Viol-off forum

Site d entraide
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 témoignage Laure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: témoignage Laure   Jeu 10 Juil - 16:50


Bonjour,

J'ai hésisté longtemps avant de m'inscire ici, et puis la je ne sais plus que dire ni comment!

J'ai 19 ans et j'ai été violée pendant près de 15 ans par le fils d'un ami de mon père, je n'arrive pas a en parler. J'ai contacter une psychologue par téléphone sur une ligne d'aide, j'ai parler beaucoup avec elle, et puis une fois on a eu un entretien "normal" et je ne sais plus parler avec elle, une fois qu'on me voit s'est comme si je me bloquais.

Je m'en veux terriblement, je n'arrive pas à me convaincre que je ne suis pas responsable de ce qui s'est passé, et du coup ben j'ai un comportement qui peut-être dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Dim 13 Juil - 11:09

Bonjour Laure !
Désolée de ne répondre que maintenant. Faut dire qu'avec les périodes de vacances, j'ai l'impression qu'il y a encore moins de monde sur le forum...
En tous cas, bienvenue !
Je pense que tu as bien compris ce qui te bloque. Tu te sens coupable et tu as donc honte (de quelque chose dont tu n'y est pour rien car laisse moi te dire que si tu as 19 ans et que ça a commencé il y a 15 ans, il est évident que ton jeune âge ne permettait AUCUN consentement).
J'éspère que ce forum pourra t'aider un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Dim 13 Juil - 20:48

bonjour Lyline,

Je ne sais pas si j'ai bien fait de parler, de toute manière ca ne changera rien, et puis la preuve, j'ai même pas réussi a terminer mon message tellement j'étais mal... et puis je me dis dans l'autre sens que si j'avais parler avant, ca se serait arreter, mais je l'ai pas fait!!!

J'ai encore rencontré un problème aujourd'hui et je ne sais pas comment faire, tu peux peut-être m'aider?! Je dois absolument consulté une gynéco mais je n'y arrive pas, je prends rendez-vous, et ce jour là je reponds aux questions et quand il faut passer à l'examen... j'y arrive pas
as-tu un conseil ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snowflake
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 37
Localisation : BELGIUM
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Dim 13 Juil - 21:25

Salut Laure et bienvenue sur le forum !
Ne t'inquiète pas ici tu dis ce que tu as envie de dire... personne ne te jugeras ...

C'est la période des vacances alors pas grand monde c'est vrai ... vivement septembre ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.viol-off.net
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Lun 14 Juil - 23:05

Bien sûr que tu as bien fait d'en parler avec la psycho ! La parole permet de se liberer un peu de notre souffrance...
Tu ne peux pas te culpabiliser de n'avoir rien dit au moment des faits. Ce pervers savait comment te manipuler pour que tu ne dises rien, malheureusement, ils savent parfaitement s'y prendre !

Pour la gynéco, je ne pense pas avoir de recette miracle. J'ai moi même tendance à prendre RDV et l'annuler faute de courage pour y aller...
Je pense que ça m'aiderait que mon médecin sache ce qu'il m'est arrivé et aussi que je ne doive pas me déshabiller complètement d'un seul coup... (par exemple, garder le tee-shirt et ne l'enlever qu'au moment de l'examen de la poitrine...). C'est trop violent sinon.
Enfin voilà, ça c'est des conseils même si je n'arrive pas à les mettre en pratique, je pense que ça pourrait m'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Ven 18 Juil - 16:05

Je ne sais pas si je vais allez au prochain rdv avec la psy, de toute facon ca n'y changera rien, et plus je parle et plus j'ai mal puisque en realité, tout n'est pas vraiment fini, je n'arrive pas a me débarraser de cet homme, je sais plus vraiment ou j'en suis tout ce que je sais c'est que la j'ai qu'une envie me cacher a jamais, que plus personne ne puisse me voir, ...

Merci Lyline pour tes conseils pour la gynéco, je verai si cette fois si j'arrive a me faire examiner ou si je vais m'enfuir comme d'habitude!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Ven 18 Juil - 19:54

Je dois malheureusement dire que je me retrouve un peu dans ton témoignage... Psy ou pas psy ?
J'ai essayé aussi mais avec un résultat plus que décevent. Je pense qu'on accroche pas forcément avec tous les psy. J'avais cru accocher les 2-3 premières séances et puis, lui, son objectif, c'était pas de m'aider mais de me faire porter plainte à tout prix ! Il faut croire que je n'avançais pas assez vite à son goût...
Je pense que ça vaut quand même le coup de recommencer l'expérience. Ca fait du bien d'en parler. Réfléchie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Sam 19 Juil - 17:57

je ne sais pas ce qu'il faut faire, la seule chose que je sais c'est qu'en parler me fais mal et en parlant avec quelqu'un en face à face, je me sens encore plus coupable... et dans ces cas la, je n'ai qu'une envie : mourir. Je sais que ce n'est pas la solution mais c'est comme ca! Ici la psy que je consulte travail pour un service d'aide aux victimes, elle est très bien, mais je ne sais pas j'ai l'impression que plus je parle pire ca va etre, d'autant que je suis tjs en contact avec cette personne puisqu'elle habite a coté de chez moi et qu'il y vient tjs.

Tu as raison avec les psy, j'pense que c'est une relation de confiance qui doit s'installer, et pas que le psy fasse tout pour te convaincre de porter plainte, même s'il pense que c'est la meilleure a faire, qu'il l'évoque simplement après basta, c'est a toi de décider.
Si tu le souhaite essaie de reprendre rdv avec quelqu'un d'autre, peut-être plus spécialisé dans ces situations?! a toi de voir si ca pourrait t'aider...

Alors parlez ou continuer a ce taire ??? je ne sais pas.

Et dans l'autre sens, dans mon "métier" j'encourage les victimes a en parler, les accompagne si elle le désire pour porter plainte, les rassure en leur disant qu'elle ne sont aucunement coupable, et les guide vers des psy spécialisés dans ces situations!
ce qui est pas mal c'est que perso j'y arrive pas, et j'essaie de m'en sortir seule alors que comme des enquetes l'ont démontrer il n'y a que tres peut de personne qui s'en sorte seule!
En gros : " faites ce que je dis, pas ce que je fais!"

J'sais plus ou j'en suis ce que je dois faire. Ce qu'il faudrait simplement c'est oublier, mais j'arrive plus a m'en convaincre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Sam 19 Juil - 22:01

C'est normal que tu te sentes plus mal en en parlant avec quelqu'un. Ca fait énormément brasser, et donc, tu y penses encore plus qu'avant. D'un autre côté, le fait de ne rien dire et de moins y penser ne veux pas signifier que ça va mieux ni même que tu as oubliée. Les choses restent encrées en toi et profitent de certains moments où ça va moins bien pour ressurgir ! Ca fait toujours mal.

Pour ma part, je suis certaine que je me sentirais bien mieux si je m'autorisais à en parler... Mais, ça coince ! J'en ai déjà parlé sur le forum. Ma tête est souvent en ébullition !
D'autant plus que, comme toi, je revois toujours mon agresseur...

C'est curieux, mon travail aussi consiste dans le fait d'aider les autres et je suis également de bons conseils...pour les autres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Dim 20 Juil - 10:03

Tu es dans le social aussi ??? J'suis éducatrice, et je termine ma spécialisation en accompagnement psycho-éducatif avant de me lancer en psychologie...

J'pense qu'au fond en aidant les autres on essaie d'oublier ce qui s'est passé pour nous... et c'est généralmeent ce qui se passe quand on se préoccupe des problèmes des autres, on oublie les siens. Nos conseils généralement, je ne sais pas si c'est souvent le cas pour toi, mais je ne sais pas les appliquer ... chercher l'erreur!!!

Il n'y a pas un service d'aide aux victimes pres de chez toi??? Là les psy sont "habitués" aux situations comme les notres, et n'essaie pas de te forcer a porter plainte, ca pourrait peut-être t'aider aussi, vu que tu n'est pas contre de recommencer une thérapie?! Mais il faut voir qui y consulte, je ne sais pas si tu te sens plus à l'aise avec un homme ou une femme, mais généralement il y a un homme et une femme dans ce type de service.

Tu dis que tu vois tjs ton agresseur, est-ce que la situation est terminée ou continue-t-elle comme avant ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Dim 20 Juil - 18:09

Je crois qu'en aidant les autres, on essaye en quelque sorte de réparer quelque chose...

J'ai déjà pensé à un service d'aide aux victimes par téléphone. Je ne l'ai jamais fait...Je sais pourtant que je me sentirais bien mieux en racontant ce qu'il s'est passé à mon entourage mais la culpabilité et la responsabitité de faire exploser ma famille serait peut être trop grande.
C'est un gros dilemne : se sentir mieux au détriment des autres ou laisser ma famille dans son ignorance et continuer à bousiller ma vie à petit feu.

Oui, je vois toujours mon agresseur puisque c'est mon oncle mais il ne fait plus rien. Vu mon âge, je pense que ça ne l'interresse plus. Ce pervers est pédophile. Et puis, je ne suis plus la petite fille fragile que j'étais.

Qu'est-ce qui te bloque pour en parler toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Dim 20 Juil - 21:48

Ce qui me bloque ??? pas mal de choses, disons que le fait que se ne soit pas terminer dans mon cas pose encore des problèmes, ca s'est arreter pendant près de 6 mois et puis ca a repris, pendant cette période j'étais arrivée a me convaincre qu'il ne c'était rien passé que c'était simplement un cauchemar, puis y a aussi le fait que j'ai accouché il y a un peu plus d'un an et que je ne connais pas l'identité de ma fille (je l'ai fait adopté mon ex-futur mari étant décédé, et vu mon age et que je suis tjs en grande partie aux études), y a la famille aussi avec qui j'ai pas tjs de bon contact, aussi que "le mec" est pas loin de chez moi, et j'ai tjs l'impression qu'il me surveille, la honte, la culpabilité, la responsabilité que j'ai joué dans cette histoire et que je joue encore aujourd'hui, le fait qu'une personne qui est au courant ne me crois pas je pense que ca joue aussi, y a aussi que mon père est flic et que si jamais je décidais d'en parler voir même de proter plainte il serait au courant, et puis comme il pense que je mens sur bcp de choses (alors que c'est totalement faux mais bon soit, c'est une autre histoire) il bloquerait toutes mes démarches... et si je parle de ca, je serais amenée a parler a un moment ou a un autre de mes 2 ivg, ... comme tu le vois il y a bcp de choses qui me bloquent.

Et puis si ca s'apprend dans mon métier je suis grillée avant d'avoir vraiment commencé, et c'est la seule chose qui me reste aujourd'hui, enfin si je peux dire ca comme ca, puisque même ca je suis pas sure d'être a ma place, j'ai tjs peur de dire ou de faire quelque chose qui enfonce une personne, je sais que un mot, un geste peut détruire une personne, on est bien placée pour le savoir, mais bon dans l'autre sens j'arrive a certains résultats donc je sais pas!

Et je ne sais tjs pas ce que je vais faire pour mardi avec la psy, j'ai pas envie d'y allez et dans l'autre sens ca serait peut-être bien d'y allez et de voir quitte a partir si ca va pas.
Tout ce que je veux c'est me reconvaincer a nouveau que rien ne s'est passé que j'ai juste fait un cauchemar et que voila,...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Dim 20 Juil - 22:29

Decidement, tu n'as pas une vie facile !
Ca doit être horrible de ne pas connaitre l'identité de ta fille ! En plus, ton ami qui décède... No

Je ne comprend quand même pas en quoi tu peux te sentir responsable!
Ce n'est pas parce qu'il y a une personne qui ne te crois pas que tout le monde réagira pareil. Le viol a toujours été banalisé. J'en sais quelque chose moi aussi. J'ai déjà mis des "amis" au courant de l'histoire et autant dire qu'ils font comme si je n'avais rien dit ! Il y a toujours eu des gens obtus...et cons !

Même si ton père est policier, il n'a aucun droit de bloquer tes démarches (j'ai également quelqu'un de très très proche qui est flic). Et puis, si tu as fais des IVG, ça ne regarde que toi. Personne de censé ne pourrait te blâmer !

Je comprend néanmoins ton inquiétude par rapport à tes études. Quand bien même il n'y a aucune raison que l'école l'apprenne, tu devrais faire des démarches longues et fastidieuses...et mener en même temps ton projet d'études à bien...

Comment ne pas en avoir marre en vivant dans cette situation ?!
D'autant plus que visiblement, les viols continuent...
Ca me parait bien difficile d'arriver à se convaincre que ce n'est qu'un cauchemar si les agressions ne cessent pas !

Je pense que tu as raison d'aller voir la psy mardi. Et, si ça peut te rassurer, rien ne t'obligera à y rester si ça t'es trop dur, ni à y retourner. Mais, au moins, tu peux essayer. Dans la réalité, ça ne pourra que t'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Lun 21 Juil - 19:53

J'ai effectivement pas eu la vie la plus simple qu'il soit, mais je me dis que ce n'est pas une vie si compliquée, y a plus compliqué a gerer... (surement une facade pour me protéger).

Concernant Alissia (ma fille), je l'ai fait adopté a cause de ca en grande partie, et puis mon age, mes études non rien arranger dans ma prise de décision!

Je suis responsable dans le sens ou j'ai pas parler donc rien arreter, aujourd'hui encore je n'arrete rien ca continue et c'est comme si j'laissais faire, et puis 2 igv a mm pas 20 ans ca fait bcp, j'aurai du prendre la pilule avant, ne pas l'oublié, ...

En plus, je me dis que comme j'arrete pas les choses, c'est que au fond cette situation doit me convenir. (je deviens completement folle, mais c'est les idées que j'ai en tete, et encore c'est les plus soft)

Le problème que j'ai avec mon père c'est qu'il connait tous les juges de la région, et il a déjà bloquer plusieurs de mes démarches concerant d'autres choses (prob de voisinage en justice de paix, ...) rien de bien grave, mais bon si je me décide a porter plainte pour ce dont on parle (j'ai des difficultés a certains moments a prononcer ce terme, la peur surement) j'ai pas envie de me faire bloquer a cause de lui, si je décide d'allez jusqu'au bout faut que je fasse mes démarches dans un arrondicement judiciaire ou il ne connait personne, et ca devient encore plus compliqué.

Et toi tu t'es jamais posée de question quant a ton travail ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Lun 21 Juil - 20:59

Est-ce que quelqu'un peut me dire comment faire pour zapper ne fusque que 3heures pour dormir???

Ca fait une semaine que je dors 2h par nuit et encore pour faire des cauchemars de cette histoire! je sens que je suis entrain de crauquer mais je ne sais plus quoi faire, j'ai recommencer a me mutilier ce matin, et je sens que je risque de faire une bétise et cette fois je voudrais l'éviter mais j'ai plus que ca en tete!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Mar 22 Juil - 0:21

Il y a toujours pire que soi, c'est bien d'y penser mais faut pas se cacher derrière !

Tu sais, on est tous responsables ou presque si tu estimes qu'on l'est si on ne dit rien...

Prendre la pilule avant ? Pourquoi ? Tu avais prévu de tomber enceinte par un viol ? Ce n'est pas des choses auxquelles tu pouvais penser !
Tu sembles traverser une grosse crise et te mutiler ne changera rien. C'est à toi que tu fais du mal ! Pas à lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Jeu 24 Juil - 11:17

je me suis mal exprimée, mais je voulais dire que si je ne parle pas ca saurait pas s'arreter...

Prendre la pilule pq ??? ca a commencer j'avais 4 ans et ca s'est poursuivit durant toute mon adolescence, et comme il se protégais pas a chaque fois, ca était presque inévitable que j'en arrive a ca, j'aurai au minimum du comprendre après ma première ivg... en plus je suis un monstre c'est comme si j'avais tué 2 enfants... je me dégoute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LYLINE
Habitué
Habitué


Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : FRANCE, Rhône
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Ven 25 Juil - 18:09

C'est sur que si ça continue encore aujourd'hui et que tu ne parviens pas à le dénoncer, malheureusement, ça ne pourra que continuer...
Qu'est-ce qui est pire finalement ? Est-ce que ce n'est pas quand même le fait qu'il continue plutôt que le fait de porter plainte malgré les difficultées que tu rencontreras en le faisant ? Je ne suis pas à ta place et ce n'est pas moi qui vais pouvoir me permettre de juger cette situation... Mais c'est très grâve que tu sois toujours confrontée à ce problème !

Pour la pilule, on ne la prend en général que pour des rapports consentants !
Personne ne peut se permettre de dire que tu es un monstre d' avoir avorté après des viols. D'autant plus que le fait de dire que tu as "tué" ne dépend que de ta position par rapport aux avortements. Ce n'est pas un infanticide, sinon, ce ne serait pas autorisé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure03
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 37
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Ven 25 Juil - 18:11

bizarement, pour les autres je n'ai pas cette position quant à l'avortement mais ce que je me dis dans mon cas est différent, je me dis tout le contraire de ce que je devrais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moquettelol

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 47
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Sam 16 Aoû - 16:08

pas facile ta vie quand a un ivg je pense que chacun fait selon sa conscience....quand a te rendre malade il ne faut pas..tu es une victime pas coupable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
almire
Resident
Resident
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 32
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Ven 31 Oct - 15:29

ta pas as ten vouloir , moi c'est pareil je bloque quand je suis en face et me sent responsable de ce qui m'ai arriver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l0w-Apple
Resident
Resident


Féminin
Nombre de messages : 68
Age : 24
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: témoignage Laure   Sam 3 Jan - 20:55

Je suis dégoutée pour toi et quand je lis tout ses temoignages ça me met très mal à l'aise parceque j'ai beaucoup de colere quand je pense aux gens qui font ça.. J'espere pour toi que tu arriveras à te retablir et à t'en sortir ! COURAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: témoignage Laure   

Revenir en haut Aller en bas
 
témoignage Laure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Laure Bolatre, nouvelle écrivain du berry
» Déterminés à rendre pleinement témoignage
» Le témoignage d'une femme de 108 ans... La voix de la sagesse... Une grande leçon de vie...
» Témoignage sur l'EFT pour les attaques de panique
» Journaliste recherche témoignage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Viol-off forum :: Vos témoignages :: Vous avez été victime de viol, vous désirez nous en parler, nous expliquer votre vécu, ...laissez nous vos textes-
Sauter vers: