Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 N'existe plus quand on me désire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tortank
Nouveau


Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 23
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: N'existe plus quand on me désire   Jeu 4 Sep - 14:36

Je me suis principalement inscrite ici pour parler de l'après et des difficultés qui reviennent en force depuis que je me suis remise en couple, six mois après ma rupture avec mon cinglé d'ex. Je me sens usée et endolorie par une adolescence/un jeune âge adulte de galères (abus, harcèlement, viols, travail du sexe sous la contrainte de la précarité, relation traumatisante d'un an et demi avec un homme de quarante ans mon aîné m'ayant littéralement achetée, le tout en me traînant de régulières dépressions/périodes suicidaires, une anorexie mentale aujourd'hui endiguée et une totale confusion identitaire due à ma famille à problèmes, mes difficultés à comprendre mon genre/mon orientation sexuelle et à m'ouvrir aux autres).
Aujourd'hui, je suis en couple avec la seule personne (hormis mes frères et sœurs) que j'aime vraiment et qui m'aime vraiment depuis la préadolescence. Avant ça, j'avais vécu six mois d'abstinence célibataire dans lesquels je me sentais mieux que je l'avais jamais été (malgré des crises d'angoisse quand un homme m'attirait et une presque extinction de mon désir/de mes fantasmes, d'une manière générale). Depuis un mois, je suis de nouveau angoissée, additionne de nouveau les crises de larmes, les après-midi d'obsession suicidaire ; je me sens de nouveau régulièrement envahie par ces sensations odieuses dans mon sexe, comme si quelque chose me pénétrait et que je ne pouvais pas l'évacuer. Quand ce n'est pas cette bite fantôme qui me paralyse, j'ai juste l'impression que mon bas-ventre est un impact d'obus. Je me bloque parfois pendant l'acte. Même si j'aime mon copain et sais qu'il m'aime, même si je sais qu'il est prêt à respecter mes limites, à passer beaucoup de temps avec moi pour finalement peu de temps à faire l'amour, proportionnellement, je ne peux pas m'empêcher de me sentir extrêmement confuse et mal dans ma peau. J'ai très peur de le perdre. Quand un homme me désire, j'ai l'impression de ne plus être une personne pour lui, juste un corps à défoncer. J'ai l'impression qu'à tout moment, mon copain peut se changer en monstre, ne plus prêter attention à mon langage corporel pendant l'acte, et que je vais le laisser faire plutôt que de m'opposer à lui et réaliser qu'il est capable de me forcer. Je panique dès qu'il hausse le ton. Depuis qu'on est ensemble, je ressens à nouveau cet écœurement et cette impression que l'amour qu'il me porte est une imposture, une construction qui légitime et enjolive la pénétration. J'ai beau savoir qu'il respecte et apprécie des amies femmes pour qui il n'a pas de désir, je ne peux pas toujours lutter contre l'impression que s'il n'avait pas envie de me baiser, il ne perdrait pas son temps avec moi. Je me sens déshumanisée et salie par son désir, je n'arrive pas à me sentir cool avec ça. Je regrette parfois de m'être mise en couple avec lui à cause de tout ça, alors que j'ai envie de me projeter dans l'avenir avec lui.
J'ai l'impression que si je suis trop bloquée, que si je n'ai pas assez de désir, que si je le frustre sexuellement, tout va dégénérer, que je ne vais pas oser lui dire non et que je vais à nouveau me détruire jusqu'à exploser. Sauf que cette fois, je détruirais ma relation avec mon seul véritable ami. Et je lui ferais beaucoup de mal.
Je me sens insécurisée. Pas tout le temps - je suis bien avec mon copain et la plupart du temps, sa compagnie m'apaise. Mais je déteste renvoyer l'image de quelqu'un qui se plaint/pleurniche/n'assume pas/ne sait pas ce qu'il veut. Et j'ai peur qu'il se braque et profite de ma faiblesse pour me casser et prendre l'ascendant sur moi (ça ne lui ressemble pas mais j'ai cette terreur viscérale). Je rage aussi contre moi-même ; j'ai l'impression de le prendre en traître (avant qu'on soit en couple, je tentais de faire bonne figure, d'avoir l'air très à l'aise avec la sexualité, pour impressionner plutôt que passer pour une proie), peur de le culpabiliser et de lui pourrir la vie. Tout ce que j'exprimerais, si je m'exprimais davantage, serait contradictoire. Ça me navre et m'humilie.
Je pourrais lui parler de viol et lui expliquer ce que ça me fait, mais... Je ne sais pas. Je n'ai pas envie d'apparaître faible. J'ai toujours peur qu'on en profite, si je me montre vulnérable. D'autant que pour lui, viol, ce n'est jamais qu'un mot. Ce n'est pas insoutenable, pour lui, alors que pour moi, c'est une question de vie ou de mort. Ça me frustre et me met en colère. J'ai peur que tous ces blocages se changent en haine. Je veux rester forte et saine, pas péter les plombs et me comporter comme une écorchée. Mon copain mérite mieux que ça. C'est la seule personne que j'aime parce que je la connais, et pas que je tolère parce que je refuse d'en savoir plus. Si ma peur empoisonnait notre duo, ce serait un coup très dur.
Comment avez-vous réussi à surmonter la peur, dans vos nouveaux couples ?


Dernière édition par Tortank le Ven 5 Sep - 1:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: N'existe plus quand on me désire   Ven 5 Sep - 1:35

Bonsoir,

Les sentiments que tu ressens avec toutes ces peurs sont tout à fait normal.
Maintenant, la peur est un sentiment souvent sans qu'il y ait une réelle cause derrière.

Ton copain a l'air très respectueux envers toi. Et s'il ne voulait que coucher, sache qi'il aurait tiré son coup et t'aurait déjà quitté depuis bien longtemps.

Il t'aime. Sinon il ne serait pas avec toi encore aujourd'hui.
Je comprends tout à fait tes craintes au sujet de lui. Lorsqu'il hausse la voix, c'est normal d'avoir peur car ton organisme se met en mode "danger". J'ai la même chose avec mon compagnon.

Il faudrait que vous y alliez étape par étape... c'est très compliquer pour un homme de s'arrêter car ils ont souvent très envie.
Mais tu dois imposer tes limites et vous devez beaucouo beaucoup dialoguer. Par exemple, avant que vous fassiez quoi que ce soit, demande-lui si vous pouvez juste vous embrassez en vous faisant des calins sans qu-il ne se passe quoi que ce soit.
Tu vas peut - être trouver ça bête, mais contre les peurs,il faut y aller peu par peu. Et la peur se combat.

Selon moi, tu devrais prendre le temps de.parler avec lui de ton passé.
Je pense qu'l aimerait compr3ndre pourquoi des fois tu n'es pas bien, ou si tu ne peux pas pemdant que vous avez un rapport.
Mon compagnon m'a dit qu'il préférait savoir afin de pouvoir m'aider à avancer et à comprendre. Et c'est vrai que si c'était la situation inverse, j'aurai aimé aussi savoir.

Voila, si tu as des questions à me poser n'hésite surtout pas.
Courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortank
Nouveau


Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 23
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: Re: N'existe plus quand on me désire   Sam 6 Sep - 0:34

Merci de me répondre Smile. J'ai déjà donné certaines infos à mon copain. Mais entre dire "il s'est passé ça" et me sentir comprise, il y a une tranchée. L'as-tu aussi ressentie, cette impression d'une distance phénoménale entre vous, du fait que lui ne puisse pas comprendre ce que ça fait ? Et si oui, l'as-tu surmontée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkangel10
Conseiller
Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 522
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: N'existe plus quand on me désire   Sam 6 Sep - 3:08

Mon compagnon a été super doux et compréhensif.
Dès que je lui ai dis "j ai vécu ca" en.lui racontant que en gros, il m'a crue et m'a soutenue depuis ce moment la.

Je pense que ton.compagnon pourrait beaucoup t'aider aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose-River
Habitué
Habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 19
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: N'existe plus quand on me désire   Sam 6 Sep - 13:10

-Incruste-

Personnellement , mon copain a étais très doux pour notre première fois , et même quand des fois nous avons des rapports il est toujours très compréhensif ....
Le seul hic , c'est que je ne peux pas lui dire quand sa ne va pas ....
Le tiens semble a l'écoute , et c'est génial , il devrait t'apporter beaucoup pour l'avenir
N'est pas peur de te confier progressivement , et n'oubli pas , ne vois pas le sexe comme quelque chose de malsains mais comme quelque chose de beau qu'il faut partager avec l'être aimer. Oui c'est dur... mais courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortank
Nouveau


Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 23
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: Re: N'existe plus quand on me désire   Sam 6 Sep - 14:27

Mouarf. De beau. Tout est affaire de perception, mais à moi, ça me fait plutôt l'effet d'une obligation avec de bons côtés. Ce n'est pas forcément déplaisant sur le moment mais je ne trouve pas que ça vaille ce que j'endure à cause de ça en crises, en envie de me foutre en l'air... Je crois que je ne suis pas très sensible à la "beauté" du sexe et même du sentiment amoureux. Je ne peux pas m'empêcher de le voir comme une hypocrisie biologique. L'amitié me semble quelque chose de plus digne. Je sais que c'est complètement subjectif (si je vais au bout de mon raisonnement, l'amitié aussi est une hypocrisie biologique), que la seule évaluation qui vaille objectivement, pour le coup, c'est que mon rapport au sexe est dysfonctionnel, mais je ressens un vif écœurement pour tout ce qui tourne autour, la notion de romance y compris. J'envie souvent les couples asexuels. Des fois, je dirais bien à mon copain d'aller voir ailleurs, de faire sa vie sexuelle de son côté avec d'autres partenaires. Le problème, c'est que je ne suis pas moi-même asexuelle et qu'il m'arrive, sinon d'être complètement folle de désir comme je pouvais l'être plus jeune, au moins de me sentir O.K pour un rapport. Et puis, je doute que ça conviendrait à mon copain, comme option. Maintenant que je me suis engagée, je me sens en ligne de mire dès qu'il est là.
Il veut savoir si je vis notre sexualité comme une violence et je pourrais aussi bien lui répondre "oui" que "non". Je choisis de dire "non", sachant que répondre "oui" nous humilierait tous les deux. De là à dire que je suis heureuse... Être en couple avec mon copain me demande énormément d'efforts et de souffrance, alors qu'il n'y avait pour moi presque aucune ombre au tableau d'être amie avec lui. Pour moi, le sexe, c'est surtout la saloperie qui pourrit ce qu'il y avait de plus beau dans ma vie. Définitivement, sa beauté, j'ai beaucoup de mal à l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: N'existe plus quand on me désire   

Revenir en haut Aller en bas
 
N'existe plus quand on me désire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» depuis quand existe...
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Quand changer pour le groupe 2?
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: L'après...si vous avez réussi à vous en sortir, à avancer, ou au contraire, si vous ne savez plus quoi faire parlez en ici ...-
Sauter vers: