la glace ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Briser la glace
» LE SYNDROME DE L’ESSUIE GLACE OU DE LA BANDELETTE ILIO-TIBIALE
» Poussette double QUATTRO TOUR DUO 2008
» soirée disco sur la glace...
» Tour du Roc. Granville (50).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Présentation : c'est tellement plus sympa...de se connaître un peu :: Qui est qui ...-
Sauter vers: